Guilla

  • Ce n'est pas par hasard si le compositeur John Zorn a choisi de nommer Tzadik, la maison de disques qu'il a fondée à New York en 1995 et qui arbore comme emblème la 18e lettre de l'alphabet hébraïque: . Zorn est un ascète qui a fait le choix de consacrer son temps et son énergie à composer et jouer sa musique mais aussi à défendre celle d'autres artistes qui, comme lui, tendent à déplacer les frontières entre les genres musicaux pour privilégier l'hybridation et le métissage culturel. Indépendante, éclectique et radicale, Tzadik soutient ainsi tout un pan de la création musicale généralement délaissé par les majors car jugé trop expérimental ou tout simplement pas assez rentable. Au fil des années, la maison de disques est devenue culte, fédérant autour d'elle une communauté de musiciens et mélomanes avides de nouvelles expériences sonores.

  • Dirigé par Christian Saint-Pierre, le dossier de ce numéro est consacré à Actoral, un festival marseillais qui connaît depuis 2014, à l'Usine C, une édition montréalaise, un rendez-vous biennal. Les artistes qui témoignent de leur démarche sont Félix-Antoine Boutin, Guillaume Corbeil, Florian Pautasso, Vincent Thomasset, Salvatore Calcagno, Geneviève et Matthieu et Théo Mercier. Hors dossier, on trouve notamment un texte d'Evelyne de la Chenelière sur la critique culturelle, un entretien avec l'auteur Mathieu Leroux et un autre avec la chorégraphe Virginie Brunelle.

  • Vincent Théodore, musicien de type Conservatoire, remplace un jour le guitariste d'un band populaire. Il n'en faut pas plus pour lui donner le goût de la scène. Sur un coup de tête, il s'inscrit au concours de l'Académie de la chanson populaire et réussit son audition en chantant du Jean Leloup. Une fois au manoir - avec les 9 autres concurrents - il se rend bien vite compte qu'il n'a pas du tout le profil pour remporter cette compétition, mais va s'arranger pour faire éliminer ceux qui se trouvent sur son chemin. Mais Vincent apprendra vite que la gloire peut être bien éphémère...

empty