Ariane Gelinas

  • Séverine Proulx a été élevée par sa tante Garance, une véritable globe-trotter. C'est pourquoi, à l'aube de la trentaine, la jeune femme, qui n'a jamais eu de véritable port d'attache, espère poser pour de bon ses pénates quelque part pour vivre enfin une vie « normale ».
    Une offre d'emploi l'amène à Fermont, petite ville minière du grand Nord québécois connue avant tout pour son emblématique mur-écran, gigantesque édifice qui abrite la majorité des habitants et la quasi-totalité des commerces tout en servant de rempart contre les terribles vents de l'hiver qui sévissent à cette latitude.
    Dès son arrivée et en dépit de l'ambiance qui plombe la ville - une femme a récemment été assassinée -, Séverine est séduite par la beauté sauvage de la nature qui entoure la petite communauté isolée... mais aussi par ses nouveaux voisins, Alban, un ex-monteur de lignes qui a la particularité d'élever des grenouilles, et Tshenu, un vieux Naskapi atteint de narcolepsie qui connaît tous les sentiers sillonnant les montagnes environnantes.
    Or, quand Séverine apprend qu'une deuxième femme a disparu, sa nature anxieuse refait surface, et bientôt ce sont des visions morbides qui hantent son esprit. Comme si un lien ténu se nouait entre elle et une mystérieuse présence, comme si Séverine sentait sourdre des profondeurs même de la fosse du Labrador une sombre énergie...

  • Cendres de Sedna (Les)

    Ariane Gelinas

    • Alire
    • 10 Novembre 2016

    Après la mort tragique de sa mère et de sa tante, le jeune Wilmard Boudreau, qui a grandi à Berthierville, est venu habiter l'île Kanty, au coeur de l'archipel de Tête-à-la-Baleine, en Basse-Côte-Nord, en compagnie de son père, Anselme, et de sa cousine Hypoline. De tempérament rêveur, Wilmard est aussitôt attiré par les rumeurs qui courent dans la région concernant un de leurs voisins, le vieux Nayati, que l'on dit immortel mais aussi la proie d'une malédiction ancienne. Et puis il y a Taliana, l'une des domestiques de Nayati, qui attise son désir...
    Quand Hypoline découvre, en travaillant au jardin familial, le squelette d'un homme-oiseau au milieu duquel brille un pendentif, c'est Taliana qui, malgré les protestations de Wilmard, l'oblige à porter le bijou à son cou, une Taliana qui, aux yeux du jeune homme, s'intéresse beaucoup trop à sa cousine !
    Depuis, Wilmard est inquiet et c'est pourquoi, en découvrant un soir le lit abandonné de sa cousine, il se lance aussitôt sa recherche. Mais des forces mystérieuses venues d'un lointain passé imprègnent l'archipel, et Hypoline, à bord d'une barque guidée par les créatures marines, vogue vers son tragique destin... vers la colère de Sedna.

  • Quatorze textes, quatorze écrivain.e.s qui explorent, par leur voix poétique ou narrée, différentes formes de manipulations du corps. Que les mutations soient contraintes, quotidiennes ou accidentelles, localisées ou absolues, tendres ou violentes, elles n'épargnent personne. Du réalisme à l'onirique, de l'intime au fictif, Épidermes met en scène des existences traversées de rencontres, de luttes et de transformations. Une constante demeure : le besoin criant de se sentir vivant.e.

  • L'écrivain J.P. April, qui dirige ce numéro d'été, s'ennuie des vieux feuilletons d'aventures et d'espionnage dans lesquels s'activaient l'agent 007, IXE-13 ou encore Indiana Jones. Pour contrer sa nostalgie, April a invité une palette d'auteurs, fins amateurs du genre, à se lancer dans un « retour du bon vieux futur ». Les nouvelles recueillies ici replongent dans l'univers du feuilleton avec un humour déjanté et un ton parodique qui se moque des conventions, mélangeant l'aventure, la science-fiction, le fantastique, le policier, l'horreur, l'érotisme et l'exotisme. La section «Thème libre » nous fait découvrir deux jeunes nouvelliers : Antoine Bustros et Morgan Le Thiec tandis que la section « Intertexte » se penche sur l'auteur de nouvelles argentin Cortázar.

empty