Francoise Dubois


  • Un homme, ancien professeur à Dinan, est retrouvé pendu à Portsall. Deux jours plus tard, une femme meurt assassinée, dans sa maison à Tréflez. Il semblerait que les deux victimes se soient connues par le passé. Ces meurtres ont-ils un lien, ou sont-ils simplement le fruit du hasard ?


    Le capitaine Michel Le Goff et le lieutenant Pierrick Cipriani, sont chargés de mener l'enquête, afin de découvrir qui est le coupable.


    De Brest à Portsall, le lecteur (re)découvre avec bonheur des lieux chargés d'Histoire : la marée noire en Bretagne ; l'église de Landivisiau ; la Basilique du Folgoët...








    Françoise Dubois est née à Saint-Ouën-des-Toits, d'une mère bretonne et d'un père mayennais. L'écriture et la peinture sont ses deux domaines de prédilection.


    Aujourd'hui à la retraite, l'auteure choisit de faire publier ce roman policier.

  • Depuis l'avènement des clubs privés à la fin du XIXe siècle, le succès de la pêche sportive ne se dément pas. La pratique fait partie de notre histoire, de notre identité. Plusieurs éléments de notre patrimoine bâti et mobilier témoignent de son importance. La pêche au saumon dans La Matapédia et la pêche à Montmagny viennent même d'être intégrées au Répertoire du patrimoine culturel du Québec. À l'approche des vacances, le numéro d'été de Continuité plaira aux amateurs de pêche autant que de patrimoine. On y découvrira notamment une sélection de nos plus beaux camps de pêche historiques et des objets de collection liés à la pêche.

  • Les enfances méditerranéennes : tel a été l'objet des recherches de l'équipe d'accueil VECT-Mare Nostrum de l'Université de Perpignan-Via Domitia. Plus précisément, l'enfance a été envisagée comme l'aboutissement d'un mouvement de retour - mouvement individuel ou collectif, de quête de soi, de quête des origines de l'humanité ou des origines de la littérature, d'où le titre du colloque et de l'ouvrage : Retours vers les enfances méditerranéennes. Comme lors de précédents colloques internationaux portant sur les cultures méditerranéennes, les chercheurs réunis à Perpignan les 15, 16, et 17 octobre 2008 se sont efforcés de délimiter géographiquement leur objet, explorant surtout le grand arc qui va de la Grèce à Gibraltar, de Gibraltar au Maroc et à l'Algérie. Pour autant, ils n'en ont pas réduit la richesse et la diversité : les enfances abordées se situent sur les rives nord comme sur les rives sud, tout près de la mer ou plus loin d'elle ; elles sont fascinées par la « Grande Bleue », nostalgiques de sa proximité heureuse, ou s'en détournent ; elles sont imprégnées d'une culture dominante, nationale, ou d'une culture régionale, voire minoritaire. De l'enfance à la Méditerranée, des liens se tissent naturellement : les origines - l'enfance - des cultures européennes, qui se trouvent en grande partie en Méditerranée ; la reconstruction des lieux par le souvenir et par l'écriture ; la quête de soi et l'identité individuelle ou collective associées aux lieux ; enfin, l'homophonie fréquente entre mer et mère dans les langues romanes, qui rapproche étroitement, et profondément, les lieux géographiques et ceux de la biologie et de l'affectivité. A dominante littéraire, le colloque et l'ouvrage ont bénéficié des apports des théories de l'imaginaire, de la psychanalyse, de l'anthropologie culturelle, de l'herméneutique littéraire, de la relation entre socio-linguistique et écriture. La perspective adoptée est comparatiste. De l'Antiquité à nos jours, les points de vue parcourent une chronologie d'autant plus fructueuse qu'elle fait apparaître des ruptures et des progressions : les enfances de l'Antiquité gréco-romaine, dans les mythes, le récit historique, et l'épopée, apparaissent souvent héroïques ou au moins exemplaires, sans se réduire à ce rôle ; les figures d'enfants au Moyen-Age, incluant celle du Christ, sont associées au miracle ou bien posent le problème de l'ambiguïté de l'Enfant-Dieu ; les enfants de la comédie, venus du théâtre antique, correspondent à un héritage patriarcal, mais aussi à l'émergence d'une parole individuée ; au XXe siècle, différentes formes de récits posent les questions de l'identité individuelle ou collective, de l'altérité et de la quête de soi, en les associant aux lieux, aux langues et aux cultures ; enfin, l'émergence d'une parole individuée de l'enfant trouve un aboutissement dans les voix d'enfance de poètes ou de romanciers. Ainsi les cultures et les littératures méditerranéennes abordées dans ce recueil donnent-elles la mesure des problèmes qui se posent à propos de l'enfance et de l'écriture, puisque la mémoire, la parole, les lieux et l'identité, semblent s'y croiser et s'y concentrer.

empty