François Walter

  • L'hiver ne signifie pas la même chose selon que l'on habite le Nord ou le Sud, la plaine ou la montagne, la campagne ou la ville. Que la réalité de cette mauvaise saison soit plus riche et plus variée que la série d'images stéréotypées qui encombre nos imaginaires justifiait amplement que François Walter, curieux de tout et qui n'aime pas se laisser enfermer dans une seule discipline, en fasse un objet d'histoire.

  • Pourquoi la notion de risque, venue du domaine de la navigation et du jeu, peut-elle aujourd'hui s'appliquer à des actions aussi diverses qu'implanter une maison sur les flancs d'un volcan, avoir des rapports sexuels non protégés ou manger du poulet ? Ce

  • Une peinture en Occident sur cinq siècles des pratiques culturelles que recouvrent les notions d'abstinence, de continence, de virginité et de chasteté, chez les ecclésiastiques comme chez les laïcs. Deux éminents historiens des sensibilités et des mentalités, déjà responsables chez Payot de Noël. Une si longue histoire... (2016), passent en revue ces comportements qu'on croyait révolus depuis la "révolution sexuelle" des années 1970-1990 mais qui connaissent aujourd'hui un nouvel engouement avec l'expansion du mouvement No Sex.

  • Parti en 1952, alors qu'il avait 17 ans, l'auteur a parcouru 17.000 km en sept mois, de la France à l'Afrique Occidentale Française, pour rencontrer les Dogons (Mali) et les Lobi (Côte d'Ivoire). Jean-François Walter a décrit ce voyage dans un carnet de route publié en 1955 et traduit en plusieurs langues. Cette seconde édition présente des dessins ethnographiques et des photos d'une époque révolue : les peintures rupestres sont aujourd'hui effacées, les masques exilés.

  • Ce témoignage, fac-similé d'un manuscrit abondamment illustré, constitue un document exceptionnel sur une civilisation qui se meurt. Le pays dogon reste remarquable pour l'extraordinaire diversité de ses masques pour danses rituelles. Quelques dizaines sont reproduits dans ce livre, qui est là pour nous rappeler ce pays classé au Patrimoine mondial de l'Humanité.

  • Une histoire de Noël en Europe du Moyen Âge à aujourd'hui, à travers ses rituels, ses symboles (sapin de Noël, cadeaux, Père Noël etc.), sa signification religieuse et ses dérives consuméristes. Une histoire écrite à quatre mains par deux éminents historiens. Alain Cabantous est l'auteur en particulier de Le Dimanche, une histoire : Europe occidentale, 1600-1830 (Le Seuil, 2013) et de Histoire de la nuit : XVIIe-XVIIIe siècle (Le Seuil, 2009). François Walter est l'auteur de Hiver. Histoire d'une saison (Payot, 2014) et de Catastrophes : une histoire culturelle, XVIe-XIXe siècle, (Le Seuil, 2008).

  • La ville contemporaine jusqu'à la Seconde Guerre mondiale
    Entre le début du XIXe siècle et la Seconde Guerre mondiale, une véritable révolution urbaine s'est diffusée en Europe. Selon les définitions retenues, le nombre d'urbains passe de 20 à 250 ou 350 millions entre 1800 et 1950. Ces bouleversements renvoient, à la fois, à une industrialisation vigoureuse et à une urbanisation accélérée. La tendance dominante n'est pas à l'homogénéisation de l'Europe urbaine : la diversité l'emporte même si se repèrent des processus similaires (surmortalité urbaine, impératifs d'hygiène et de salubrité publique...).
    De nouveaux savoirs se construisent pour répondre aux exigences des pouvoirs publics et aux aspirations des populations. Aménager la ville, favoriser la construction de logements confortables, mettre en place de véritables politiques culturelles deviennent des enjeux fondamentaux pour les édiles urbaines. D'est en ouest, du nord au sud, des villes-usines aux centres administratifs, des petites villes aux capitales, les urgences diffèrent.
    Jean Luc Pinol
    Professeur d'histoire contemporaine à l'École normale supérieure de Lyon.
    François Walter
    Professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Genève.
    Ce volume est la reprise du livre 4 de l' Histoire de l'Europe urbaine II publiée en 2003 aux Éditions du Seuil.

empty