Jérôme Alexandre

  • Philippe, 30 ans, parisien, voulait entrer en Franc-Maçonnerie. Commence alors pour lui un quotidien loufoque, tendre, très humain avec les Frères et Soeurs de sa Loge. Loge qui subit des problèmes organisationnels risibles. Jérôme Denis, journaliste et franc-maçon au Grand Orient nous propose une histoire inspirée de son expérience, dévoilant « la réalité de la Maçonnerie » loin des scandales financiers ou des grands élans mystiques, présentant ses paradoxes, ses ridicules, et la recherche bancale et maladroite d'un idéal.

  • C'est l'histoire d'un jeune garçon qui se rêve un avenir meilleur et quitte l'Arabie Saoudite pour étudier l'anglais et l'informatique au Pakistan. Deux mois après son arrivée, c'est le 11 septembre 2001. Au mauvais endroit au mauvais moment, l'adolescent est vendu par les services secrets pakistanais aux Américains, au prétexte qu'il appartiendrait à Al-Qaïda. C'est une descente aux enfers qui le mène à Guantánamo où il va vivre la routine des tortures, des interrogatoires incessants et vains. Une histoire vraie.

  • Ce livre reprend les travaux d'un colloque commun organisé par l'Institut catholique de Paris, le Collège des Bernardins et la Faculté jésuite de Paris (Centre Sèvres) les 3 et 4 mai 2011. Le succès des sciences et des techniques à l'époque moderne tend à accréditer une vision naturaliste du monde où l'action de Dieu semble de moins en moins perceptible. Y-aurait-il une ligne continue du déisme des Lumières à l'athéisme contemporain ? De plus, l'expérience des catastrophes du XXe siècle a encouragé l'émergence de théologies du retrait divin . Dans ce contexte, ose-t-on encore parler d'une action divine ? Et si oui, comment ? Quel sens donner à la création du monde par Dieu, thème central dans la confession chrétienne ? Ce colloque se propose d'aborder théologiquement ces questions. Une démarche interdisciplinaire revisite la notion traditionnelle de création et aide à formuler une pensée de l'agir divin qui ouvre à l'humanité et au cosmos un avenir salutaire

  • Combat au bout de la nuit, le film fleuve signé Sylvain l'Espérance sur la résistance de la Grèce au capitalisme sauvage, orne la couverture du numéro de printemps de Séquences : serait-ce l'oeuvre de la maturité pour le documentariste québécois? Du côté du Danemark, Thomas Vinterberg, célèbre représentant de Dogme 95, se confie en entrevue sur son nouveau film, La Communauté. La section critique offre ses pages aux sorties des derniers et prochains mois, des très convaincantes (Baccalauréat, Neruda, Jackie, Julieta) à celles jugées plus décevantes (Assassin's Creed, Le Client). La rédaction dresse également un bilan du l'année 2016 du cinéma québécois ainsi que de certains festivals (Image + Nation et les dernières Rencontres Internationales du Documentaire de Montréal). Pour terminer, une triple rubrique « Salut l'artiste » rend hommage aux disparus Pierre Étaix, Michèle Morgan et Andrzej Wajda, âme cinématographique de la Pologne, dont le touchant film-testament, Les Fleurs bleues, prendra d'ailleurs l'affiche en avril.

  • L'ouvrage analyse la manière dont le modèle de la relation de service vient interpeller l'organisation dans ses processus et ses métiers. À ce titre, l'engagement de grandes organisations dans des projets de numérisation traduit une volonté d'étendre et/ou de redéfinir la relation de service. Dans un contexte de dégradation de l'environnement socio-économique, l'ouvrage s'attache également à questionner la relation de service à travers l'analyse de formes de vulnérabilité qu'elle produit.

empty