Elisabeth Chatel

  • Cet ouvrage traite de l'élaboration des dispositifs de l'action publique et de leur mise en oeuvre. Il propose une approche économique de l'action publique renouvelée par le projet d'en avoir une intelligence pratique et de la concevoir comme une action située. Cela conduit à ouvrir le cadre disciplinaire de l'économie. Une première partie s'intéresse aux conditions dans lesquelles un projet d'action publique émerge (ou n'émerge pas), une deuxième rassemble des études de cas de mise en oeuvre de l'action publique dans différents domaines de la politique économique et sociale.

  • Comment des acteurs ordinaires (personnes ou entreprises) parviennent-ils, avec leurs ressources et leurs capacités limitées, à se coordonner dans la vie économique courante ou dans la réalisation de projets collectifs complexes ? Pour répondre à cette question, les auteurs de ce volume s'écartent de la théorie standard de l'action rationnelle et proposent un nouveau regard sur la réflexivité de l'action. L'acteur n'est plus supposé tendre vers l'omniscience mais vers le jugement et l'action raisonnables. La raison pratique se trouve ainsi placée au fondement de l'action économique. Une telle révision conduit à envisager le problème de la coordination des actions délibérées sous un angle différent. Elle implique en particulier de reconceptualiser la notion d'institution et de redéfinir le lien entre action et institution. Cet ouvrage présente quelques-unes des pistes qu'explore aujourd'hui le programme de recherche dit de « l'économie des conventions ». Il montre ainsi l'omniprésence des conventions dans la vie économique et sociale quotidienne, où elles permettent la formation d'attentes mutuelles entre personnes qui ont à coordonner leurs actions.

empty