Vincent Troger

  • Cet ouvrage se propose de mettre en perspective le système d'éducation et de formation français dans ses relations avec l'histoire politique, religieuse et économique de notre pays. Celle-ci a en effet largement déterminé la naissance des institutions, mais aussi les savoirs enseignés et la manière de les transmettre. De la création de l'université jusqu'à celle des collèges, en passant par l'enseignement des mathématiques, l'émergence des enseignements féminins ou encore la naissance de la formation des adultes, cet ouvrage met en évidence les enjeux sociaux de l'éducation sur la longue durée. Un travail d'historien, sérieux et documenté, réalisé avec les contributions originales de spécialistes de la question.

  • Histoire du système éducatif Nouv.

    En France, chacun passe en moyenne quinze ans à l'école. L'école est devenue un énorme système, une part essentielle de notre société. En retraçant son histoire, on peut observer que, si les contenus de l'enseignement sont issus d'une longue tradition remontant à la Grèce antique, les institutions et la forme de cet enseignement ont subi, à partir du XVIe siècle, des transformations radicales liées aux évolutions politiques, sociales et économiques. Cet ouvrage fait la synthèse de l'histoire de l'éducation en France au travers d'interrogations thématiques qui mettent en perspective les relations des pouvoirs institutionnels, des acteurs (maîtres et élèves) et de la demande sociale (familles, monde du travail) autour de la question scolaire.

  • La formation des enseignants est en crise. Les instituts universitaires de formation des maîtres, créés il y a vingt ans, ont été dilués dans les universités sans qu'un nouveau modèle de formation soit clairement défini. Recrutés au niveau du master, mais presque sans expérience avant l'entrée à plein-temps dans le métier, les nouveaux enseignants connaissent des difficultés qui sont régulièrement relatées par les médias. Dans de nombreuses disciplines de l'enseignement secondaire, l'Éducation nationale doit faire face à un lourd déficit de candidats. Comment en est-on arrivé là ? Peut-on encore former des enseignants ? 
    Ce livre tente de répondre à ces questions en s'appuyant sur les apports de l'histoire et des sciences sociales. Il montre que la question de la formation des maîtres cristallise l'ensemble des contradictions qui traversent aujourd'hui l'Éducation nationale. À terme, c'est bien l'avenir d'une profession et du service public d'éducation qui est en jeu. 
    Pascal Guibert est maître de conférences au département de Sciences de l'éducation de l'université de Nantes, chercheur au Centre de recherche en éducation de Nantes (CREN). 
    Vincent Troger est maître de conférences à l'IUFM de l'université de Nantes, chercheur au Centre de recherche en éducation de Nantes (CREN), et auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de l'éducation.

  • L'école change. Tous les systèmes éducatifs occidentaux sont travaillés par les transformations sociales et culturelles des sociétés contemporaines. En France, le modèle républicain de référence s'en retrouve sérieusement ébranlé... pour le pire ou pour le meilleur... Au-delà des polémiques, comment prendre la mesure des changements qui se produisent dans l'école aujourd'hui ? Quelles sont les dynamiques qui travaillent l'institution scolaire ? Quels savoirs enseigner à ces nouveaux publics que forment les collégiens, les lycéens et les étudiants d'aujourd'hui ? L'école doit-elle transmettre des valeurs - et si oui, lesquelles ? Quels sont les termes du débat autour de la réussite scolaire, des inégalités, de la laïcité ? La sociologie de l'éducation s'est emparée de ces questions. Cet ouvrage propose un éventail des analyses les plus percutantes par quelques-uns des meilleurs spécialistes de la discipline, propres à éclairer la réflexion de chacun...

empty