Alexandre Mallard

  • Les très petites entreprises font l´objet d´une attention croissante de la part des décideurs économiques et politiques. Comment ces « petits acteurs » de l´économie, qui emploient près du tiers de la population active et produisent une part considérable

  • Dans une société où le marché pénètre toutes les sphères d'activité, la vente devient une épreuve décisive. Or, si de nombreuses études se sont intéressées aux habits neufs du consommateur, les mécanismes du travail commercial restent, eux, mal connus. Cet ouvrage s'intéresse à cette activité qui mobilise l'énergie, les compétences et les savoirs de nombreux professionnels. Il analyse le travail des vendeurs en boutique et des téléconseillers des centres d'appels, des spécialistes de la publicité et des experts du datamining ou de l'informatique commerciale. Les enquêtes qu'il rassemble ont été conduites dans les départements d'une grande entreprise du secteur des télécommunications, marqué au cours des dernières années par des innovations permanentes, de nouvelles méthodes de marketing et des réorganisations continues des tâches. On y verra les différentes facettes du travail des vendeurs, la contribution des clients à la production des savoirs sur le marché, le rôle croissant des technologies de communication et l'importance de l'organisation des processus commerciaux. Comment peut-on découvrir les désirs des clients ? Comment leur faire comprendre l'usage des nouveaux produits ? Quels outils statistiques ou marketing contribuent à une meilleure efficacité de la vente ? La publicité peut-elle transformer la relation au client ? Cet ouvrage montre comment ces questions apparemment simples trouvent des réponses élaborées dans la fabrique de la vente. L'ouvrage intéressera donc à la fois les chercheurs spécialistes du marché et les professionnels concernés par les multiples opérations de mise sur le marché.

  • This collected volume analyses labelling as a political and economic operation. It gathers contributions that focus on various domains, including the agri-food sector, the construction sector, eco-labelling, retail, health public policies and the energy sector, considering the use of labels for various objectives, such as providing legal and technical data on consumption products, certifying their quality, and indicating the approval of professional or political authorities. These practices are tied to both public and private interventions that make civic concerns visible and aim to govern them. The book considers `labelling the economy' as an operation that introduces political questions into the economic realm, while also importing economic modes of reasoning into governance interventions. In doing so, the book considers the sociotechnical apparatus on which any label relies as a nexus where economic and political considerations are brought together.

  • Nous ferons l'hypothèse que l'apport le plus original de la sociologie de l'acteur-réseau à l'analyse des phénomènes de consommation concerne la manière dont elle interroge le rôle qu'y jouent les objets. Depuis plus de trente ans en effet, ...

empty