Les Machines à désir infernales du Docteur Hoffman

Traduit de l'ANGLAIS par MAXIME BERREE

À propos

Le Docteur Hoffman, un mystérieux savant fou, « attaque » la réalité d'une ville d'Amérique du Sud en y créant des illusions. Étrangement, au milieu du chaos et de la confusion qui règnent, Desiderio est le seul être insensible aux illusions déployées par l'infâme docteur. Non pas qu'il ne les voie pas, mais il y est profondément indifférent, comme en réalité à toutes choses. Tombé amoureux, en rêve, de la fille du docteur Hoffman, ce héros maussade reçoit pour mission de remonter la trace du docteur afin de sauver la ville, et, ce faisant, s'embarque dans un voyage picaresque qui lui fera rencontrer des centaures, des peuplades plus ou moins barbares, avant de devenir membre d'une troupe de carnaval itinérante puis d'intégrer la suite d'un comte lituanien et d'échapper de peu à des cannibales...

Qualifié à sa sortie par le New York Times de « plus beau roman surréaliste des trente dernières années », Les Machines à désir infernales du Docteur Hoffman était de l'aveu même d'Angela Carter son roman le plus audacieux sur le plan formel, et reste pour la plupart de ses lecteurs son grand classique méconnu. Jamais, en effet, elle n'avait écrit un texte aussi baroque, aussi picaresque et en même temps aussi proche de la fable métaphysique, même si l'on retrouve dans ce roman inédit en français l'humour, le style inimitable et la charge subversive propre à tous ses autres textes.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Angela Carter

  • Traducteur

    MAXIME BERREE

  • Éditeur

    L'Ogre

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Date de parution

    10/12/2016

  • EAN

    9791093606224

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    367 Pages

  • Poids

    1 781 Ko

  • Diffuseur

    Harmonia Mundi

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (pdf)

  • Version ePub

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Angela Carter

Née en 1940 à Eastbourne, Angela Carter a étudié la littérature anglaise à l'Université de Bristol et travaillé comme journaliste avant de se tourner vers la littérature. Elle est l'auteur de huit romans, trois recueils de nouvelles, deux essais et de nombreux articles dans des journaux tels que The Guardian, The Independent, New Statesman. Entre 1970 et 1980, elle voyage en Europe, en Asie, aux États-Unis et est auteur résident dans plusieurs universités. Elle meurt en 1992 à l'âge de 51 ans. Angela Carter est aujourd'hui l'un des auteurs les plus enseignés dans les pays anglo-saxons.

empty