Adam

  • Comment le discours féministe se porte-t-il au sein de la francophonie minoritaire canadienne ? Quelle est l'ampleur réelle de son champ de recherche et comment qualifier la variété des registres à partir desquels il se déploie ? Invitées par le Réseau des chercheuse féministes de l'Ontario français, des femmes de diverses régions du pays répondent et articulent leurs réflexions autour de quatre grandes thématiques : la construction identitaire, la formation et l'éducation, la santé et le bien-être personnel et le témoignage d'activistes. Examinant la réalité multi-dimensionnelle de l'identité des femmes, les politiques d'égalité des chances, les programmes d'intégration au marché du travail et l'émergence d'un discours féministe sur la santé des femmes, les collaboratrices à cet ouvrage offrent, dans un contexte de pluralisme, des pistes d'action et de recherches aux femmes francophones canadiennes. Elles visent ainsi à sensibiliser le public et les divers intervenantes et intervenants aux questions relatives aux femmes francophones qui vivent et oeuvrent en milieu minoritaire.

  • Un appartement vide : c'est ce que trouve Nathan quand il vient chercher son petit garçon chez son ex-femme. Très vite, il doit se rendre à l'évidence : Jun est rentrée au Japon, son pays natal, avec Léo. À l'incompréhension succède la panique : comment les y retrouver, quand tant d'autres là-bas courent en vain après leurs disparus ? Et que faire de ces avertissements que lui adresse son entourage : même s'il retrouve leur trace, rien ne sera réglé pour autant ?

    Entre la Bretagne où il tente d'épauler Lise, elle aussi privée de son fils, et un Japon qu'il croyait connaître mais qu'il redécouvre sous son jour le plus cruel, Nathan se lance dans une quête effrénée. En retraçant l'itinéraire d'un père confronté à l'impensable, Olivier Adam explore la fragilité des liens qui unissent les parents et leurs enfants.

  • Après une parenthèse parisienne qui n'a pas tenu ses promesses, Paul Lerner, dont les derniers livres se sont peu vendus, revient piteusement en Bretagne où il accepte un poste de journaliste pour l'hebdomadaire local. Mais les ennuis ne tardent pas à le rattraper. Tandis que ce littoral qu'il croyait bien connaître se révèle moins paisible qu'il n'en a l'air, Paul voit sa vie conjugale et familiale brutalement mise à l'épreuve. Il était pourtant prévenu : un jour ou l'autre on doit négocier avec la loi de l'emmerdement maximum. Reste à disputer la partie le plus élégamment possible.
    Comme dans Falaises, Des vents contraires ou Les Lisières, Olivier Adam convoque un de ses doubles et brouille savoureusement les pistes entre fiction et réalité dans ce grand livre d'une vitalité romanesque et d'une autodérision très anglo-saxonnes.

  • On fait difficilement plus simple comme jeu vidéo : un petit héros particulièrement maladroit, une princesse stupide, hystérique et presque aussi gaffeuse que son sauveur, et puis un tas de Blorks plus laids, cruels et vicieux les uns que les autres, qui n'ont qu'un but dans leur vie virtuelle : empêcher le premier de délivrer la seconde. Et si, au passage, ils peuvent les massacrer joyeusement, ils ne vont pas se gêner, entraînant ainsi l'inéluctable "Game Over" qui rythme chaque fin de page de la série. C'est sur ce canevas pourtant simple que Midam nous régale de gags muets et gore d'une efficacité redoutable.

  • C'est parfois dans les collines verdoyantes et idylliques que se terrent les plus terrifiantes menaces. C'est là aussi que va se dérouler cette vibrante épopée de courage, de loyauté et de survie. Menés par le valeureux Hazel, une poignée de braves choisit de fuir l'inéluctable destruction de leur foyer. Prémonitions, ruses, légendes vont aider ces héros face à mille ennemis et les guider jusqu'à leur terre promise, Watership Down. Mais l'aventure s'arrêtera-t-elle là ? Aimé par des millions de lecteurs, l'envoûtant roman de Richard Adams fait partie de ces odyssées sombres néanmoins parcourues d'espoir et de poésie. Vous sentirez le sang versé. Vous tremblerez face aux dangers. Vous craindrez la mort. Et plus que tout, vous ressentirez l'irrépressible désir de savoir ce qui va se passer.

  • Par l'auteur de Je vais bien, ne t'en fais pas.
    Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l'air perdu. Il m'a pris dans ses bras et s'est mis à pleurer. Un court instant j'ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte. Puis il s'est écarté et j'ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir. Il a fini par balbutier : " On l'a retrouvée. Merde alors. On l'a retrouvée. C'en est fini de ce cauchemar. " Il se trompait. Ma soeur serait bientôt de retour mais nous n'en avions pas terminé.

    1 autre édition :

  • Comment garder tout son flegme quand on apprend dans la même journée : que sa maison va être abattue dans la minute pour laisser place à une déviation d'autoroute ; que la Terre va être détruite d'ici deux minutes, se trouvant, coïncidence malheureuse, sur le tracé d'une future voie express intergalactique ; que son meilleur ami, certes délicieusement décalé, est en fait un astrostoppeur natif de Bételgeuse, et s'apprête à vous entraîner aux confins de la galaxie ?
    Pas de panique !
    Car Arthur Dent, un Anglais extraordinairement moyen, pourra compter sur le fabuleux Guide du voyageur galactique pour l'accompagner dans ses extraordinaires dérapages spatiaux moyennement contrôlés.

  • Je suis la fille du chanteur. La fille seule au fond des cafés, qui noircit des carnets, note ce qu'elle ressent pour savoir qu'elle ressent. La fille qui se perd dans les rues de Paris au petit matin. La fille qui baisse les yeux. Je suis la fille dont le père est parti dans la nuit. La fille dont le père a garé sa voiture le long du fleuve. La fille dont le père a été déclaré mort. Celle qui prend un avion sur la foi d'un cliché flou. Celle dans les rues de Lisbonne, sur les pentes de l'Alfama. Qui guette un musicien errant, une étoile dépouillée d'elle-même, un ermite qui aurait tout laissé derrière lui. La fille qui traverse les jardins, que les vivants bouleversent, que les mots des autres comblent, la fille qui ne veut pas disparaître. Qui peu à peu se délivre.

  • Un space opera coup-de-poing situé dans un futur lointain, celui du Système Mercantile, où le racisme, la guerre, l'esclavagisme et la corruption n'ont pas pris fin, bien au contraire.Quand elle avait huit ans, Andrea Cort a été témoin d'un génocide. Pire, après avoir vu ses parents massacrés, elle a rendu coup pour coup. En punition de ses crimes, elle est devenue la propriété perpétuelle du Corps diplomatique. Où, les années passant, elle a embrassé la carrière d'avocate, puis d'enquêtrice pour le bureau du procureur. Envoyée dans un habitat artificiel aussi inhospitalier qu'isolé, où deux meurtres viennent d'être commis, la jeune femme doit résoudre l'affaire sans créer d'incident diplomatique avec les intelligences artificielles propriétaires des lieux. Pour ses supérieurs, peu importe quel coupable sera désigné.Mais les leçons qu'Andrea a apprises enfant ont forgé l'adulte qu'elle est devenue : une femme pour le moins inflexible, qui ne vit que pour une chose, « combattre les monstres ». 

  • La chose en soi

    Adam Roberts

    1986. Charles Gardner et Roy Curtius sont isolés sur une base en Antarctique. Ils participent au programme de recherche d'éventuels signaux en provenance d'une intelligence extraterrestre. Si Charles est pragmatique et expansif, Roy est taciturne et, surtout, obsédé par la lecture de la Critique de la raison pure.
    Leur cohabitation forcée va virer à l'inimitié à cause d'une lettre : une de celles que Charles a reçues et qu'il a accepté de vendre, sans l'avoir lue, à Roy qui ne reçoit jamais de courrier. La tension est à son comble lorsque celui-ci prétend avoir résolu le paradoxe de Fermi grâce aux textes de Kant. Serait-il devenu fou ? Représente-t-il un danger, alors qu'une tempête éclate à l'extérieur et qu'aucun secours n'est envisageable avant plusieurs jours ? La vision récente du film The Thing, de John Carpenter, n'est pas pour rassurer Charles...

    À la fois roman d'aventures drolatique et tour de force littéraire érudit, La Chose en soi nous emporte dans un voyage effréné à travers le temps et confirme l'immense talent d'Adam Roberts.

  • - Faut qu'on se tire d'ici.- Et on ira où ?- Je sais pas. T'inquiète. On trouvera.- Et s'il revient ?- Eh ben il reviendra.- S'il s'en prend à tes parents ?- C'est pas après eux qu'il en a. Qu'est-ce que Leila fout avec moi ? J'ai tout juste dix-huit ans. Je vis chez mes parents. Je vais plus au lycée et j'ai pas de boulot. Je picole trop et je me bourre de médocs. Comment peut-elle croire que je suis capable de la protéger, de lui offrir quoi que ce soit de plus ou de mieux que son mec ?Depuis qu'on roule elle m'a pas posé la moindre question. Elle m'a même pas demandé où on allait exactement. Je lui ai juste dit que je connaissais un endroit où on serait pénards. Et ça a semblé lui suffire...Après le succès de La Tête sous l'eau, déjà en cours d'adaptation, Olivier Adam nous offre un nouveau roman bouleversant. Un de ceux qui vous marquent pour longtemps.

  • Dans un futur lointain, notre système solaire est désormais habité et la Terre est le lieu de villégiature des plus riches. Six clans se partagent l'univers connu et maintiennent le reste de la population dans la plus extrême pauvreté.Trois énigmes criminelles composent ce roman : l'une est un récit carcéral, l'autre une enquête policière, la dernière un mystère en huis clos. Dans chacune, le coupable est identique : le tristement célèbre Jack Glass.Vous essaierez certainement de résoudre ces enquêtes, car vous en connaissez le meurtrier. Évident ? Pas forcément, car Jack Glass est un esprit brillant... qui risque de vous surprendre.

  • Comme un poisson dans l'eau Nouv.

    Pour découvrir la vérité, il faut parfois plonger très profond en soi...
    À huit ans, Cymbeline Igloo ne sait pas nager et personne chez lui ne semble s'en soucier. Alors,
    quand l'école organise une sortie à la piscine, il se dit qu'il improvisera ! Le voilà donc qui plonge dans l'eau, sans imaginer le tsunami de drames qu'il est en train de déclencher. D'abord, il coule à pic, mais est sauvé par la mademoiselle Je-sais-tout de la classe. Ensuite, honte intersidérale : il perd son maillot ! Mais ce n'est rien à côté de la crise de nerfs que pique sa mère en apprenant ce qu'il s'est passé. Pourquoi cet incident la met-elle dans cet état ? Que cache-t-elle à son fils ? Heureusement, Cymbeline peut compter sur ses amis pour mener l'enquête sur les secrets de sa famille et l'aider à nager dans le grand bain de la vie.

  • En 2151, la population mondiale a été divisée par dix en raison des dégâts climatiques. L'humanité vit dans un équilibre précaire. Regroupée dans sept zones urbaines, elle a inventé de nouveaux modèles de vie sociale. Ailleurs, la nature s'étend librement. Simone, astronaute, fait partie d'une mission d'exploration spatiale nommée « SOON » : un voyage sans retour, un projet d'une ambition inédite dans l'histoire de l'humanité. Avant le grand départ, elle emmène son fils Youri pour un dernier road-trip. Au contact du monde, Youri comprendra-t-il le désir d'absolu, d'aventure et d'inconnu de sa mère ?

  • 'Ci-joint un volume d'anecdotes plus ou moins distrayantes', écrit Villiers de l'Isle-Adam en adressant à Mallarmé ses Histoires insolites nouvellement parues, en 1888. Sous l'apparente désinvolture du conteur, voici vingt nouvelles où éclate le caractère insolite du monde qui nous entoure. À la fois moderne et anti-moderne, réalisant la synthèse du rêve et de la science, Villiers de l'Isle Adam (1838-1889) a été aux origines du symbolisme et a donné l'un des premiers romans de science-fiction, L'Ève future, cet 'andréide' ou femme robot créée par un Pygmalion des temps modernes. Ses Histoires insolites témoignent de l'engouement fin-de-siècle pour un monde en pleine mutation : la modernité de Paris (célébrée par Baudelaire) ; le monde de la presse, avec ses faits divers cocasses ou tragiques ; la curiosité pour le hasard, les rencontres, les êtres singuliers (avant les surréalistes). Tel un photographe, Villiers capte une situation ; avec ironie et un humour noir, il la métamorphose, forçant son objet à révéler ce qu'il recèle. À cette transformation du regard, à cette quête de l'insolite, de l'inquiétante étrangeté qui nous entoure, Villiers invite tous les lecteurs.

  • Un virus mortel se répand brutalement à travers le monde. Un mouvement politique s'accélère, puis disparaît soudainement. Une idée prend son envol comme une traînée de poudre, changeant notre monde à jamais...
     
    Nos vies sont façonnées par des épidémies - de maladies, de désinformation, voire de violence - qui apparaissent, se répandent et s'éteignent à une vitesse déconcertante. Pour les comprendre, nous devons apprendre les lois cachées qui les régissent. Des "super-contaminateurs" qui déclenchent une pandémie ou font tomber un système financier à la dynamique sociale qui fait que la solitude s'installe, ce  livre révèle  comment mieux prévoir ce qui advient.
     
    Que vous soyez un auteur à la recherche d'un public, un défenseur de la vérité ou simplement quelqu'un qui s'intéresse au comportement social de l'homme, Les lois de la contagion est un guide essentiel de la vie moderne.
     

  • L'enfant en or

    Claire Adam

    Peter et Paul sont jumeaux. Ils vivent avec leurs parents  à Trinidad dans une maison modeste. Clyde, le père maçon, et les trois chiens, veillent sur eux. L'ambiance dans l'île  est d'une extrême violence. C'est un pays sans loi. Les cambriolages, les rapts, sont fréquents.
    Peter est un enfant doué. À  trois ans, il sait lire. Il protège Paul qui  n'est pas tout à fait normal. Le père irlandais de la paroisse, Father Kavanagh, aide les garçons à passer des tests pour entrer au collège. Il dit à Clyde que Peter doit aller étudier à Princeton ou à Yale. Pour lui payer ses études, la famille doit économiser tout l'argent possible.
    Paul, lui, est un enfant sauvage. Il s'isole souvent, craint d'être envoyé chez les fous. Il disparait souvent la nuit.
    La famille est très unie, et se soucie de ne pas séparer Paul de son jumeau. La tante Marilyn lui fait réviser ses devoirs, pour qu'il atteigne le  niveau de Peter. Un jour, un gang va kidnapper Paul - croyant avoir enlevé Peter -  et téléphone à Clyde pour lui demander une rançon. L'issue sera tragique.
    Ce livre, d'une grande simplicité d'écriture et d'une forte tension romanesque, est ponctué  d'extraordinaires descriptions de l'île, des couleurs, de la forêt, des saris, des bruits des oiseaux, des criquets, du carnaval.
    Traduit de l'anglais par Marie-Hélène Dumas

  • Huggabie City vient d'accueillir une nouvelle attraction : La Maison des Frissons.
    Peurs, apparitions et psychoses garanties !
    Mais très vite, un vent de panique souffle sur la ville.
    Kipp, Tobias et Coralie se rendent compte, impuissants, que les habitants désertent petit à petit leur ville.
    La cause ? Leurs pires cauchemars semblent se matérialiser devant eux et ils n'ont plus d'autre choix que de fuir.
    D'où viennent ces créatures étranges et hors-normes ?
    Comment un T-Rex géant peut-il apparaître en plein centre ville ?
    Par quel hasard Coralie se retrouve-t-elle poursuivie par une araignée géante ?
    Qui se cache derrière ces évènements incontrôlables ?
    Kipp, Tobias et Coralie décident d'enquêter et leur premier suspect est bien évidement l'odieux Pestilent K. Davre !
    Mais les coupables ne sont pas forcément ceux que l'on croit...

  • Prince Koo t 1

    Adam Stower

    Poursuivi par les horribles caïds de l'école, Monty Grabbe et sa bande, Ben Covert n'a pas d'autre choix que de se réfugier sous une poubelle. Surprise, un trou s'ouvre sous ses pieds. Sans réfléchir, il s'y engage pour échapper à ses poursuivants. C'est en fait un tunnel, qui le mène tout droit dans une forêt inconnue. Pas de répit, il est aussitôt pris dans un piège, quand - BOUM ! - un mystérieux garçon apparaît... Un garçon pieds nus, avec une lance et... une barbe ?!Raté ! Prince Koo, c'est une fille - eh oui, une fille à barbe ! Elle la fait pousser elle-même : ça lui tient chaud l'hiver, et la protège du soleil l'été. Koo vit avec son wombat dans une ville de cabanes dans les arbres, de toboggans super rapides, et de pièges géniaux. Avec elle, c'est sûr, Ben n'est pas au bout de ses surprises !À partir de 8 ans.

  • En 1666, un vieil astronome prédit qu'une éclipse solaire totale va plonger l'Europe dans les ténèbres pendant quatre secondes. Non seulement il est le seul dans la communauté scientifique de son époque à oser une telle prédiction, mais en plus il est parfaitement aveugle - on lui a arraché les yeux dans des circonstances mystérieuses. Intrigué par cette rumeur, le jeune Leibniz, encore étudiant mais déjà chantre de la raison, décide d'aller passer les trois heures qui précèdent la prétendue éclipse en compagnie de cet étrange vieillard. Dans l'attente du phénomène, l'astronome dévoile peu à peu au futur philosophe les arcanes de son passé... et voilà le lecteur embarqué dans une histoire pleine de chausse-trapes et de circonvolutions, où, un peu à la manière du Manuscrit trouvé à Saragosse de Potocki, les récits s'enchâssent de façon diabolique, chaque digression relançant le suspense qui précède l'éclipse.

  • Entre son ex-femme dont il est toujours amoureux, ses enfants qui lui manquent et son frère qui le somme de s'occuper davantage de ses parents, tout semble pousser Paul Steiner aux lisières de sa propre existence. De retour dans la banlieue de son enfance, il va se livrer à un véritable état des lieux, porté par l'espoir de trouver, enfin, sa place.

  • Stéphanie est seule, sans argent, et elle peine à trouver un logement. Aussi croit-elle que la chance lui sourit quand elle finit par dénicher une chambre au loyer abordable dans une vaste demeure de Birmingham.
    Mais au 82, Edgehill Road, on aurait tort de se fier aux apparences. L'atmosphère inquiétante qui règne dans cette maison délabrée inspire à Stéphanie un profond malaise. Mais c'est sans compter les murmures dans la cheminée, les bruits de pas dans le couloir, les pleurs de femmes qui s'élèvent derrière les murs et les accès de violence du propriétaire des lieux.
    Pourtant, le cauchemar ne fait que commencer.
    Stéphanie parviendra-t-elle à s'enfuir de ce lieu maudit d'où personne ne peut l'entendre crier ?
    « Nevill a su créer l'un des romans d'horreur les plus tendus et terrifiants que j'aie jamais lu. » SFX Par l'auteur d'Appartement 16

  • La cuisine anglaise est exécrable. Moins abominable, cependant, que la poésie des Vogons, un peuple fier, ombrageux, et éminemment irritable. D'ailleurs, les Vogons ont fait sauter la planète Terre, soi-disant par erreur. Pas de panique !
    Grâce au fabuleux Guide galactique, le pauvre Arthur Accroc, ex-citoyen britannique désormais apatride et passablement désemparé devant tant d'inconvenance, pourra affronter sans crainte les improbables méandres d'un univers en folie. Rien ne l'empêchera, pas même un ascenseur dépressif, d'arriver à temps pour déguster le Plat du jour au Dernier Restaurant avant la Fin du Monde.

  • Tout va me manquer

    Juliette Adam

    • Fayard
    • 19 Août 2020

    Etienne s'ennuie. Dans le magasin de jouets où il travaille, dans l'appartement où il vit avec son grand-père, dans cette petite ville où il n'y a jamais rien à faire. Partout, il promène sa solitude, et se demande s'il n'est pas en train de passer à côté de sa vie.
    Alors, lorsqu'il se fait frapper par erreur par une inconnue au coeur d'un carnaval, il y voit un signe. Quelque chose se produit enfin. Quelqu'un l'attend quelque part.  
    A force de la croiser sans cesse, il finira par apprendre son nom. Elle s'appelle Chloé. Il tentera de saisir son caractère inflammable, de dompter son imprévisibilité.
    Chloé est de celles qu'on ne peut pas vraiment cerner. Qui ne se laisse pas approcher. Constamment à deux doigts d'imploser. Maladroit et rêveur, Etienne n'a jamais vraiment su comment aborder une fille. Pourtant, ils vont se tourner autour. Et, dans un curieux mélange de fantaisie et de noirceur, faire un bout de chemin ensemble.

empty