Ioan Peter Couliano

  • Ce livre se propose d'étudier le statut de l'imagination à la Renaissance et les changements qui l'affecteront à l'époque de la Réforme; il veut enregistrer les conceptions d'un âge fantastique, leur apogée et leur déclin. Ioan Couliano analyse la magie, qu'il définit comme une science de l'imaginaire, à travers les théories des philosophes néo-platoniciens comme Pic de la Mirandole, Marsile Ficin et Giordano Bruno. Il trace ainsi le portrait du magicien de la Renaissance, "le grand manipulateur". À son plus haut degré de développement, la magie est une méthode de contrôle de l'individu et des masses fondée sur une connaissance profonde des pulsions érotiques personnelles et collectives. Tout peut être manipulé par l'imagination.
    Ce n'est pas seulement un lointain ancêtre de la psychanalyse que loan Couliano reconnaît dans la magie mais aussi celui de la psychosociologie appliquée et de la sociologie des masses. La Réforme puis la Contre-Réforme imposent avec succès une censure radicale de l'imaginaire qui réussira à éliminer la magie. Cette censure permettra, selon l'auteur, l'apparition de la science exacte et de la technologie moderne. Mircea Éliade souligne dans sa préface "la nouveauté et l'originalité " des interprétations de loan Couliano. Un livre étrange, original, érudit.

empty