Delmotte

  • Prêts pour un voyage dans l'histoire du climat ? Embarquons à bord du Chronotron avec Héloïse, Zohra et leur drôle de copain Chrone et parcourons les siècles, les millénaires et les continents.
    Pourquoi vers l'équateur, fait-il plus chaud qu'ailleurs ? Pourquoi neige-t-il rarement à Paris ? Pourquoi le climat change-t-il ? Comment prouvons-nous prévoir le climat ? Est-ce qu'on peut mourir du réchauffement de la Terre ?

  • De quoi la douleur est-elle faite ? Est-elle un signal ? Une émotion ou une sensation ? Est-elle un symptôme à déchiffrer ou est-elle une écriture, un hiéroglyphe ? Ce sont autant de questions qui seront explorées à partir d'un détour par l'histoire de la douleur en médecine et éclairées par les apports freudiens et lacaniens.
    Psychologue clinicienne de formation psychanalytique, ercerçant depuis 20 ans dans un Centre d'évaluation et de Traitement de la Douleur (C.E.T.D), l'auteure constate que la douleur chronique met en difficulté tous les professionnels qui ont la charge et que l'offre considérable de thérapeutiques proposés est incapable de résoudre. Cet ouvrage rend compte, d'une part, de cet embarras que la douleur chronique suscite et ce à partir de la pratique de l'auteure dans un service de médecine. Cette réflexion prend corps à partir de ce que les patients lui enseignent, à savoir que le corps du patient douloureux se met à se manifester d'une façon tout à fait impossible à déchiffrer, d'où l'analogie avec la psychosomatique, telle que l'ont conceptualisée François Perrier et Jacques Lacan.
    D'autre part, cet essai explore plusieurs champs, médical, psychanalytique et politique, afin de proposer une approche plus complexe des phénomènes douloureux. En avançant sur ce fil, l'ouvrage met en relief toute l'étendue de la question.

  • Vie et oeuvre d'Henry Bauchau interrogés par une figure essentielle de son cheminement intérieur, la Sibylle.

  • Ces dernières années, l'importance des thèmes liés aux frontières est allée crescendo, dans l'actualité politique et dans les débats intellectuels. Aujourd'hui, les drames qui se jouent aux frontières de l'Europe questionnent les fondements des communautés politiques contemporaines à travers les limites de celles-ci. Dans ce contexte, le présent ouvrage n'est pas un plaidoyer « pour » ou « contre » l'ouverture ou le renforcement des frontières de type national-étatique. Prenant acte des avancées des Border Studies, il invite à prendre du recul par rapport à une notion qui semble saturée, presque étouffante, et entend faire droit à une diversité de significations et d'usages du faire frontière. À travers leurs différents objets et terrains et grâce à la complémentarité de leurs approches - l'anthropologie, la sociologie, la sociologie politique, les études européennes et la théorie politique - les contributions rassemblées éclairent les manières dont les communautés et leurs frontières se construisent mutuellement.

  • Qu'est-ce que le pétrole ? De quoi est-il composé ? Où et comment le trouve-t-on ? En quoi est-il transformé ? A quoi sert-il ? Pendant combien de temps allons-nous encore en avoir ? Comment s'en passer et éviter la pollution ?
    Avec leur fidèle chienne Asia, Maxime, Théo et Nina partent à la découverte d'un laboratoire de recherche, d'une plate-forme pétrolière et d'une raffinerie.

  • Pour l'individu comme pour la société, la question de l'héritage est au coeur de la construction identitaire et des productions culturelles. L'héritage désigne à la fois le legs lui-même et le processus incluant la filiation et la transmission. En littérature, son traitement se révèle capital : on ne peut écrire sans transmettre et, du même coup, on s'inscrit dans une filiation quand ce ne serait que pour s'y inscrire en faux. Si l'Ancien Régime peut apparaître comme stable sous cet angle, les Lumières et surtout le Romantisme vont faire advenir, dans un certain tumulte, un mode paradoxal d'hériter. L'autonomie croissante de l'individu s'accompagne désormais d'une fatalité autre que celle du sang et des tares physiques ou sociales. Plus près de nous, la compilation parfois douloureuse des héritages aboutira au « droit au souvenir », voire au « devoir de mémoire », avant qu'un impératif de créativité dans la résilience ouvre aussi, salutairement, le droit - fût-il partiel ou temporaire - à l'oubli.

  • Le parcours littéraire d'Henry Bauchau est un cheminement de cinquante années dans l'espace intérieur d'un imaginaire qui se découvre et se construit au fur et à mesure du travail d'écriture. Cette étude s'attache aux axes majeurs de l'imaginaire mis en oeuvre dans le processus de cette métamorphose : la traversée spatiale, le rapport à l'Altérité, la reprise (retour et suture) du mythe antique ; elle montre l'impact de ce projet sur l'écriture et souligne en quoi il rejoint un horizon d'attente contemporain.

  • Les sciences du climat font l'objet d'une médiatisation et d'une instrumentalisation politique extraordinaires. Les débats scientifiques et médiatiques nous interrogent : : que savons-nous vraiment ? Que pouvons-nous affirmer et de quoi doutons-nous ? Question subsidiaire : les scientifiques nous disent-ils la vérité ?

  • La violence est un thème littéraire et artistique particulièrement problématique : peut-on en effet la montrer ? Pourquoi l'art et la littérature s'obstinent-ils dès lors, tant dans le domaine sacré que profane, à sa représentation ? Et comment ? Cet ouvrage propose un jeu de regards croisé sur ce phénomène : des spécialistes de divers disciplines des sciences humaines explorent les manifestations, démonstrations, définitions, conjurations de la violence. L'effort trandisciplinaire s'est effectué ici grâce à deux notions : la représentations et la ritualisation, qui s'avèrent, en définitive, solidaires.

  • Cet ouvrage propose d'analyser les articulations entre la spiritualité et la littérature à la fois en tant qu'émergence du sujet et constitution d'une communauté symbolique. D'une part il rend justice, dans les lettres contemporaines, à la variété des formes d'expression du sacré, de la présence d'un invisible au-delà du visible, ou du surnaturel ; d'autre part il observe comment la littérature s'inscrit d'une manière singulière dans le patrimoine immatériel marqué par les traditions religieuses. Cette réalité complexe se configure d'une manière différente au sein de l'histoire littéraire et culturelle française, anglo-américaine et hispano-américaine, qui sont les trois territoires textuels et contextuels ici évoqués.

  • Panic

    Delmotte Maelys

    Timothée vit seul avec sa mère dépressive dans un grand manoir en ruine. Son père a disparu dans d'étranges circonstances après la mort tragique de sa soeur. La veille de ses quatorze ans, la mère de l'adolescent lui apprend qu'il doit subir un rite de passage à l'âge adulte. Ses deux meilleurs amis Manu et Tobias, ainsi que son amoureuse Lily sont aussi obligés de participer à une série d'épreuves. Timothée trouve une lettre de son père qui révèle l'existence de vastes catacombes sous leur demeure, abritant une mystérieuse force difficile à contrôler. Lily est bientôt victime de son emprise maléfique. Pour survivre, le petit groupe doit ruser afin de déjouer des sortilèges à faire froid dans le dos. Les événements surnaturels s'enchaînent dans ce roman fantastique qui foisonne de trouvailles dramatiques inventives et déroutantes.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • This edited collection brings together texts that discuss current major issues in our troubled times through the lens of Norbert Elias's sociology. It sheds light on both the contemporary world and some of Elias's most controversial concepts. Through examination of the `current affairs', political and social contemporary changes, the authors in this collection present new and challenging ways of understanding these social processes and figurations. Ultimately, the objective of the book is to embrace and utilise some of the more polemical aspects of Elias's legacy, such as the exploration of decivilizing processes, decivilizing spurts, and dys-civilization. It investigates to what extent Elias's sociological analyses are still applicable in our studies of the developments that mark our troubled times. It does so through both global and local lenses, theoretically and empirically, and above all, by connecting past, present, and possible futures of all human societies.

  • « Le miroir est fêlé de toutes parts et c'est entre ses multiples lézardes que ma vie se reflète, parfois incohérente, parfois dissimulée par une ombre, ou encore inscrite en flou dans le sillage d'une absence. Miroir finalement brisé qui laisse l'existence se décomposer peu à peu en fragments. »

  • Ce premier roman est autobiographique. L'auteur raconte son itinéraire, émaillé de heurs et de malheurs, de réussites et de renoncements, avec, toujours en toile de fond, la Bretagne et ses paysages marins colorés. Sa vocation d'enfant va se concrétiser, au travers d'une vie studieuse, simple en apparence, en somme réussie, elle deviendra médecin. Pourtant difficultés familiales et professionnelles s'imbriquent tour à tour. Lorsque la retraite approche, avec le projet d'un légitime retour aux sources, la maladie s'invite sournoisement. Elle est abordée ici sans concession, mais aussi avec pudeur. Le métier de la narratrice majore encore sa révolte. À l'automne de sa vie, la résilience sera-t-elle possible, d'autant que la maladie, parfois en veille, rôde toujours ?

  • Bien que Duras soit entrée dans les manuels et programmée à de nombreux concours, son oeuvre n'en continue pas moins de déranger. Le présent travail tente de reconstruire, par l'approche de textes-limites hétérodoxes souvent ignorés de la critique, la dynamique du processus créatif de l'auteur. Hybridité, fragmentaire, reprises et réécritures qualifient ces travaux en marge des romans de la maturité. Ils naissent après l'expérience cinématographique. Après aussi des moments de crise. C'est dans la recherche d'un moyen terme à ce qui fait désordre que la notion d'obscène prend place ici.

  • Le discours polémique à l'égard d'un système de croyances différent, ou d'un même système à des fins offensives ou défensives constitue un des modes du dialogisme religieux. Ces discours sont enracinés dans des contextes particuliers durant l'Antiquité et les Temps Modernes. Les différentes contributions ont su tenir compte de l'inscription locale et temporelle qui seule permet de décrypter les raisons profondes de ces controverses derrière lesquelles se cachent bien souvent des enjeux de pouvoir.

  • Hommage au Professeur Georges Jacques, ce livre est un témoignage de respect, d'admiration et de reconnaissance à un compagnon de route, pour les uns, et un maître sans équivalent pour les autres. La diversité des champs couverts par cet enseignant-chercheur en études littéraires frappe : histoire littéraire, explication d'auteurs, génétique littéraire, relations texte-image-musique. Son art de lire est un art de vivre. Rarement on rencontre un tel équilibre de l'intelligence littéraire et de la sensibilité au vécu.

  • Le concept d'idole n'en a pas fini de hanter l'imaginaire occidental (Dieu, l'Art, l'Argent, la Patrie, l'Etat). L'idolâtrie est bien une question de point de vue, et relève à ce titre du domaine de la croyance et de l'imaginaire ; cet ouvrage propose d'envisager l'histoire de ces représentations et d'observer leur survivance comme leurs métamorphoses et leurs déplacements depuis les racines judéo-chrétienne et gréco-romaine jusqu'au monde contemporain, cela en traversant les champs théologique, philosophique, artistique, politique, scientifique et littéraire.

  • Sekha

    Bernard Delmotte

    Bruxelles, Ostende, Paris, puis un petit village de Beauce... itinéraire orageux, destructeur au cours duquel la part d'ombre de chacun est venue, peu à peu, par petites touches fatales, obscurcir la vie de tous.

  • L'analyse globale des risques (AGR) a été développée vers la fin des années 1990. Après lui avoir donné initialement le nom d'APR dans la première édition qui se révélait trop restreint, cette méthode a été renommée AGR en 2013 car elle en est éloignée tant par son champ d'application plus vaste que par son processus. De fait, l'AGR est une méthode structurée qui a pour objectif l'identification, l'évaluation, la hiérarchisation et la maîtrise des risques structurels, fonctionnels et conjoncturels consécutifs à l'exposition d'un système à un ensemble de dangers tout au long de sa mission ou de son cycle de vie.
    Après des rappels terminologiques et conceptuels sur les risques, cet ouvrage présente les principes et méthodes de l'AGR permettant de construire la cartographie des situations dangereuses, d'élaborer les cartographies des risques et les diagrammes de décision, d'évaluer les coûts moyens associés et les rapports bénéfices/risques et de réaliser les allocations d'objectifs quantifiés de risques.
    Des exemples d'applications et de mises en oeuvre sont ensuite présentés dans les secteurs industriels, environnementaux et sanitaires. (Exemples d'applications supplémentaires disponibles en ligne).

empty