Bloody Lily - Sous l'emprise du vampire - 9

À propos

Extrait

Je vais te retrouver, Isaac…
Cette pensée grandit en moi tandis que je me mords la lèvre jusqu’au sang, priant intérieurement pour que Kurt Epstein décroche son portable. Je bénis le ciel d’avoir pensé à demander à Isaac le numéro de mon professeur de biologie au cas où je n’arriverais pas à le joindre. J’ai bien fait mais n’imaginais pas m’en féliciter en de telles circonstances. En vain. Je suis seule dans la maison en cèdre rouge. J’ai beau essayer de me rassurer, tenter de minimiser en évitant d’imaginer le pire, rien n’y fait. Les effluves du parfum inhabituel qui flottent dans l’air ne cessent de me le rappeler.
Je lutte de toutes mes forces pour ne pas céder à la panique. Mais les pierres de protection qui clignotent partout dans la maison menacent de me faire chavirer à tout instant. Et ce sentiment d’impuissance face à la situation me rend encore plus fragile. Ma vie sans Isaac perdrait tout son sens. J’efface immédiatement cette idée de mon esprit. Seules les paroles d’Elton John qui chante Candle In The Wind me portent et me laissent entrevoir qu’il existe peut-être une lueur, là-bas, tout là-bas, au bout du tunnel.
La voix enjouée de mon professeur de biologie m’extirpe enfin de mes pensées.
– Allô, Lily ?
– Isaac a disparu ! attaqué-je d’emblée.
– Comment ça disparu ? s’étonne Kurt Epstein.
– Je me suis réveillée et il n’était plus là, Kurt. Il n’a pas laissé de mot et il…
– Attendez, Lily, Isaac peut s’être absenté pour une raison ou pour une autre et…
– Non, coupé-je. Euh, je suis désolée mais croyez-moi, Kurt, il lui est arrivé quelque chose !
– Calmez-vous, Lily, insiste-t-il, nous ne sommes sûrs de rien pour l’instant. De plus, Isaac n’est pas du genre à se laisser faire, vous le savez aussi bien que moi !
C’est justement ce qui m’inquiète terriblement. Je tourne sur moi-même, j’ai l’impression d’être un fauve en cage. Je ne trouve pas les mots pour alarmer Kurt qui conserve pour l’heure un sang-froid remarquable. Alors je comprends que j’ai oublié de lui dire l’essentiel pour le convaincre. Cette preuve irréfutable que quelque chose de grave s’est produit, qu’une ou plusieurs personnes indésirables se sont introduites dans la maison. J’aurais dû commencer par là !
– Les pierres de protection clignotent, lancé-je.
Un silence lourd s’ensuit qui me tétanise. Quand Epstein répond, sa voix est soudain plus grave.
– Alors pour qu’Isaac disparaisse sans crier gare, on a dû lui lancer un sort d’une extrême puissance.
– Il a sans doute été surpris, approuvé-je, et il n’a pas eu l’occasion de réagir.
– Qu’est-ce qui vous fait dire ça, Lily ?
Je regarde autour de moi et c’est d’une logique… imparable.
– Il n’y a aucune trace de lutte dans la maison !
J’inspire à fond tandis que Kurt soupire au bout du fil. J’entends presque le cliquetis des mécanismes complexes de son cerveau qui doit faire le point de la situation, puis j’ajoute pour meubler le silence et le faire réagir :
– J’ai également reconnu le parfum de Judith Bastberg. Enfin… j’en suis presque sûre !
– Bon, ne bougez pas, réplique-t-il aussitôt. Où êtes-vous exactement ?
– Dans la maison en cèdre rouge, sur la corniche.
– La casa miña linda ? s’informe Kurt.
Mon cœur s’emballe, une vive émotion m’étreint.
Isaac a donc baptisé la maison du surnom qu’il me donne !
Les larmes me montent aux yeux tant il me manque cruellement à cet instant.
– Lily, vous m’entendez ?
– Euh, oui, c’est ça… La casa miña linda ! bégayé-je en m’appliquant à ne pas laisser transparaître mon trouble.
– OK, j’arrive le plus vite possible, répond-il sans hésiter. Ne faites rien avant mon arrivée, d’accord ?
– Oui, Kurt, je vous attends.
Nous raccrochons. Je pose mon portable sur l’Inox du bar. Le bruit mat produit par ce contact un peu violent me fait sursauter. J’ai envie de pleurer, je suis perdue, j’ai peur. Je me prends la tête entre les mains. Je suis partagée entre l’abattement et la colère. Et je suis également rassurée à l’idée de bientôt retrouver Kurt Epstein. Je crois qu’il saura quoi faire. J’ai confiance en lui. Dans un petit quart d’heure, il sera là et nous déciderons de la conduite à tenir pour venir en aide à Isaac que nous aimons tant, chacun à notre façon.
Je file vers la chambre pour passer un jean et un sweat-shirt.
Et je reviens dans le salon pour me préparer un café très serré.



  • EAN

    9791025725436

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    632 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty