Claude Michel

  • Ces « Chroniques d'aujourd'hui » décrivent, sous une forme anecdotique tendue en permanence par le suspense, la vie des gens et leur intimité dans une petite ville normande. L'exergue de Céline donne le ton : on ne sait rien de la véritable histoire des gens et le fait divers révèle, souvent de façon brutale, leur face cachée, leur part d'ombre... Un jeune journaliste, fraîchement nommé dans une Rédaction, tient la rubrique des faits divers. D'abord indifférent, il se prend au jeu, tente de comprendre... Le lecteur a sur lui un avantage : chaque fait divers est précédé d'un soliloque, à travers lequel les acteurs impliqués expriment leur solitude, leur mal-être, leurs manies, leurs manigances... Le fait divers prend alors toute sa signification. Ainsi défilent, sous notre regard médusé, des ombres insolites : une jeune chômeuse en errance, un lycéen shooté, une nonagénaire maltraitée, un prêtre fugueur, une petite fille abusée, une commerçante hystérique, un magasinier dépressif, une cleptomane enjôleuse, une enseignante affolée et bien d'autres encore... Dans chacun de ces soliloques, l'auteur se livre à un exercice d'humour grinçant, tout en sculptant avec minutie des vignettes cliniques où s'entrecroisent : une personnalité, un discours typé, une condition sociale, un niveau de conscience, une situation... À travers les mots bruts de tous les jours, se dévoile le côté mystérieux et inconscient des personnages. S'ils parviennent à nous émouvoir, si nous craignons pour eux, n'est-ce pas parce que, quelque part, ils nous ressemblent un peu ?

  • Toutes les mêmes : c'est l'affirmation vulgaire du mépris et de la condescendance masculine. C'est, ce pourrait être le slogan d'une partie du mouvement féministe, qui gomme facilement l'extraordinaire diversité des formes d'exploitation. Toutes les mêmes ? l'auteur y met un point d'interrogation. Diplômée de démographie, professeur d'histoire, Claude Michel s'attache à étudier minutieusement les femmes, au travers des statuts et des catégories. Toutes subissent la division sexuelle des rôles. Dans l'éducation. Dans la production. Au foyer. Toutes sont la domestique ou la femme de quelqu'un. La crise économique frappe-t-elle ? les valeurs morales s'effritent-elles ? le mouvement des femmes s'affirme-t-il ? Les pouvoirs - État, gouvernement, église - rappellent les femmes à leur rôle. Les organisations de gauche hésitent. Claude Michel, animatrice du planning familial et du MLAC en Bretagne, est plus que l'analyste d'un phénomène social, démographique et politique. C'est une militante, c'est aussi la mère de six enfants. Elle peut, à bon droit, affirmer que son sort n'est comparable ni à l'avocate qui choisit le célibat, ni à la trieuse de poissons de sa ville de Concarneau qui ne choisit jamais. Quel travail ? quel salaire ? quelle planification des naissances ? Et le mariage : refuge ou liberté ? Le divorce est-il ouvert à toutes ? Le confort libère-t-il ? Sont-elles différentes, celles qui travaillent et celles qui ne « travaillent pas », celles qui restent à la maison et les autres ? Toutes les mêmes ? L'exploitation capitaliste s'ajoute à la discrimination sexuelle. S'ajoute ? l'auteur démontre qu'elle la multiplie, presque à l'infini. Toutes opprimées ? Oui. Mais, très inégalement. Claude Michel multiplie les comparaisons et les exemples, explore les images, pénètre les préjugés, analyse les formes les plus diffuses de cette double oppression. Ni l'humour, ni le vécu, ni les propositions ne sont absentes de son enquête, l'une des plus complètes publiées à ce jour.

  • Ses études à Sciences Po Paris au milieu des années 50, son engagement communiste, sa rencontre avec son épouse, qui lui fait découvrir le monde juif, la création du Barreau de la Seine-Saint-Denis ou encore celle du Syndicat des Avocats de France... c'est son itinéraire, tant professionnel que personnel, que l'auteur nous invite à découvrir ici. Il nous livre le témoignage de sa vie d'avocat engagé, en banlieue, au service de la population la plus déshéritée, des libertés, des associations, et des syndicats.

  • À la veille d'un procès contre une dictature pétrolière d'Afrique de l'Ouest, le cadavre du grand avocat parisien Pascal Metzger est retrouvé en mer. Bien qu'ébranlés par son décès, ses trois jeunes associés décident de poursuivre le procès. Or, les preuves amassées par Me Metzger ont disparu.En reprenant le dossier, Carla, Malik et Pierre-Emmanuel pénètrent peu à peu une affaire aux ramifications aussi gigantesques qu'insoupçonnées : armes, pétrole, alliances des mafias et des cartels, corruption, évasion fiscale.... De la « France-à-fric » en passant par la Suisse, Monaco et la banque du Vatican, c'est le sommet des États et le coeur même de l'économie planétaire qui sont en cause. On compte déjà quelques morts.Sur fond de Panama papers et de « bien mal acquis » en Afrique, Claude- Michel Rome, scénariste et réalisateur notamment de L'Emprise, signe un thriller politique glaçant et addictif. Le brûlot d'une société corrompue jusque dans ses fondations.

  • Cet ouvrage tout-en-un propose aux étudiants de 2e année PSI un cours complet ainsi que de nombreux exercices et problèmes intégralement résolus.Toutes les notions sont abordées dans le strict respect des programmes.Le cours comporte 19 chapitres d'algèbre, d'analyse et de géométrie.Chaque chapitre propose un grand  nombre d'exercices.Les énoncés sont en grande partie extraits de problèmes de concours.Les solutions détaillées de tous les exercices sont regroupées en fin d'ouvrage.

  • Le suicide est un cri adressé aux autres, un cri trop souvent étouffé par tous ceux qu'il dérange. Il est un rendez-vous manqué avec les vivants, une protestation, un refus de toutes les injustices sociales qui mènent au désespoir et facilitent le passage à l'acte. Étudiants précarisés, salariés épuisés, harcelés, agriculteurs isolés, enseignants oubliés, policiers stigmatisés, chômeurs fragilisés, femmes violées... il faut aller au-devant de toutes celles et ceux que la société laisse au bord du chemin, entendre leur cri pour prévenir l'irréparable. Mais la prévention n'est possible que par une connaissance précise, approfondie de la réalité du suicide, des groupes les plus exposés et de celles et ceux qui doivent vivre l'épreuve indicible du suicide d'un proche.
    En interrogeant les idées reçues qui entourent ce sujet encore tabou, cet ouvrage répond à un enjeu essentiel : mieux comprendre afin de mieux prévenir. Car la France, très en retard dans ce domaine, doit de manière urgente faire de ce drame personnel et social une grande cause nationale de santé.

  • La construction d'un espace politique, économique, social et culturel européen n'est pas une idée neuve. Mais au 19e siècle, l'idée se heurta à la force de la nation comme modèle politique.  De 1815 à 1871, l'Europe des nations domine la vie politique du temps : du congrès de Vienne et de la Sainte- Alliance à l'achèvement de l'unité italienne et allemande, des peuples aspirent à former des nations érigées en États, sous l'oeil bienveillant ou hostile des grandes puissances. Tout en dressant le portrait de ces puissances et des régions particulièrement concernées par la question des nationalités, cet ouvrage s'intéresse aux grands mouvements culturels européens - comme le romantisme - et montre l'essor économique parallèle de l'Europe.  Il analyse ensuite l'Europe des nationalismes de 1871 à 1914, période de tensions politiques, économiques, culturelles, militaires (naissance de la Triple-Entente et de la Triple- Alliance). L'accent est mis sur les mouvements d'idées, sur l'émergence simultanée de courants socialistes pacifistes et internationalistes et de courants nationalistes bellicistes et antisémites.
    L'Europe domine le monde par la colonisation et par la culture, mais cette domination externe s'accompagne de déchirements internes, autour des Balkans ou du Rhin, qui entraînent l'Europe sur la voie de la « marche à la guerre ». 

  • Comment élaborer et rédiger une dissertation d'histoire ?
    Les étudiants sont souvent à la recherche de conseils et d'orientations : comment lire et comprendre un libellé de sujet, poser une problématique, choisir et bâtir un plan, rédiger... en résumé, maîtriser les divers types de dissertation ? Que lire et où se documenter ?
    Cet ouvrage propose une démarche claire et progressive pour les guider dans cette mise en oeuvre délicate. Il comporte plus de cent exemples de sujets, vingt plans et quatre devoirs entièrement rédigés, concernant les grandes périodes de l'histoire : Antiquité, Moyen Âge, Temps modernes et époque contemporaine. Il ne s'agit pas de modèles, mais d'une palette d'exercices qui doivent permettre de connaître les démarches intellectuelles et les méthodes de composition indispensables.
    Ce livre est destiné en premier lieu aux étudiants de L1 et des classes préparatoires aux Grandes Écoles, mais il pourra également se révéler profitable à ceux qui préparent le CAPES, voire l'agrégation d'histoire.

  • C'est au XVIIe siècle que les carottes orange (auparavant blanches, jaunes ou rouges) ont été sélectionnées aux Pays-Bas. Le haricot, la carotte ou le radis ont été nanifiés au XIXe siècle pour la culture sous châssis. Saviez-vous encore que la graine de radis était une friandise pour les Japonais ? Ce livre nous raconte l'évolution d'une trentaine d'espèces potagères depuis leur domestication. Des notions de botanique, de génétique, de géographie, d'histoire, de linguistique et d'ethnobotanique permettent de remonter à l'origine des plantes légumières et de comprendre comment elles se sont modifiées et diversifiées pour donner les variétés d'aujourd'hui.

    Public : enseignants et étudiants férus de botanique, d'histoire ou d'alimentation, tout «honnête homme» curieux d'en savoir plus sur ces plantes de consommation quotidienne.

  • Les effets de la culture et de la création sur la croissance économique et sur le développement des villes et des territoires sont tangibles, principalement au travers du tourisme. Le processus est plus compliqué qu'il n'y paraît. Les relations complexes qu'entretiennent la culture avec le développement de la société au-delà des retombées économiques sont mises en évidence. Ces expériences éclairent sur l'importance des arts du patrimoine et du secteur culturel pour le bien-être de la société.

  • Tous les procédés de soudure, manuelle ou automatique, sont abordées, avec des conseils pratiques.
    Une actualisation des normes par rapport à l'édition précédente.
    Le chapitre sur les documents de travail (gamme de soudage, DMOS, QMOS) est entièrement refondu.
    Des informations complémentaires sur les essais mécaniques des matériaux.

  • Le processus de sécularisation qui touche nos sociétés a interpellé ces cinq prêtres-ouvriers qui eux y virent une chance. Les réflexions du théologien Joseph Moingt et du philosophe Marcel Gauchet sur "le christianisme comme religion de la sortie de religion" les ont beaucoup marqués. Vivant dans un contexte de sortie de religion, leur conviction est que les chrétiens sont invités à être des acteurs de la réussite de l'humanité. Ils nous proposent de saisir cette chance.

  • Cet ouvrage propose des moyens de remédier aux dysfonctionnements récurrents avérés des méthodes actuelles de l'aide au développement. Un sujet, d'audience certes assez confidentielle, mais dont l'importance est cruciale dans la recherche des équilibres en ce monde et dans la perspective de l'avenir de l'humanité, qui passent par la nécessaire volonté de répartition des richesses et d'aide aux plus démunis.

  • Le constat est sans appel : les institutions de la Ve République se trouvent, aujourd'hui, au coeur de ce qu'il est convenu d'appeler la « crise ». Que faire lorsque cette crise devient si profonde qu'elle mine le lien social et remet en cause l'idée même de représentation ?Formé à l'initiative du Président de l'Assemblée nationale, M. Claude Bartolone, co-présidé par l'historien Michel Winock, regroupant des parlementaires de tous les groupes politiques et des personnalités issues d'horizons très divers, le groupe de travail sur l'avenir des institutions a mené, pendant plus d'un an, une large réflexion sur ce thème.Fruit de ce travail, ce rapport propose un état des lieux de la situation politique et institutionnelle de la France et avance dix-sept propositions pour restaurer la confiance des citoyens dans leurs institutions. Il se veut une « boîte à outils », une contribution au grand débat que chacun attend sur le fonctionnement de notre démocratie. Aux citoyens de s'emparer désormais de ces propositions.

  • La Lorraine est une terre de passage. Les routes qui la sillonnent du nord au sud et d'est en ouest nous enseignent l'histoire. La Meurthe-et-Moselle est particulièrement intéressante par sa variété toponymique. Qui n'a jamais entendu parler de Nancy, Toul, Pont-à-Mousson, Lunéville, Longwy ou Villerupt ? Tous ces noms évoquent l'histoire, l'art ou l'industrie ; ils ont permis de porter jusqu'à l'autre bout du monde la renommée de la Meurthe-et-Moselle. Ces noms anciens ont évoqué pour nos ancêtres, qui ont baptisé ces localités, autre chose que les connotations que nous leur attribuons, relativement récentes par rapport à l'âge de ces lieux. Mais tous les noms de lieux, villages, lieux-dits, montagnes, rivières et étangs ne sont pas aussi aisés à interpréter. Ce livre tente donc de leur donner un sens et cherche des réponses à partir des attestations anciennes en proposant le plus souvent différentes hypothèses. Au-delà de la recherche étymologique, l'ouvrage se présente aussi comme une promenade passionnante au milieu des hommes qui ont nommé ces lieux à différentes époques à travers leurs activités, leurs croyances, les paysages, les coutumes. La deuxième partie aborde un aspect historique que la toponymie met en lumière : les différentes époques de peuplement avec leurs habitudes de langage, de l'antiquité à l'époque moderne. C'est tout un pan particulièrement fragile du patrimoine lorrain (et meurthois) que ce livre met en valeur, en espérant apporter aux habitants comme aux touristes une meilleure connaissance de ce patrimoine omniprésent et pourtant si méconnu.
    Michèle BENOIT, docteur en langue et littérature française, a publié plusieurs ouvrages sur l'histoire de la Lorraine et de la Bretagne et, en collaboration avec Cl. Michel, des ouvrages de dialectologie et de toponymie.
    Claude MICHEL, docteur en linguistique, dialectologue, chercheur à l'Institut Pierre Gardette a écrit de nombreux ouvrages et articles abordant la dialectologie, les régionalismes du français et la toponymie, à propos de la Lorraine et du franco-provençal.

  • Des enfances sont au foyer de ce livre : toutes faites d'expériences inaugurales et de rapports humains fondateurs, vécus et intégrés par chacun, entre dépendance nécessaire et autonomie croissante au fil des jours et des ans. Ce « petit monde dans le grand » (Walter Benjamin) a retenu l'attention des écrivains, des poètes, des artistes. Mais les cultures et les sociabilités juvéniles sont encore, étrangement, des terres largement inconnues. Les huit anthropologues réunis ici explorent ces friches de la connaissance, à partir de recherches effectuées en Europe, en Afrique, en Amérique du Nord et en Asie.Quelles cultures des enfants produisent-ils, tandis qu'ils s'humanisent au sein des leurs et entre eux, avant d'intégrer l'âge adulte ? Leurs activités peuvent-elles féconder en retour leurs milieux d'appartenance : familles, quartiers, ethnies, cités, nations... ? Fondé sur des ethnographies directes ou des récits de première main, Enfances révèle que des groupes humains très divers, articulent efficacement au bien commun le caractère transitoire de l'âge d'enfance, son anomie relative, la gratuité, l'intensité et l'inventivité des actions juvéniles, comparées aux régulations plus rigides, aux vastes enjeux, aux marches mieux assurées et aux routines indispensables qui pérennisent l'existence collective en entier.

  • Le colloque Frontières oubliées, frontières retrouvées, marches et limites anciennes en France et en Europe s'est tenu à Châteaubriant, du 30 septembre au 2 octobre 2010, à l'initiative de l'université de Nantes et du conseil général de Loire-Atlantique. Il a traité des métamorphoses et de la perception de certaines frontières anciennement délaissées, mais qui ont pu renaître ou renaissent sous des formes nouvelles sur tout le continent européen. Le choix a été fait d'aborder le phénomène dans la longue durée et de privilégier une approche pluridisciplinaire en invitant historiens, historiens de l'art, archéologues, géographes, ethnologues, architectes et sociologues. Trente contributions ont ainsi été réunies qui offrent un large panorama allant de la frontière bretonne à la Silésie et à la Catalogne, et traversant les millénaires, depuis le Mésolithique jusqu'au Mur de Berlin. Regroupées en trois chapitres elles abordent successivement les marges de la Bretagne, puis la conception et la construction de la frontière, enfin les frontières aujourd'hui retrouvées. Toutes ont été l'occasion de révéler et de mettre en perspective la fabrique de phénomènes de résurgence, de mémoire ou de résistance dans certaines zones de frontière, observables via les filtres militaires, politiques, culturels ou religieux.

  • Comment élaborer le rédiger une dissertation d'histoire? Les étudiants sont souvent à la recherche de conseils et d'orientations : comment lire et comprendre un libellé de sujet, poser une problématique, choisir et bâtir un plan, rédiger... Que lire et où se documenter?
    L'ouvrage comporte plus de 100 exemples de sujets, vingt plans et quatre devoirs entièrement rédigés concernant les grandes périodes de l'histoire : Antiquité, Moyen Âge, Temps modernes et époque contemporaine. Ces exercices doivent permettre de connaître les démarches intellectuelles et les méthodes de composition indispensables.
    Destiné aux élèves de licence, cet ouvrage peut également se révéler profitable aux étudiants des classes prépatoires et de l'agrégation d'histoire.

  • « Vers la fin du mois de janvier 2010, peu après la mort d´Éric Rohmer, Claude Chabrol a enfin accepté un projet qu´il reportait d´année en année : se pencher sur sa vie et réfléchir sur lui-même, sur son travail, revenir sur une existence tout entière consacrée à une passion presque exclusive, le cinéma. À quatre-vingts ans, il était temps pour lui de le faire, disait-il, même s´il avait en horreur les dates anniversaires et les chiffres ronds. Ont commencé, pendant un peu plus de six mois, une série de rencontres où ce géant de la Nouvelle Vague, à la modestie légendaire et étrange, a laissé s´ouvrir les tiroirs de son coeur et de sa mémoire pour évoquer pêle-mêle ses films et ses femmes, les polars et la politique, ses maladies d´enfance et ses béatitudes, mais aussi la vieillesse et la mort... Elle approchait sans qu´on le sache. Et la voix s´est tue brusquement quand Claude Chabrol a interrompu nos conversations pour courir vers un destin qui l´a emporté en quinze jours. À toute allure.
    Ainsi ce livre, qui restera une aventure unique, a changé de forme. D´un côté, le cinéaste se raconte, tel qu´il veut qu´on le voie. De l´autre, les siens, de Stéphane Audran à Mathieu Chabrol, son fils musicien, de Cécile Maistre-Chabrol, sa fille et première assistante, à Aurore Chabrol, sa troisième femme qui fut aussi sa script-girl, le dévoilent, tels qu´ils l´ont connu et aimé. Et les deux images s´accolent et se collent en tremblant, pour sculpter les deux visages d´un Chabrol bien plus complexe et secret qu´il ne le laissait paraître.  Pour ces confessions chuchotées, ces souvenirs impressionnistes, rédigés pendant les derniers mois de sa vie, Claude Chabrol a puisé dans ses souvenirs pour la première et la dernière fois, plongeant dans sa vie et ses films qui ne faisaient qu´un. Il parle de tout : de l´argent, des femmes, de l´amour et du sexe, de la jalousie, de la mort, de la politique, de ses bonheurs et de ses déceptions, de sa jeunesse et de sa vieillesse, sur un ton aussi feutré que sincère, où le rire n´est jamais loin, en livrant des clefs sur son cinéma et un éclairage inédit sur sa vie d´homme. » Michel Pascal

  • Complétant le tome 1, ce volume apporte d'utiles précisions à des thèmes et techniques précédemment abordés. L'auteur rappelle d'abord quelques règles scientifiques servant à modéliser le Toc et à construire sa problématique. Puis, se démarquant des chercheurs qui conçoivent l'agressivité exclusivement comme une pulsion destructrice, il reconnait en elle une force de vie éminemment positive. Ensuite, revisitant les écrits de Freud pour reconstituer les étapes d'élaboration du concept de « névrose obsessionnelle », Claude Michel discerne dans l'isolation freudienne un mécanisme essentiel mais récuse l'origine sexuelle de la névrose.

  • Les Toc (Troubles Obsessionnels compulsifs) touchent 3% de la population. C'est le quatrième motif de consultation psychopathologique. L'auteur construit un modèle théorique intégrant des éléments de la psychanalyse, de la thérapie comportementale et cognitive, de la PNL et de l'ethnopsychiatrie pour élaborer une problématique centrée sur l'agressivité. Pour lui, le blocage de l'agressivité, lorsqu'il entraine un processus d'isolation, génère de nombreux symptômes contraignants et invalidants. L'auteur propose également une démarche thérapeutique plurielle visant simultanément à éteindre ces symptômes et à restaurer l'affirmation de soi et la possibilité d'une saine confrontation à autrui.

  • Cet ouvrage est centré sur la question de la construction d'un socialisme en rupture avec le système capitaliste sans entraîner de régression démocratique. Cette espérance a animé le PSU (Parti Socialiste Unifié) de sa création en 1960 à sa disparition en 1990. Des responsables et militants rappellent ici les apports de la pensée du PSU à l'intelligence collective de l'alternative socialiste, ainsi qu'à l'histoire du mouvement social et à la réflexion sur la question de l'autogestion et du pouvoir.

  • La publication presque simultanée de L´Ordre biologique d´André Lwoff (1969), de La Logique du vivant de François Jacob (1970), du Hasard et la nécessité de Jacques Monod (1970) et les débats qui s´ensuivirent, ont constitué un moment fort de la vie intellectuelle française. Comme il serait difficile aujourd´hui d´imaginer des échanges analogues, réunissant philosophes et scientifiques autour de questions aussi fondamentales que la nature de l´objectivité scientifique et l´explication des phénomènes vivants ! Le contexte scientifique et culturel explique la genèse de ces trois ouvrages et les réactions qui suivirent leur publication. Dès 1971, un bel article de Georges Canguilhem en soulignait les convergences. Ce livre montre qu´ils sont le fruit des avancées rapides survenues dans la description moléculaire des organismes vivants. L´impact de ces découvertes est d´autant plus important en France que les transformations précédentes des sciences du vivant, l´essor de la génétique et de la synthèse moderne dans les années 1930 -nouvelle version de la théorie de l´évolution-, y étaient passés inaperçus. Ce recueil vise à rappeler, mais surtout à faire mieux comprendre, ce moment exemplaire des relations entre la science, notamment la science du vivant, et la philosophie.Avant-propos de Pierre Nora

  • Illustrée avec humour et finesse par les aquarelles de Jean-Claude Carrière, voici l'histoire du ciel contée, à la manière du Petit Prince, par Michel Cassé et Élisabeth Vangioni-Flam. Michel Cassé et Élisabeth Vangioni-Flam sont tous deux astrophysiciens. Scénariste, dramaturge, poète, Jean-Claude Carrière a notamment publié Le Dictionnaire des révélations, La Controverse de Valladolid et Conversation sur l'invisible.

empty