Le bebe-requin

À propos

Autobiographie, fiction et auto-fiction se mêlent inlassablement pour former ce roman atypique et original.
Autobiographique ? On pourrait le penser. En vérité, l'auteur est formel, pas la moindre relation !... Encore que... telle ou telle anecdote... À condition de faire dans la nichée un tri sévère, d'intervertir le gris et le rouquin, de débarbouiller le cheptel sans lésiner sur le shampooing, une chatte y retrouverait quelques-uns de ses petits... Pauvres minous, attendrissants de véracité, égarés, ballottés dans un monde embrouillé à plaisir ! Ces « limborigènes » (sous leur désinvolture, probables manipulateurs du guignol dans sa globalité), ces rejetons surdoués cannibalesques, ces éditeurs sans foi ni loi, ces traîtresses de femmes : pures fictions ? On veut encore l'espérer !
/> Un ouvrage à l'écriture unique et reconnaissable entre mille, Le bébé requin ne cessera de vous surprendre.
EXTRAIT
« Échec et mat ! »... Se relâchant dans son fauteuil imaginaire, Jean-Jacques soupira d'aise. Comme chaque fois qu'il jouait contre lui-même, la partie avait été rude, d'autant plus tonique. Désormais, il se sentait en mesure de faire face aux aspects les plus ingrats de la situation. Pour se le prouver, il émit un rot en adéquation parfaite avec le personnage embryonnaire qu'il pouvait maintenant réendosser dans des conditions psychologiques satisfaisantes.
L'orgue s'était arrêté sans qu'accaparé par le jeu, il y prît garde. Tendant l'oreille vers le souffle de sa mère, il eut un moment d'inquiétude : il avait cessé de l'entendre. Dégringolant de sa couche malcommode, il courut aussi vite que le lui permettaient ses courtes jambes vers le lit, qu'il escalada.
Paisiblement, elle dormait. Rassuré, attendri, il la contempla. Elle se superposait à l'image qu'il portait en lui. Bien jolie, nonobstant les traces de lassitude, de désenchantement qui avec des survivances de fraîcheur virginale se partageaient son visage.
À PROPOS DE L'AUTEUR
"Un texte, je le reprendrai, dans quelques mois, quelques années, quand il aura cessé d'être à vif, dès lors engourdi d'une anesthésie naturelle propice à la chirurgie. Et puis d'autres fois, d'autres fois, jusqu'au Jugement Dernier..."
Né il y a quelques lustres (sic) à Épinal (Vosges), Georges Richardot est établi à Vence (Alpes-Maritimes).

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782950039491

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    942 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

Georges Richardot

Georges RICHARDOT Vit à VENCE (06) Âge indéterminé, mais certain (dixit) Préalablement, carrière à l'agence Havas : Paris, Nice, Dijon, Reims. Théâtre, poésie, romans, nouvelles. De la poésie à l'humour débridé, en passant par "l'hyperlittéraire". Encouragé dans ses débuts par Raymond Queneau, qui le guidera pour ses premières publications Patrice Delbourg - Les Nouvelles Littéraires, 27/1/1983 "Sentinelle de l'inouï, vacataire de la solitude, Richardot... Le mot vibre de sensations ravivées jusqu'à l'extrémité des doigts, jusqu'aux extravagances de l'âme. Le ronron des songes et des mensonges tisse un voile prudent entre l'œil et les nerfs. Sans joliesse ni mode, une voix singulière qui frappe et accapare." NOTATIONS : Si vous voyez un ballon qui traîne vous avez envie de taper dedans, de jouer avec. Pour moi les mots sont des ballons. Des ballons de couleur. Je suis un polygraphe. Quand je dresse mon étal pour les éditeurs, ils me prennent quelques carottes. Me restent choux et patates. Les tomates font des allers et retours. En plein dans l'écriture. Couper le fil de la raison, laisser les tronçons en contact. Un mot n'est à sa vraie place qu'à 100% même si à 95 il fait illusion. Le perfectionnisme : ne pas lâcher prise avant 99. Le style est une main tendue ayant fait choix de qui choisira de la saisir. ÉDITION : 1973 - Chez Oswald, "Jesbeat", récit poétique, signé Sodoyan. 1981 - À Néo-Éditions, "Le Peintre et son Modèle", roman. 1982 - Aux Éditions Saint-Germain, "Sacre clandestin d'un Enfant-Roi", poème. 1992 - Aux Éditions La Vague à l'âme, "BelleBêtise", texte poétique. 2002 - Chez Nicolas Philippe, "Du mouron pour les deuches", roman. 2004 - Aux Éditions du Presse-Temps : "Kafka entre les lignes", essai. 2008 - Aux Éditions Collodion, bibliophilie "Les Braconniers Chimériques", texte poétique (et érotique), illustré par T. Léo. 2010 - Aux éditions Durand-Peyroles, "Ezistezistepa", roman. 2013 - Aux éditions Durand-Peyroles, "Albertine des Ombres", roman. 2014 - À Z4 Éditions, "Le Bébé-Requin ou le charme discret du parricide", roman. 2014 - À paraître incessamment à Z4 Éditions, "CYBERNEYLAND", roman. THÉÂTRE : 2 créations en Alpes-Maritimes : "Grande Licence" (1969), "En attendant l'Aurrr.eure" (1987). Lectures publiques à Metz (Primé au Festival de l'Acte 1987), Bordeaux (1997), Marseille (2001). DIVERS : Publications en revues : Temps Mêlés, Aarevue, Banana Split, Nouvelles Nouvelles, Martobre, Onlit, Lettrae Vox, etc. Mise en musique, par divers compositeurs, de textes de chanson. 1995, 1996 - Participation à un travail collectif d'écrivains et de plasticiens de la Côte d'Azur, sur les thèmes : "L'alerte", puis "Le silence".

empty