Mémoires de Fanny Hill, femme de plaisir

À propos

L'auteur écrivit ce livre, qui devint un grand classique de la littérature amoureuse, pour sortir de prison. A cause de ce livre, il faillit y retourner... C'est ce que nous explique Guillaume Apollinaire, un amateur du genre, dans la longue introduction à ce livre, qui préface le roman lui-même. Fanny Hill est une description assez «précise»... de la vie de plaisir à Londres en 1740. Cette édition est complétée par six gravures commentées d'Hogarth, pendant pictural de cet écrit.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9791023201420

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

John Cleland

Né en 1707, John Cleland se retrouva en prison pour dettes où il rédigea pour 20 guinées les Memoirs of a Woman of Pleasure en 1749, qui rapportèrent à son éditeur dix mille livres sterling et à l'auteur le droit de retourner en prison ! L'Église d'Angleterre demanda l'interdiction de « ce livre ignoble qui est une insulte à la religion et aux bonnes mœurs ». Des exemplaires se vendirent sous le manteau, et le livre se répandit aux États-Unis où il fut interdit en 1821 pour obscénité. Ce n'est qu'en 1966 que la Cour suprême finit par lever la censure. Fort de cette « mauvaise » presse, Fanny Hill est considéré comme le premier roman érotique anglais et est resté pendant plus de deux siècles le drapeau de l'érotisme d'outre-Manche !

empty