Eric Salch

  • Si vous êtes sur Facebook, vous connaissez les dessins féroces et salement drôles de Salch. Il explose les vues avec ses looks fléchés de « fils de pute ».

  • Lookbook T.1

    Eric Salch

    Éric Salch, le mauvais garçon de la bande dessinée explose les vues sur Facebook avec sa rétrospective sans pitié de la saison 2015/2016 ! L'actu y est disséquée à travers les looks les plus édifiants de l'année : le Look Chauffeur de Taxi, le Look Roland Garros, le Look Jeune Républicain, le Look Migrant, le Look Canal... Son humour piquant est bête et méchant, mais toujours hilarant. Éric Salch sait de quoi il parle : après des études artistiques, il a travaillé en tant qu'illustrateur chez Marithé et François Girbaud, un créateur de mode pour lequel il réalisait notamment... des lookbooks ! Et puis tout a déraillé avec la publication de son premier album de BD, Les Meufs Cool (Ed. Les Rêveurs). Après s'être montré sous son pire aspect avec les meufs (cool, donc), il décide de retourner la caméra et de dessiner les gens et la laideur qu'il observe dans la rue et dans les médias. Ce sera le LOOKBOOK qui devient son défouloir officiel : il poste ses petits crobards fléchés et commentés sur son Tumblr et sur Facebook. Carton planétaire : des millions de vues sur le net, des centaines de milliers de partages... les gens adorent... ou trouvent ça la-men-table. Un vrai phénomène de société !

  • Pop corn

    Eric Salch

    Pop Corn ! Réalisé pour La Matinale du Monde en format web comics,
    Eric Salch s'est plié au jeu de se rendre chaque semaine au cinéma
    puis de partager ses impressions sous forme de strips. Ce recueil ne
    propose pas moins d'une trentaine de films, Get Out, La Forme de
    l'eau, Problemos,Stars Wars, Place publique, The Square... disséqués,
    critiqués, commentés par Eric Salch.

  • Eric Salch nous présente sa «Life» comme il dit, mais plutôt sa «Life» intime, ses rencontres avec les meufs cool. Forcément, toutes ses rencontres et ses histoires d'amour ne se passent pas toujours très bien, mais il faut dire qu'il doute beaucoup Eric Salch, surtout quand il faut s'engager avec une meuf cool. Un dessin vif, direct et en trois couleurs pour mettre en image ces scènes de la vie conjugale.

  • Eric Salch nous présente dans ce second tome sa «Life» comme il dit, mais plutôt sa «Life» intime, ses rencontres avec les meufs cool. Forcément, toutes ses rencontres et ses histoires d'amour ne se passent pas toujours très bien, mais il faut dire qu'il doute beaucoup Eric Salch, surtout quand il faut s'engager avec une meuf cool. L'auteur ne s'épargne pas surtout quand il raconte ses histoires vues par les « Meufs ». Un dessin vif, direct et en trois couleurs pour mettre en image ces scènes de la vie conjugale.

  • Ah si Eric Salch se doutait qu'un jour il recevrait un coup de téléphone de Manu Larcenet pour lui proposer de réaliser une bande dessinée ensemble. Une proposition qui ne se refuse pas mais qui ne s'improvise pas non plus. Eric Salch met sur place des stratagèmes terribles dans le scénario de cette histoire pour contraindre Manu Larcenet dans un Dogme. Le récit de ce premier tome est construit sur un échange entre les deux auteurs, chacun se revoyant la balle avec son dessin et son talent.

empty