[eBook] Les comptes de l'amère changement

Résumé

Alain FINKIELKRAUT, Michel ONFRAY, Éric ZEMMOUR, autant de penseurs et d´écrivains contemporains qui présentent notre futur à la lumière du passé où l'évolution des rapports découle du « Fonds perdu » d´une morale et d'une éducation civilisante sinon civilisatrice... Les comptes de l'amère loi... du changement, eux, nous font découvrir que, dans la crise que nous vivons, ces rapports peuvent être traduits par d'autres rapports, moins généraux, moins philosophiques, plus mathématiques. Ces rapports proportionnels peuvent alors être représentés par les formes que prennent les fractions, avec un numérateur sur un dénominateur. Avec son humour habituel, son expérience d'un monde de gestion d'affaires, de produits, de méthodes et d'hommes, Paul ARBAUD nous fait enfin découvrir ce que les programmes des partis politiques n'expliquent jamais : la raison de cette nécessité d´un changement toujours annoncé mais jamais réalisé, et les méthodes pour y parvenir.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9791020322562
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 80 Pages
  • Action copier/coller Dans le cadre de la copie privée
  • Action imprimer Dans le cadre de la copie privée
  • Partage Dans le cadre de la copie privée
  • Distributeur Immatériel

Série : Non précisée

Paul Arbaud

Fils d'officier, Paul Arbaud a fait une longue partie de ses études au Prytanée militaire de La Flèche. Comme beaucoup d'autres "Brutions" dont les noms sont évoqués dans son premier ouvrage (Prytanée et fiers Brutions), il n'a pas suivi une carrière militaire mais une carrière internationale spécialisée d'Ingénieur chimiste. ÿIngénieur diplômé de deux écoles des facultés des Sciences de Lyon et de Paris, il est également l'auteur de nombre de communications scientifiques ou techniques relatives à son domaine d'activité.ÿIl a choisi d'écrire pour revivre en pensées et survivre dans un monde qu'il juge moralement, socialement et humainement décevant.

empty