France Martineau

  • Jour Naille Commansé le 29. Octobre 1765 pour le voiage que je fais au Mis a Mis

    Dans son jour Naille commansé Le 29. Octobre 1765 pour Le voiage que je fais au Mis a Mis, Charles-André Barthe lève le voile sur la vie dans une ancienne colonie de la Nouvelle-France, au lendemain de la Conquête britannique. Partant de Détroit pour un hivernement au poste des Miamis, à l'intérieur des terres, Barthe décrit son voyage et ses nombreux échanges sur ce terrain où il livre un témoignage sur la langue dans son usage ordinaire. Le présent ouvrage met en valeur, en édition originale et en transcription moderne, ce document inédit. Il le situe dans son contexte historique, culturel et linguistique.

    Cette deuxième édition propose une version revue et augmentée de la première édition.

    France Martineau est professeure éminente au Département de français de l'Université d'Ottawa, directrice du laboratoire Polyphonies du français et titulaire de la chaire Frontières, réseaux et contacts en Amérique française. Ses champs d'expertise sont la linguistique historique, les langues migrantes, l'évolution du français et les langues en contact, ainsi que les humanités numériques.

    Marcel Bénéteau est professeur associé au Département de folklore et d'ethnologie de l'Amérique française à l'Université de Sudbury. Né à Windsor, il s'intéresse depuis plusieurs années à la langue, à l'histoire et à la culture des francophones de la région de Détroit.

  • Les systèmes graphiques, dont l'orthographe du français examinée dans cet ouvrage, sont des constructions sociales résultant d'un enseignement explicite. Leur forme et leurs caractéristiques sont souvent le produit d'une longue évolution historique où se mêlent les contacts des cultures, les changements phonétiques de la langue, les progrès techniques, les normes sociales et diverses formes de pouvoir. Sont rassemblés dans cet ouvrage deux groupes de textes complémentaires, l'un centré sur l'histoire de l'orthographe française, l'autre sur sa pratique. Ces textes sauront capter l'attention des lecteurs intéressés à l'histoire des langues, aux rapports entre la langue et la société, à l'enseignement et à l'apprentissage de la langue écrite, à l'évaluation des habiletés en lecture ou en écriture et, plus généralement, aux grands débats sur la langue française.

empty