Genevieve Pettersen

  • Retour sur le déluge de 1996 au Saguenay par le biais d'un pimpant retraité qui a mené bataille contre Abitibi-Consolidated: Paul-Étienne Gilbert. Extrait: Le 19 juillet 1996, il a plu sans discontinuer sur le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Tellement qu'on s'est demandé si c'était la fin du monde. Paul-Étienne Gilbert, un retraité qui allait bientôt devenir le président du comité des sinistrés, magasinait avec sa femme à Place du Royaume lorsque la pluie a commencé. Quand il est sorti du centre d'achats, il a commencé à s'inquiéter. Il a trouvé qu'il mouillait pas normal. C'est la première affaire qu'il m'a dite lorsque je lui ai téléphoné, près de 20 après la catastrophe.

  • La déesse des mouches à feu, c'est Catherine, quatorze ans, l'adolescence allée chez le diable. C'est l'année noire de toutes les premières fois. C'est 1996 à Chicoutimi-Nord, le punk rock, le fantôme de Kurt Cobain et les cheveux de Mia Wallace. Des petites crisses qui trippent sur Christiane F. et des gars beaux comme dans les films en noir et blanc. Le flânage au terminus et les batailles de skateux contre pouilleux en arrière du centre d'achats. L'hiver au campe dans le fin fond du bois, les plombs aux couteaux, le PCP vert et les baises floues au milieu des sacs de couchage. C'est aussi les parents à bout de souffle et les amants qui se font la guerre. Un jeep qui s'écrase dans un chêne centenaire, les eaux du déluge qui emportent la moitié d'une ville et des oiseaux perdus qu'on essaie de tuer en criant.

  • Point de rencontre entre le journalisme, les arts visuels et la création littéraire, le portrait est un espace de renouvèlement infini. Douze collaborateurs-romanciers, dramaturges, journalistes, bédéistes, peintres, anthropologues et photographes-ont exploré cette forme, l'ont revisitée, en ont redéfini les contours.

  • Madame Chose aborde tous les sujets sans tabous et écorche au passage certaines idées reçues sur la vie à deux.
    VIE ET MORT DU COUPLE - DU DATING AU DIVORCE n'est pas un guide pour réussir sa vie amoureuse. Madame Chose y fait plutôt une radiographie du couple québécois et de ses travers, un scan de son quotidien qui, disons-le, finit souvent par avoir raison des meilleurs.

empty