Entreprise, économie & droit

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • A une époque où l'État et la souveraineté occupent à nouveau l'actualité politique et juridique, cet ouvrage propose une réélaboration théorique de ces deux notions centrales. Il esquisse une théorie générale de l'État à travers la figure centrale de la souveraineté dont les deux modalités, monarchique et démocratique, sont examinées sous l'angle de la théorie générale du droit. Par là même, il voudrait contribuer à ce que les juristes, conscients de la richesse et de l'intérêt de leur savoir (notamment de la dogmatique juridique et constitutionnelle), se réapproprient leur propre territoire.

  • Des faits, un dossier, des pièces. Ils semblent ne guère intéresser la plupart. Et si l'affaire était moins simple qu'on ne le voudrait ? Et si la substitution de la responsabilité pénale des ministres à leur responsabilité politique, génératrice sans doute d'apaisements symboliques, n'était pas une si bonne idée, même dans l'hypothèse où l'incompétence ministérielle a tué ? Et si et la politique, et le droit pénal, et la simple justice, avaient tout à perdre dans la redoutable partie qui s'engage ?

  • Des économies nationales, de plus en plus soumises à la contrainte extérieure, des firmes multinationales toujours plus puissantes et qui jouent sur l'échiquier des États-Nations ; une économie mondiale, que structurent chaque jour davantage les échanges internationaux et les stratégies des groupes multinationaux : l'imbrication du national, de l'international, du multinational et du mondial, est devenue plus étroite que jamais. Elle invalide les analyses économiques, qui se referment sur une seule de ces dimensions. Or, après la flambée conceptuelle des années soixante, la théorie économique est, aujourd'hui, quasiment muette sur cette question. Le concept de système national-mondial hiérarchisé doit permettre d'articuler ces différents niveaux d'analyse. Avec ce concept, Michel Beaud propose une nouvelle lecture du capitalisme mondial, avec l'ambition de contribuer à la recomposition d'une économie politique des nations et du monde.

  • Histoire du capitalisme
    Né de la finance et du négoce dans des cités-États d'Europe, le capitalisme s'est en cinq siècles imposé dans le monde entier, avec les dominations successives de la Hollande, de l'Angleterre, des États-Unis et bientôt de la Chine.
    Partout soutenu par l'État, il prône le libéralisme mais pratique le monopole comme la concurrence. La manufacture et l'usine ont été ses premières sources de profit, il en a créé bien d'autres en se diversifiant.
    Simple logique de profit à ses débuts, le capitalisme se perpétue à travers d'incessants changements: création et destruction d'activités et d'emplois, expansions et crises, multiplication des besoins, compétitions technologiques, guerres...
    Le lecteur trouvera dans ce livre, ramassée et fulgurante, l'histoire du capitalisme.
    Michel Beaud
    /> Professeur émérite de l'université Paris-VII. Ses travaux, éclairés par l'histoire, s'inscrivent dans la mouvance de l'économie politique. Il travaille aujourd'hui sur les futurs possibles qu'engendrent les mutations en cours.

  • Cette étude fait le point sur l'analyse du "Système National / Mondial Hiérarchisé" (SNMH). Après la présentation des principales étapes de l'élaboration de cette grille de lecture, l'auteur présente le SNMH comme un enchevêtrement de sociétés profondément inégales en richesses, en cohésion et en puissance et montre comment les dynamiques indissociables du capitalisme, du SNMH et des sociétés engendrent un engrenage très inquiétant pour l'avenir de la Terre et de l'Humanité.

empty