François Miquet-Marty

  • Depuis le siècle des Lumières, le progrès technique et technologique était un idéal souhaité par tous, synonyme de progrès humains et de nos sociétés. Que s'est-il passé au cours de la dernière décennie pour que le progrès suscite désormais craintes et angoisses, au point que les Français ne soient plus si certains que la science apporte plus de bien que de mal dans nos vies ? Les innovations technologiques de demain , comme la voiture autonome, susciteront-elles une levée de boucliers ? Les responsables politiques et les grands industriels ont-ils pris conscience de la défiance qui monte vis-à-vis d'un progrès dont les Français pensent qu'il peut mettre à mal les valeurs morales de la société de demain ? Que sont-ils prêts, ou non, à accepter ?

    François Miquet-Marty préside l'institut Viavoice.

  • Si l'approche économique de la crise est celle des politiques, des chefs d'entreprises, des journalistes, et sature la sphère médiatique, est-elle véritablement celle des Français dans leur plus grand nombre ? Pendant un an, François Miquet-Marty a sillonné la France pour recueillir, dans leur intimité, la parole de femmes et d'hommes de tous horizons.

  • Face à l'ampleur des mutations qui viennent, il apparaît indispensable de prolonger l'idée de l'avenir en un véritable pari : perpétuelle exigence d'analyse, effort d'intelligence, veille tenace du sensible, audaces collectives. Désormais, l'idée de l'avenir appelle à devenir un pari.

    En France, la prospective souffre d'un répertoire d'idées reçues qui pénalise l'idée même de nos projections collectives dans l'avenir. C'est la raison pour laquelle nous entendons briser ces a priori, et réhabiliter l'idée de prospective, qui souffre d'une multitude de clichés la reléguant au rang d'ouvrage de science-fiction.

    La prospective réunit deux mots : la prospection, qui fait référence à l'exploration de la nouveauté, et la perspective, induisant une notion de futur mais aussi de point de vue. La prospective est ainsi l'étude des possibles. Elle croise diverses disciplines comme la littérature, la sociologie, l'histoire, l'économie ou encore la géopolitique.
    Ce petit manifeste propose de découvrir autrement la prospective et son utilité, qui n'est pas de prédire l'avenir, mais d'établir différents scénarii afin de se préparer pour demain.

empty