Henry Corbin

  • Henry Corbin a rencontré Jung à de multiples reprises, avant de prendre sa succession, lors des rencontres d'Ascona, en Suisse italienne, où se sont réunis pendant des années les plus grands spécialistes mondiaux de l'expérience religieuse tels Mircea Eliade, Hermann Hesse, Gilbert Durand, Gershom Scholem... Ce sont ses textes, totalement inédits, sur les rapports de Jung à la «pensée» bouddhique que l'on trouve dans ce livre. La veuve de Henry Corbin, avant sa disparition, en remettant ces documents à Michel Cazenave, avait voulu qu'on y ajoute un certain nombre d'annexés qui n'avaient pas été publiées jusqu'alors et, particulièrement, ce qu'il avait écrit, après la parution de la Réponse à Job de Jung, sur la figure de la Sophia, la «divine Sagesse», chez ce dernier. Les pages que l'on trouve ici, induisent une «autre» lecture de Jung dont, semble-t-il, plus personne ne pourra faire l'économie à l'avenir. Henri Corbin (1903-1978), directeur d'études à l'École pratique des hautes études de 1954 à 1974, a été l'un des philosophes et orientalistes français les plus importants du XXe siècle. Son oeuvre centrée sur la connaissance de la spiritualité islamique, mais développée dans le contexte des trois religions monothéistes, comprend un nombre considérable d'études sur les rites ainsi que des traductions et éditions de textes anciens inédits arabes et persans.

  • Ce coffret présente pour la première fois des entretiens d'Henry Corbin (1903-1978) découvreur, traducteur et éditeur des grands philosophes et mystiques de l'islam. En accord avec Daniel Gastambide (ayant-droit moral d'Henry Corbin), l'Institut National de l'Audiovisuel et Frémeaux & Associés sous la direction de Christine Goémé redonnent la parole au grand passeur qu'était Henry Corbin pour nous offrir une histoire de la pensée orientale et occidentale, qui nous rappelle les liens intellectuels entre les philosophies de l'Islam et ceux du Judaïsme et du Christianisme. L'oeuvre d'Henry Corbin n'a jamais été aussi contemporaine dans la légitimité des ponts entre les grandes religions monothéistes et d'une manière générale entre les cultes et les savoirs, sans jamais renoncer à leurs singularités. Le travail de sélection de ces enregistrements présentant la voix incarnée d'Henry Corbin, a été réalisé par Christine Goémé avec le souci d'offrir un large panorama de tous les islams et d'en promouvoir toute la richesse. Mais ce travail trouve aussi toute sa légimité dans l'impérieuse nécessité de rappeler à l'humanité du XXIe siècle naissant et amnésique l'importance de son héritage intellectuel provenant de l'histoire des relations orient - occident. Patrick Frémeaux

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Lme de lIran, grand classique de liranologie dans ce quelle a eu de
    meilleur au XXe sicle, rassemble en un dialogue rare les meilleurs
    spcialistes de la civilisation perse, lune des plus anciennes, et aujourdhui
    encore au coeur de lhistoire mondiale.
    "Patrie des philosophes et des potes", selon lexpression dHenry Corbin,
    lIran est au carrefour de deux continents spirituels. En clbrant tout
    lhritage mystique de la Perse, de lancienne religion de Zoroastre jusqu
    lislam chiite, et en saisissant au vol lme de cette civilisation qui fut le
    creuset o se rencontrrent et se mlrent tant de cultures, les auteurs
    clbrent les retrouvailles de lOrient et de lOccident en leur berceau
    commun. Daryush Shayegan, dans sa prface, souligne la valeur toujours actuelle
    de ce volume aux intervenants prestigieux.

    Avec : Henry Corbin, Louis Massignon, Ren Grousset, Henri Mass, Jacques
    Duchesne Guillemin, Jan Rypka et Parviz Natel Khanlari.


  • « Sinon l'enfance, qu'y avait-il alors qu'il n'y a plus ? » Saint-John Perse, Eloges, 1948.


    Ces deux mots simples, mais riches d'évocations, Henri Corbin les a empruntés à l'illustre poète guadeloupéen pour raconter les premières années de sa vie. La même île les a vus naître, mais les milieux qui les ont accueillis sont différents. Différentes seront les visions qu'ils en auront, pas seulement à cause du temps historique qui les sépare, mais aussi parce que les situations de départ, les origines, les conditions de vie, sont fortement séparées. Le monde préservé de l'enfant Alexis Léger, qui deviendra Saint-John Perse, n'est pas celui de l'enfant Henri Corbin et les destinées qui au départ sont censées leurs être offertes, ne sauraient être les mêmes. Certes, tout homme, dans le déroulement de son existence, dispose d'une marge de liberté qui lui ménage un en-deçà ou un au-delà de ce que sa naissance pourrait lui imposer là réside, pour le lecteur le prix du témoignage d'Henri Corbin sur lui-même : il y révèle comment, malgré un début dans la vie plein d'aléas et d'angoisses, peut se dégager la voie de l'accomplissement, surtout si on a eu recours aux ressources de l'esprit et à la création.

  • Voici un livre nouveau, un livre simple comme d'ouvrir les yeux à la naissance d'un cheminement, un livre qui demande si son obscur parcours produira des fruits de lumière et si une vie qui s'est levée sur des bruits de morts vaut la peine qu'on s'y attarde. Mais le chant altier de ceux qui partent du bon pied pour vivre commodément ne prodigue pas toujours les joies attenantes et le cri qui s'envole en bouleversant la mer n'est pas toujours une semence perdue. Par bonheur, la terre natale sait d'instinct irriguer l'image. Elle nous appelle de sa haute fièvre dans l'écoulement du soir, sans fausseté aucune et jamais à bout d'espoir. L'ouvre d'art qu'elle fertilise plonge toute cahotante aurore, toute aventure ruineuse dans un flux de joie repeuplée, son maternel langage sait raccorder les cours soupçonneux, faire baisser l'arme de détresse. Est-il autre espace plus rassurant pour confirmer l'audace des enjambées peureuses? Que son peu de bleu qui ne soit pas défloré par le temps permette de conserver intact le ciel. Quant à moi, j'ai trop vécu au dehors, exposé aux froidures, tourmenté par le don des ruines et l'incendie longé, exempt de la densité de l'amour proche à s'accomplir. Les mirages qui de leurs sables s'ouvrent et illusionnent le rivage, les tentatives d'existences rêvées ne prolifèrent plus à ma vue. Les ornières passées ne s'interrogent plus comme à regret. L'heure est venue de me retirer dans les feuillets d'un livre qui emprunte par plaisir aux brumes de l'enfance rappelée et de me tenir dans les parages crépusculaires du soleil déclinant des fins de vie.

  • Personne mieux qu'Édouard Glissant n'a su évoquer l'univers poétique d'Henri Corbin, y jeter un instant de lumière vraie. Ce fragment de la préface de Plongée au gré des deuils pourrait introduire La Terre où j'ai mal plus entièrement consacrée à l'espace du quotidien et du passé antillais. Il faut plonger aux méandres de la mémoire pour mieux profiter de la poésie d'Henri Corbin. La lecture introduit d'abord à un monde d'images : la ferveur la plus immédiate y confronte un instinct savant du rythme. On sent que ce monde est tissé de clartés neuves, nourri de contacts avec tout ce qui autour de nous prépare aux illuminations, aux plongées, à l'effervescence de la mer et des sables. Mais on voit aussi que ces touchers délicats sont soutenus non par la connaissance besogneuse qui régit les hommes de lettres mais par une logique des profonds, la même qui organise l'univers des choses, le mouvement et la force, la grâce des arbres touchés par la lumière. Henri Corbin nous parle de ce qui l'entoure et le convainc, sans répit, dans son pays. Il n'y a là qu'un seul chemin. De même que c'est en notre mémoire que le poème se commue, de même est-ce en la mémoire (en l'histoire) du pays antillais, inscrite dans les roches et la terre offensée, que la beauté perçue par un seul irradie à la fin en connaissance partagée.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty