Chri

  • Gérard d'Amboise élabore de grands projets. Dans son laboratoire vendéen, il a devant lui un avenir prometteur. Il se consacre entièrement à ses recherches et met au point un herbicide révolutionnaire, le Chirus ikigaï. Mais, son invention est convoitée et le met en danger !
    Peu après l'effraction de son officine, le talentueux scientifique est retrouvé inanimé sur les bords de La Vie. Il se réveille amnésique après deux semaines de coma.
    Pendant que la gendarmerie enquête sur ce qui lui est arrivé, il se livre à un combat particulièrement pénible pour se reconstruire. Au fur et à mesure qu'il reconstitue les pièces de sa vie, il ne découvre que tristesse et désolation.
    Laura, assistante discrète et amoureuse, saura-t-elle l'aider à retrouver la mémoire et la force de se battre ?

  • « Ce livre est la biographie de mes jeunes années passées dans une atmosphère guerrière. Je suis issue d'une famille algérienne. Je n'ai pas connu mon père qui est décédé dès les débuts du conflit franco-algérien. Nous étions cinq enfants, dont une fille adoptée. Nous vivions dans une très grande pauvreté. Ma mère, n'ayant plus de mari, a élevé tant bien que mal ses cinq enfants qui, peu à peu, ont été dispersés à cause de la guerre qui commençait déjà à s'intensifier dans la région d'Oran. Nous n'avions pas vraiment de maison, mais nous logions sur une terrasse où se trouvait une buanderie qui nous servait d'abri. Ma mère qui, très souvent, ne parvenait pas à joindre les deux bouts, nous amenait à une association humanitaire pour obtenir quelques nourritures et des vêtements. »

  • Comment réagiriez-vous si un policier mettait de la drogue dans vos poches lors d'un contrôle d'identité ? Que faire lorsqu'il n'y a plus ni électricité ni chauffage chez vous et que la température extérieure avoisine moins 25 degrés ? Vous êtes-vous retrouvé en position de sécurité avec votre bébé après un tremblement de terre ? Avez-vous déjà vu une ruée vers les banques afin de prendre des dollars américains, avant que le cours de la monnaie locale ne s'effondre ? Avez-vous déjà eu peur d'une infirmière à l'hôpital ? Avez-vous goûté du lait de chamelle fermenté ? La soupe au chien est-elle un remède efficace après un excès de vodka ? Ce sont autant de questions à se poser avant d'accepter une offre d'emploi en Asie Centrale.
    « Au pays des steppes » est un récit de ma vie d'expatrié au Kazakhstan, qui relate sous la forme d'anecdotes vécues et de réflexions personnelles les nombreuses différences culturelles auxquelles j'ai été confronté. Ces situations souvent cocasses, parfois angoissantes et douces-amères sont souvent présentées avec une certaine ingénuité et parfois de manière critique, mais toujours avec une pointe d'amour pour ce pays propice à l'introspection et qui m'a tant apporté.

  • The harrowing, true account from the brave men on the ground who fought back during the Battle of Benghazi.
    13 HOURS presents, for the first time ever, the true account of the events of September 11, 2012, when terrorists attacked the US State Department Special Mission Compound and a nearby CIA station called the Annex in Benghazi, Libya. A team of six American security operators fought to repel the attackers and protect the Americans stationed there. Those men went beyond the call of duty, performing extraordinary acts of courage and heroism, to avert tragedy on a much larger scale. This is their personal account, never before told, of what happened during the thirteen hours of that now-infamous attack.
    13 HOURS sets the record straight on what happened during a night that has been shrouded in mystery and controversy. Written by New York Times bestselling author Mitchell Zuckoff, this riveting book takes readers into the action-packed story of heroes who laid their lives on the line for one another, for their countrymen, and for their country.
    13 HOURS is a stunning, eye-opening, and intense book--but most importantly, it is the truth. The story of what happened to these men--and what they accomplished--is unforgettable.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ce numéro de fin d'année de Séquences met en couverture Pays. Pour ce deuxième long-métrage très attendu, Chloé Robichaud s'intéresse à l'univers de la politique et à l'affirmation de soi dans la différence. Également en entrevue, Mathieu Denis et Simon Lavoie, duo derrière le film-choc Ceux qui font les révolutions à moitié n'ont fait que se creuser un tombeau, qui discutent engagement politique et héritage du printemps érable. La sortie du plus récent opus de Jim Jasmusch, Paterson, permet à Guillaume Potvin de revenir sur la filmographie de l'un des rois du indie américain. Côté documentaire, gros plan sur le film-événement Fuocoamare, par-delà Lampedusa de Gianfranco Rosi, Ours d'or à Berlin, qui décrit la catastrophe humanitaire des migrants en Europe. La section hommage s'attache à Héctor Babenco et André Melançon, entre autres récents disparus. Un retour sur la dernière édition de Fantasia et un point sur les Rencontres de Coproduction Francophone 2016 dans le cadre de Cinemania avec Guilhem Caillard, directeur général du festival, complètent le numéro.

  • « Ce numéro de la revue Les écrits regroupe les signatures de vingt-cinq écrivains, poètes ou prosateurs, du Québec et de l'étranger, d'André Major à Guillaume Asselin, de Pierre Senges à Gérard Cartier, de Roger Des Roches à Larry Tremblay. Un dossier « Vies sauvages », dirigé par Pierre Ouellet, réunit une douzaine de contributions autour du thème de la sauvagerie, où l'on trouve autant de bien que d'âpreté, de beauté que de férocité, et où règnent les formes de vie les plus attirantes et les plus terrifiantes à la fois. Comme une fenêtre ouverte sur la poésie slovène contemporaine, un second dossier intitulé « Suite slovène » présente les textes, réunis par Marie-André Lamontagne, de quatre poètes slovènes et leurs traductions - en français, en anglais et même en langue innue -, réalisées par des poètes québécois et canadiens qui ont séjourné là-bas. Enfin, dans les chroniques Exlibris, Krisis et Ekphrasis, Émile Martel revient sur son parcours de lecteur, Monique Deland présente le dernier recueil de Louise Dupré et Rober Racine rend hommage à l'artiste Mercedes Font, à qui le portfolio du numéro est consacré.

  • Montréal s'incarne, dans ce numéro d'XYZ. La revue de la nouvelle, dans son futur et son passé, entre mémoires et fantasmes. Neuf auteurs, montréalais et non montréalais, ont ainsi relevé le défi de dévoiler une facette de leur Montréal imaginaire. Entre le Montréal historique d'André Carpentier et de Maxime Raymond Bock et le Montréal fantastique et anticipatoire de Jean-Pierre April et de David Dorais, reconnaissez les mêmes espaces. Les lieux nostalgiques de Denise Brassard, Christine Champagne, Jeanne Crépeau et Christine de Camy ou ceux irritants décrits par Jean-Paul Beaumier se rejoignent aussi dans les mêmes carrefours. Ce dossier est accompagné d'une série de six photographies de l'artiste Martine Rouleau intitulée Montréal, le temps de quelques clics , qui attrape la ville sur le vif. Hors dossier, retrouvez une nouvelle du Paris d'Alexandra Estiot, une autre sur le monde de l'art signée Emmanuel Bouchard et un texte d'Antoine Dion-Ortega sur la famille.

  • Dans un village proche de Mâcon, vivent le grand-père et Lucien, un garçon de neuf ans, dont les yeux immenses ignorent les gens. Ses parents sont partis, abandonnant leur fils que tous appellent la bête. Au château, libre depuis longtemps, deux jeunes professeurs s'installent pour tenter une expérience : communiquer par gestes avec un chimpanzé. Un jour, le garçon aperçoit Kiwi : l'attitude craintive de l'animal entrouvre, pour un instant, le mur invisible qui entoure Lucien. Alors, le grand-père se prend à espérer : et si, au contact du singe, Lucien apprenait à parler avec les gens... ?

  • Qui est cet étranger qui a passé la nuit dans leur voiture ? D'où vient-il, avec son drôle d'accent ? Antoine se pose bien des questions sur Mañuel. Quand sa famille lui offre l'hospitalité et un travail à la ferme, la complicité s'installe peu à peu entre lui et le visiteur costaricain.

  • À l'école, Mathilde est redevenue le centre de l'attention à cause de l'arrivée d'un nouvel élève. Pierre est roux, comme elle. Les moqueries recommencent.

    Que faire ? Avec de bons amis, tout est possible !

empty