[eBook] Casting pour un roman noir a reflets bleus

Résumé

Plus qu'un roman ; une analyse des rapports de l'auteur avec les personnages qui le hantent. « J'ai attendu d'avoir une plage complètement libre dans mes loisirs pour m'y plonger. Personnellement, j'ai été fasciné par ce que vous appelez roman et qui est bien autre chose : une analyse passionnante des rapports de l'auteur avec les personnages qui le hantent, jeu de miroirs, mise en abyme comme on dit maintenant, et surtout conflits ambigus entre imagination et réalité, entre père (littéraire) et enfants du même bois. Il ne m'a fallu que quelques heures pour dévorer votre manuscrit. Quel auteur normalement constitué résisterait à ce tourbillon de fantaisie littéraire ? » René Sussan, alias René Reouven, romancier (Policiers, fantastique, science-fiction - Grand prix de la littérature policière.) `Taches de rousseur derrière devant Petite soeur le diable est au couvent' Découvrez un texte unique et authentique, un genre qui n'existe nulle part ailleurs, un style d'une grande fantaisie littéraire. EXTRAIT Plus tard. Disons après dîner... La mine studieuse, Élise tient sur ses genoux un gros répertoire à la couverture racornie. Tapote d'un crayon sa lèvre inférieure. - De quelle couleur tu le vois ? - Je vois quoi ? - Notre roman - La couverture ? - Non, stupid man, la tonalité générale, l'ambiance. Noir ? - Noir ? Pourquoi pas ? Pas noir pur et dur, quand même. - Gris, alors ? - Foutre non, pas de grisaille ! Suffit du quotidien ! - De grâce, épargne-moi le rose bonbon, je sors d'en prendre chez Arlequin. Les promenades main dans la main, à trois et demi à l'heure autour de l'étang, foulant les pitoyables feuilles mortes, girolles, myosotis, fourmis et autres gastéropodes ayant le tort de se trouver sous nos escarpins dorés. Rien que d'y penser, je bâille ! (Main sur la bouche, elle démontre, à en craquer-croquer.) Poursuivons ! Rouge, peut-être ? - Rouge ? Le pourpre grand tralala ? (Sur l'écran de mon esprit, se projette une vaste fresque historique, cardinaux, Richelieu ou moindre acabit, intrigues de cour, amours obérées par la mésalliance, mal vénitien, saignées et lavements, moult chevauchées, pas moins de duels. Sans oublier, vus du petit bout de la lorgnette, de fastidieux séjours de documentation à la Bibliothèque Municipale. Grosse fatigue !) Non, non, foin du pourpre ! À PROPOS DE L'AUTEUR "Un texte, je le reprendrai, dans quelques mois, quelques années, quand il aura cessé d'être à vif, dès lors engourdi d'une anesthésie naturelle propice à la chirurgie. Et puis d'autres fois, d'autres fois, jusqu'au Jugement Dernier..." Né il y a quelques lustres (sic) à Épinal (Vosges), Georges Richardot est établi à Vence (Alpes-Maritimes).

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782950039453
  • Disponibilité Disponible
  • Action copier/coller Dans le cadre de la copie privée
  • Action imprimer Dans le cadre de la copie privée
  • Poids 993 Ko
  • Distributeur Numilog

Série : Non précisée

Georges Richardot

Georges RICHARDOT Vit à VENCE (06) Âge indéterminé, mais certain (dixit) Préalablement, carrière à l'agence Havas : Paris, Nice, Dijon, Reims. Théâtre, poésie, romans, nouvelles. De la poésie à l'humour débridé, en passant par "l'hyperlittéraire". Encouragé dans ses débuts par Raymond Queneau, qui le guidera pour ses premières publications Patrice Delbourg - Les Nouvelles Littéraires, 27/1/1983 "Sentinelle de l'inouï, vacataire de la solitude, Richardot... Le mot vibre de sensations ravivées jusqu'à l'extrémité des doigts, jusqu'aux extravagances de l'âme. Le ronron des songes et des mensonges tisse un voile prudent entre l'œil et les nerfs. Sans joliesse ni mode, une voix singulière qui frappe et accapare." NOTATIONS : Si vous voyez un ballon qui traîne vous avez envie de taper dedans, de jouer avec. Pour moi les mots sont des ballons. Des ballons de couleur. Je suis un polygraphe. Quand je dresse mon étal pour les éditeurs, ils me prennent quelques carottes. Me restent choux et patates. Les tomates font des allers et retours. En plein dans l'écriture. Couper le fil de la raison, laisser les tronçons en contact. Un mot n'est à sa vraie place qu'à 100% même si à 95 il fait illusion. Le perfectionnisme : ne pas lâcher prise avant 99. Le style est une main tendue ayant fait choix de qui choisira de la saisir. ÉDITION : 1973 - Chez Oswald, "Jesbeat", récit poétique, signé Sodoyan. 1981 - À Néo-Éditions, "Le Peintre et son Modèle", roman. 1982 - Aux Éditions Saint-Germain, "Sacre clandestin d'un Enfant-Roi", poème. 1992 - Aux Éditions La Vague à l'âme, "BelleBêtise", texte poétique. 2002 - Chez Nicolas Philippe, "Du mouron pour les deuches", roman. 2004 - Aux Éditions du Presse-Temps : "Kafka entre les lignes", essai. 2008 - Aux Éditions Collodion, bibliophilie "Les Braconniers Chimériques", texte poétique (et érotique), illustré par T. Léo. 2010 - Aux éditions Durand-Peyroles, "Ezistezistepa", roman. 2013 - Aux éditions Durand-Peyroles, "Albertine des Ombres", roman. 2014 - À Z4 Éditions, "Le Bébé-Requin ou le charme discret du parricide", roman. 2014 - À paraître incessamment à Z4 Éditions, "CYBERNEYLAND", roman. THÉÂTRE : 2 créations en Alpes-Maritimes : "Grande Licence" (1969), "En attendant l'Aurrr.eure" (1987). Lectures publiques à Metz (Primé au Festival de l'Acte 1987), Bordeaux (1997), Marseille (2001). DIVERS : Publications en revues : Temps Mêlés, Aarevue, Banana Split, Nouvelles Nouvelles, Martobre, Onlit, Lettrae Vox, etc. Mise en musique, par divers compositeurs, de textes de chanson. 1995, 1996 - Participation à un travail collectif d'écrivains et de plasticiens de la Côte d'Azur, sur les thèmes : "L'alerte", puis "Le silence".

empty