Edgar Allan Poe

  • Edition enrichie (Introduction et chronologie)Baudelaire avait raison : ces nouvelles sont extraordinaires.
    Un homme atteint la lune en ballon, un autre transforme en or les vils métaux, les morts apparaissent pour entraîner les vivants au tombeau, les malédictions s'accomplissent.
    Edgar Poe était fasciné par le rêve, le spiritisme, la métempsycose mais aussi les sciences. Il a créé un monde irréel d'autant plus envoûtant que le fantastique est peint avec logique et minutie.
    Cet écrivain américain ressentit toute sa vie la perversité qui existe en tout être. L'homme est sans cesse et à la fois homicide et suicide, assassin et bourreau.
    « Edgar Poe a emprunté la voie royale du grand art. Il a découvert l'étrange dans le banal, le neuf dans le vieux, le pur dans l'impur. Voilà un être complet », disait Valéry.

  • Edgar Allan Poe s'amuse à construire une véritable science de l'ameublement.
    La quête de la chambre idéale est celle d'une vraie «  chambre à soi », où le tapis est «  l'âme de l'appartement  », où le canapé est une pièce maîtresse, où la simplicité et le « luxe discret » permettraient non pas la mise en scène de soi, mais bien l'épanouissement de l'esprit et la simplicité de l'être. La recherche d'une «  douce intimité » qui résonne formidablement dans nos vies contemporaines.

  • Édition enrichie (Introduction, textes critiques et chronologie)L'homme est lui-même et ce qu'il se cache. Ce secret hanta Edgar Poe. Le descendant de la maison Usher qui croit sa soeur morte, l'assassin du chat noir et William Wilson sont victimes de leur double, le cousin de Bérénice l'est de sa névrose obsessionnelle, le peintre du portrait ovale, de son art. Dans ces nouvelles fantastiques, prolongement des Histoires extraordinaires, les cadavres se promènent, un sourire ironique aux lèvres, les femmes sont « belles comme un rêve de pierre », et la mort clôt chaque récit. L'envoûtement est total, l'horreur atteint son point culminant et pourtant la réalité est là, tangible, pour chasser l'irrationnel. Fasciné par cette oeuvre américaine, Baudelaire l'a traduite admirablement et rendue célèbre dans le monde entier. 

  • Plongez en VO dans ces incroyables nouvelles fantastiques. Pour vous aider, des traductions en marge  vous permettront de bien comprendre le texte original. Ces textes en VO font partie des lectures imposées pour les classes de Première dans le cadre du nouveau bac de 2020.

  • Edgar Poe s'attaque ici à un célèbre canular : l'automate joueur d'échecs, construit en 1770 et exposé dans le monde entier durant près d'un siècle. Plus que tout autre automate, il a emporté l'admiration du public car il était capable de jouer - et de gagner - contre un adversaire humain. L'auteur s'attache à en disséquer la mécanique mystérieuse, et à en révéler la supercherie. Annonçant les réflexions sur l'intelligence artificielle, il nous invite à une passionnante enquête au coeur de la machine.

  • Eureka

    Edgar Allan Poe

    Dans ce court texte paru en 1848, Edgar Poe entreprend d'expliquer 'l'univers physique, métaphysique et mathématique, matériel et spirituel'. À la fois poème en prose et essai, Eureka est une véritable cosmogonie poétique, un récit qui a pour intrigue l'origine, la destinée et la fin de l'univers et pour personnages Dieu, l'Homme et la Matière. Il fusionne tous les savoirs et les discours de son temps, autant philosophiques qu'astronomiques. Dernière oeuvre de Poe, ce texte-limite se présente comme un aboutissement absolu, une fascinante synthèse où se croisent et se subliment toute sa pensée et sa pratique de l'oeuvre d'art.

  • Parce qu'il a soif d'aventure, le jeune Arthur Gordon Pym part en mer caché dans la cale d'un navire. Mais le bateau devient le théâtre d'une effroyable mutinerie. Un récit maritime traditionnel, idéal pour aborder le thème du voyage et de l'aventure, au programme des classes de 6e et de 5e au collège. La première aventure proposée ici permettra d'aborder les caractéristiques du héros, les temps du récit, et tous les ingrédients du roman d'aventures.

    Niveaux et thèmes au programme
    6e : Récits d'aventures
    5e : Le voyage et l'aventure : pourquoi aller vers l'inconnu ?

  • Edition enrichie d'une préface de Baudelaire et d'un dossier sur le roman.

    "Lentement, peu à peu, se déroule une histoire dont tout l'intérêt repose sur une imperceptible déviation de l'intellect, sur une hypothèse audacieuse, sur un dosage imprudent de la Nature dans l'amalgame des facultés. Le lecteur, lié par ce vertige, est contraint de suivre l'auteur dans ses entraînantes déductions."

    Baudelaire

  • Edition enrichie (Présentation, notes, chronologie et bibliographie)À Paris, le narrateur lit la Gazette des tribunaux en compagnie de son ami Charles Auguste Dupin : on y rend compte d'un double assassinat fort mystérieux et Dupin, assuré que la police travaille sans méthode, décide de mener lui-même l'enquête. Et il résout l'énigme de manière si brillante que le préfet de police ne manque pas de le consulter lorsqu'un document des plus importants - une lettre - est dérobé dans les appartements royaux.
    Analyste de premier ordre, mais lui-même personnage mystérieux, Dupin est au coeur de ces deux nouvelles publiées aux États-Unis en 1841 et en 1845 - et avec lui se trouve inventé le personnage moderne du détective. Mais ce que Edgar Poe invente aussi sans le savoir, c'est le genre du roman policier.

  • Dupin est le roi de la déduction. Et quand il décide de mener l'enquête, c'est avant tout pour prouver que tout s'explique, même les histoires les plus extraordinaires. 
    Afin d'illustrer ce propos, le narrateur nous raconte deux affaires que son jeune ami a résolues. D'abord, celle du double assassinat d'une mère et de sa fille, particulièrement affreux, survenu de nuit dans une rue sombre de Paris. Ensuite, celle de la cachette introuvable dans laquelle un maître chanteur avait placé une lettre volée fort compromettante pour sa propriétaire.

  • Republished in a form suitable for students and general readers alike.

  • Votre chat ne cesse de vous suivre et de vous épier. Il vous observe et connaît vos crimes passés. Il veut votre perte... Quoi de plus angoissant que cette menace émanant d'un compagnon familier ? Les chats noirs sont-ils, comme le racontent certaines légendes populaires, des « sorcières déguisées », des démons maléfiques ? Ces contes fantastiques vous feront frissonner et c'est là tout l'art d'Edgar Poe.Le Chat noirWilliam WilsonLe Masque de la mort rougeMetzengerstein

  • M. Simpson a obtenu la main de l'irrésistible Mme Lalande, dont il est tombé fou amoureux : quel coup du sort pourrait le priver d'une union idyllique? Les preuves indiquant la culpabilité du jeune et débauché M. Pennifeather sont nombreuses : comment imaginer qu'il n'est pas l'assassin de son richissime oncle? Un homme à la santé mentale indubitable aperçoit par la fenêtre une monstrueuse créature : existe-t-il une explication rationnelle à cette épouvantable vision?

    Mystifiant de main de maître son lecteur, Edgar Poe nous entraîne dans ces trois contes à la lisière du burlesque et de l'horreur.

  • "Poe est l'écrivain des nerfs. Chez lui, toute entrée en matière est attirante sans violence, comme un tourbillon. Sa solennité surprend et tient l'esprit en éveil. On sent tout d'abord qu'il s'agit de quelque chose de grave. Et lentement, peu à peu, se déroule une histoire dont tout l'intérêt repose sur une imperceptible déviation de l'intellect, sur une hypothèse audacieuse, sur un dosage imprudent de la Nature dans l'amalgame des facultés. Le lecteur, lié par le vertige, est contraint de suivre l'auteur dans ses entraînantes déductions. Aucun homme n'a raconté avec plus de magie l'absurde s'installant dans l'intelligence et la gouvernant avec une épouvantable logique."
    Charles Baudelaire.

  • Six énigmes extraordinaires où l'étonnante capacité d'intuition du détective Auguste Dupin est mise à l'épreuve. Des meurtres violents de Double assassinat de la rue Morgue et de La lettre volée au cryptogramme mystérieux dans Le scarabée d'or, l'étrange et le suspense se côtoient dans ces étonnantes histoires.

  • Edgar Allan Poe et Charles Baudelaire sont, en France, indissociables. Rarement un écrivain et son traducteur ont été liés à ce point : ils se doivent mutuellement leur célébrité. Certes la traduction de Baudelaire n'est pas parfaite, on y trouve des contresens, des modifications du texte original, mais le traducteur et l'écrivain sont si proches que le résultat est une alchimie surprenante et d'une rare qualité littéraire.

  • « Une corneille dérobe, un renard escroque, une belette friponne ; un homme filoute. Filouter est sa destinée. » Edgar Allan Poe

    « Il suffit de se plonger dans un recueil de nouvelles d'Edgar Poe pour se trouver aussitôt à la croisée des chemins qui mènent au plaisir du bizarre, au plaisir de l'effroi, au plaisir des constructions intellectuelles maniaques et au plaisir du jeu avec la mort. Le recueil présenté ici ne fait pas exception. La bizarrerie y est ancrée à chaque page. Et, derrière le bizarre, en permanence flotte la conscience qu'à tout moment le destin peut prendre un chemin qui mène à l'horreur. Il ne le prend pas toujours, mais il peut le prendre. De ce flou intérieur, de cette attente indécise en présence de l'inquiétant absurde, naît une formidable jouissance de lecture. »
    Antoine Volodine

  • Un parcours original dans l'oeuvre de Poe : récit d'aventure (Le Scarabée d'or), récit surnaturel  (Petite discussion avec une momie), nouvelle policière (La Lettre volée) et fantastique (Le Portrait ovale).
    Notions littéraires : le récit d'aventure, le registre réaliste, la structure d'un récit policier, le fantastique, le point de vue, les effets comiques d'un texteHistoire des arts : les découvertes scientifiques et la littérature au XIXe siècle, les feuilletons, la traduction de Baudelaire, l'égypto-mania dans les arts 
    Repères élèves : frise historique et culturelle du XIXe siècle, lexique, notes de vocabulaire, méthode
    OEuvre du rabat : amulette du trésor de Toutankhamon

  • On trouvera dans ma narration de quoi établir un parallèle entre la destinée de la malheureuse Mary Cecilia Rogers, autant du moins que sa destinée est connue, et la destinée d'une nommée Marie Roget jusqu'à une certaine époque de son histoire, - parallèle dont la minutieuse et surprenante exactitude est faite pour embarrasser la raison.

  • La tempête était encore dans toute sa rage quand je franchissais la vieille avenue. Tout d'un coup, une lumière étrange se projeta sur la route, et je me retournai pour voir d'où pouvait jaillir une lueur si singulière, car je n'avais derrière moi que le vaste château avec toutes ses ombres.

  • Edgar Allan Poe was a writer of uncommon talent; in The Murders in the Rue Morgue he created the genre of detective fiction while his genius for finding the strangeness lurking within us all has been an influence on everyone from Freud to Hollywood. This complete collection of all his short stories and novellas contains well-known tales 'The Pit and the Pendulum' and 'The Tell-Tale Heart' alongside hidden gems that both unsettle and enthrall the reader.


  • HarperCollins is proud to present its new range of best-loved, essential classics.
    'Yet I am not more sure that my soul lives, than I am that perverseness is one of the primitive impulses of the human heart - one of the indivisible primary faculties, or sentiments, which gives direction to the character of Man.'
    Including Poe's most terrifying, grotesque and haunting short stories, Tales of Mystery and Imagination is the ultimate collection of the infamous author's macabre works.
    Considered to be one of the earliest American writers to encapsulate the genre of detective-fiction, the collection features some of his most popular tales.'The Gold-Bug' is the only tale that was popular in his lifetime, whereas 'The Black Cat', 'The Pit and the Pendulum' and 'The Murders in the Rue Morgue' became more widely read after his death.
    Focussing on the internal conflict of individuals, the power of the dead over the living, and psychological explorations of darker human emotion that appear to anticipate Sigmund Freud's later theories on the psyche, Poe's Gothic terror stories are considered masterpieces the world over.

  • However you try to escape it, horror is always there Outside the abbey's armoured walls, the common poor are ravaged by a grisly pestilence known as the 'Red Death', while within, safe and untroubled, the happy Prince Prospero hosts lavish entertainments. But, in their immodest comfort, the Prince and his guests are not as safe as they hope from the horrors of the outside world ... In 'The Masque of the Red Death' and other tales of gothic horror, Edgar Allan Poe writes as no one else ever has of creeping, mounting terrors - of torments of ingenious, malevolent tormentors and of a mind's own sickening madness.

  • With an essay by D. H. Lawrence.'... an agility astounding, a strength superhuman, a ferocity brutal, a butchery without motive, a grotesquerie in horror absolutely alien from humanity...'Horror, madness, violence and the dark forces hidden in humanity abound in this collection of Poe's brilliant tales, including - among others - the bloody, brutal and baffling murder of a mother and daughter in Paris in 'The Murders in the Rue Morgue', the creeping insanity of 'The Tell-Tale Heart', the Gothic nightmare of 'The Masque of the Red Death', and the terrible doom of 'The Fall of the House of Usher'.The Penguin English Library - 100 editions of the best fiction in English, from the eighteenth century and the very first novels to the beginning of the First World War.

empty