Etienne Beaulieu

  • Au jardin des plantes sauvages Nouv.

    Considéré dans ce texte: «Les villes de papier», de Dominique Fortier, et la renaissance féminine de l'essai littéraire québécois. La hiérarchie des genres et les sujets valides. Un bahut de bois et deux ou trois termites. La perspective d'une mort prochaine et le rôle de l'essai dans notre quête de sens.

  • La pomme et l'etoile

    Beaulieu Etienne

    • Varia
    • 20 Mars 2019

    « Cette méditation sera faite de digressions, de souvenirs, de divagations et de tentatives d'interpréter des faits collectifs et intimes très têtus. Tout ceci reste [...] obstinément tourné vers un seul but, comprendre le sens de ma vie et de mon époque. [...] Pour tenter de comprendre ce déchirement tranquille, je prendrai deux peintres comme modèles pour réfléchir à mes tendances intérieures et contraires, qui ne sont pas seulement les miennes, mais celles de toute une nation, balancée entre les tentations de l'ouverture et du repli, du sommeil inconfortable et du réveil brutal. Disons-le tout de suite : ce sont leurs légendes qui m'intéressent, moins que leur réalité historique. »

  • « La bibliothèque n'est que l'un des noms que nous donnons à l'univers », disait Borges. Ainsi se termine l'essai d'Alberto Manguel, premier texte du dossier intitulé « Hommage à la Bibliothèque universelle ». À l'image de cet énoncé, ce numéro des Écrits convie ses lecteurs à une grande partition visuelle, verbale et sonore. Ainsi les rapports entre poésie et musique font l'objet d'un dialogue inédit entre le compositeur Maxime McKinley et le poète Philippe Beck. Puis, dans un univers d'une grande véhémence empreint d'inquiétude et de désir, les peintures de Rafael Sottolichio, qui parsèment ces pages, offrent un prolongement visuel aux contributions de poètes confirmés tels que Cédric Demangeot et Larry Tremblay ainsi qu'aux essais de Madeleine Ouellette-Michlaska et Filippo Palumbo, pour ne nommer qu'eux.

empty