Entreprise, économie & droit

  • La réduction du temps de travail n'est plus seulement un débat d'idées, c'est maintenant un enjeu concret pour le gouvernement et les partenaires sociaux. Mais comment comprendre cet enjeu, comment s'engager dans cette négociation qui est « descendue » dans les entreprises, si l'on ne connaît pas les effets sur les ménages, sur le chômage, sur les entreprises ou sur les finances publiques, des différentes solutions qui ont été avancées par les uns et les autres (loi Aubry, bien sûr, mais aussi loi Robien, temps partiel, semaine de quatre jours, 35 heures avec ou sans perte de salaire, etc.) ? Bref, comment tirer parti au mieux d'une réorganisation du travail ? Ce livre permet donc d'y voir plus clair dans la cacophonie ambiante. Il analyse d'abord l'état des connaissances et des thèses en présence. Puis quelques-uns des meilleurs experts de la question expliquent la logique des différents partis pris sur la réduction du temps de travail (« oui, c'est urgent et prioritaire », « pourquoi pas, mais c'est très insuffisant », « surtout pas, c'est dangereux pour l'économie »), précisent les écueils et les possibilités sur le terrain des entreprises. Certes, aucun expert n'est neutre : certains, ici, conseillent, ou ont conseillé plus ou moins directement ceux qui nous représentent au gouvernement ou dans les syndicats. Mais c'est un atout : le résultat de la réduction du temps de travail dépendra précisément de l'engagement de tous ces acteurs sociaux, car ce n'est pas une action mécanique dont on connaîtrait à l'avance le résultat. Ce livre est donc un guide précieux pour la période à venir.

  • Ce livre propose une méthode d'économie appliquée. La réponse à la question empirique sur la mobilité et la localisation des activités productives appelle au préalable une réflexion conceptuelle (sur la territorialité des acteurs économiques) et théorique (la spatialisation des approches conventionnalistes, institutionnalistes et évolutionnistes). Après avoir dressé un bilan des analyses économiques du déplacement des usines, l'auteur définit comment l'acteur économique s'imprègne de son milieu pour résoudre au présent un problème futur tel qu'il se le représente.

empty