Isabelle Grenier

  • Alicia se passionne pour la psychologie : elle adore tenter de démystifier l'âme humaine et de décrypter ses nombreux tourments - les siens comme ceux des autres.

    Elle sera servie lors de son séjour à Vancouver, où elle fera sa toute dernière année du secondaire en immersion anglaise. Une famille d'accueil hors du commun, des cours de théâtre intensifs, des rencontres marquantes, des amours naissantes... Sortir de sa zone de confort lui fera vivre de fortes émotions!

    C'est d'abord en analysant son entourage et ses expériences qu'Alicia trouvera une forme de réconfort, comme une  façon de rester en contrôle de la situation, mais elle réalisera, au fil du temps, que c'est en sortant de sa bulle qu'elle vivra les plus belles aventures...

  • Abandonnées dès leur naissance, les jumelles Grenier sont restées à la crèche plus de deux ans sans que personne les adopte... jusqu'à ce qu'un couple décide de les accueillir.

    L'histoire aurait pu se terminer là et avoir une fin heureuse, mais ce fut loin d'être le cas...

    Dans cette maison, les fillettes ont été martyrisées, physiquement et sexuellement, et confinées dans le noir le plus complet, dans de minuscules couchettes. Durant des années, elles ont vécu dans un climat de terreur perpétuel.

    Pourquoi les Services sociaux ne sont-ils pas intervenus plus tôt ? Encore aujourd'hui, la question se pose...

    Cinquante ans plus tard, les deux femmes témoignent du véritable enfer auquel elles ont survécu, avec une résilience hors du commun et la volonté de changer la société dans laquelle on vit.

    L'histoire des jumelles Grenier est véridique et appuyée par des faits notés dans les rapports officiels des Services sociaux, entre 1967 et 1973. Elles ont choisi de rompre le silence pour se libérer enfin de ce boulet qu'elles traînent depuis trop longtemps, mais, surtout, pour éviter que ce qu'elles ont subi se répète, dans l'espoir d'un monde plus humain. Tous connaissent Aurore l'enfant martyre, cependant personne ne veut croire que de tels drames se produisent encore. Ce livre est le vibrant témoignage d'une enfance brisée. Un cri du coeur qui nous bouleverse et nous laisse sans mots.

  • Le cent-cinquante-cinquième numéro de la revue Les écrits vous propose un parcours varié, alliant récits, poésie et réflexions littéraires. Lisez d'abord le second texte de l'écrivaine en résidence Evelyne de la Chenelière où il est question d'écouter des films vieux et français. Suivent l'arnaque, le mensonge, le deuil, la disparition, la peine et l'errance dans six récits à l'écriture évocatrice. Découvrez trois poètes néerlandais : Kreek Daey Ouwens, Han van der Vegt et Hélène Gelèns, présentés et traduits par Jan H Mysjkin. Poursuivez votre périple poétique avec les mots de Paul Bélanger, Yannick Resch, Clémence Dumas-Côté, Jonas Fortier et Sonia Anguelova. Le numéro se clôt par deux essais : l'un, un texte de Michel van Schendel retrouvé dans ses archives, texte établi et édité par Pierre Ouellet, l'autre, De filmer et d'écrire vrai par André-Guy Robert et le récit du chemin vers la lecture de Laurier Lacroix, historien de l'art. Des oeuvres de Catherine Seghers accompagnent le numéro.

empty