Jean Guillaumin

  • Cet ouvrage collectif entreprend d'étendre la problématique nouvellement retrouvée du négatif à des champs divers de la pensée contemporaine. Tester la fécondité d'un tel questionnement dans des registres cliniques, esthétiques et spéculatifs différents mais amenés au même carrefour logique est le pari de ce livre.

  • La psychanalyse, une science ? Cette question, maintes fois posée, ne trouvera pas dans les points de vue qui s'expriment ici de réponse définitive. Serait-ce d'ailleurs souhaitable ? Pour Claude Le Guen, la scientificité n'est ni un absolu ni un état donné. La psychanalyse doit en gagner la qualité et la justifier chaque jour dans sa praxis. Là, se joue son destin. Pour Olivier Flournoy, à l'opposé, le contre-transfert ne pouvant être qu'inconscient, il serait vain et dangereux de vouloir éliminer la part d'inconnu et de hasard qu'implique la pratique analytique. Isabelle Stengers propose une définition : la science est une activité pratique collective, impliquant l'invention des moyens de constituer les phénomènes en témoins fiables des arguments échangés. La psychanalyse, à son origine, répondait à ces critères mais, juge-t-elle, Freud en 1937 a fait un constat d'échec. Que s'est-il passé ? A partir de quoi faudrait-il relancer le processus ? Pour Jean Guillaumin, les rapports de la psychanalyse et de la science devraient être revus à la lumière d'une théorie de la connaissance - voire la re-connaissance - qui ne soit pas limitée par l'idéal formaliste et hypothético-déductif de la pensée mathématique étendue aux « sciences de l'homme ». On le constate, le débat reste ouvert, ce qui est bien dans la manière de Freud. N'a-t-il pas toujours laissé aux notions théoriques de la psychanalyse cette part d'incertitude qui les rend si effectives dans le rapport humain que représente, avec toute sa rigueur, sa pratique ?

  • Dans sept études sur l'expérience onirique écrites indépendemment les unes des autres et, pour six d'entre elles, publiées entre 1971 et 1977, Jean Guillaumin invite le lecteur à s'interroger sur l'insistance du thème des rêves.

  • Si vous avez toujours rêvé d'avoir un potager chez vous et que vous possédez un bout de jardin, ce livre est fait pour vous.
    Vous y retrouverez de nombreuses informations et des conseils pour créer votre potager, l'entretenir, prendre soin des fruits et des légumes que vous planterez et profiter de vos récoltes toute l'année.
      Une présentation des légumes que l'on aime mangerLes astuces pour les conserver au fil de l'annéeLe calendrier des travaux saison après saisonTous les gestes illustrés (travail du sol, semis, plantation...)Maladies, parasites... tout ce qu'il faut savoir pour en venir à bout.

  • Macroéconomie

    Cyriac Guillaumin

    Ce manuel présente les concepts fondamentaux de la macroéconomie (investissement, croissance...) et comment les utiliser pour comprendre  les grands problèmes contemporains (mondialisation, inégalités, environnement, finance...). Alliant théorie et pratique, il est assorti de nombreux exemples et d'exercices d'évaluation afin d'acquérir les notions et méthodes indispensables pour appréhender les réalités et politiques économiques, et réussir son parcours de licence. Chaque chapitre propose :
    o un éclairage sur un grand auteur ;
    o les objectifs de connaissance ;
    o  un cours illustré de nombreux exemples concrets, tableaux, figures et rubriques variées (définitions, Focus, A savoir) ;
    o les points clés à retenir ;
    o des exercices pour s'évaluer (QCM, exercices, questions de réflexion) et leurs corrigés en ligne (sur www.dunod.com).

  • Rassemblant des essais et des articles écrits entre 1978 et 1993, ce livre précurseur analyse les rapports de domination en démontrant que leurs formes matérielles sont inextricablement liées à leurs formes idéelles - à la manière dont la pensée scientifique ou théorique, le "sens commun", l'idéologie les valident ou les justifient. Le servage, l'esclavage et ce que, la première, Colette Guillaumin a nommé sexage, reposent sur une appropriation rendue possible par l'établissement de catégories prétendument naturelles qui font des dominé·es "des choses dans la pensée elle-même".

  • Le parcours exceptionnel de Jackie Kennedy, dont l'on célèbre les vingt-cinq ans de la disparition et dont le rôle a été plus que déterminant dans l'Histoire américaine et internationale.
    Les 25 ans de la disparition de Jackie O." Icône de la mode construite à coups de photos volées et de couvertures de magazines, Jackie Kennedy (1929-1994) n'est pas la vraie Jacqueline, charismatique, intelligente et drôle. Incarnant avant l'heure la soft diplomacy, sa personnalité hors du commun a marqué Khrouchtchev, de Gaulle et bien d'autres, insufflant, aux heures les plus graves de la guerre froide, courage et fierté à ses concitoyens.Grâce à elle, Washington devient un haut lieu culturel, où cette antiségrégationniste valorise les artistes et intellectuels noirs. Férue de littérature et d'histoire, elle défend le patrimoine architectural américain et sauve Grand Central, la célèbre gare de New York sur le point d'être rasée.Malgré ce destin, elle a refusé d'écrire ses mémoires, ne révélant presque rien de son rôle à la Maison Blanche. Au fil des ans, elle était pourtant devenue l'un des principaux atouts de son mari en vue de sa réélection. C'était avant le 22 novembre 1963...Un parcours retracé par Maud Guillaumin, s'inspirant des interviews et écrits laissés par cette femme exceptionnelle."

  • Le mystère Bogdanoff

    Maud Guillaumin

    • Archipel
    • 30 Janvier 2019

    Génies scientifiques ou champions de l'esbroufe ? Qui sont vraiment Igor et Grichka Bogdanov ? Cette première biographie consacrée à l'indéboulonnable - et controversé - duo cathodique explore la galaxie Bogdanov derrière le mythe, fait de chirurgie esthétique, de relations people et de petits arrangements avec la vérité.
    Depuis leur apparition à la télévision en combinaison argentée dans " Temps X ", en 1979, ils sont devenus des personnages familiers du PAF. Inclassables, déroutants, semblant tout droit sortis de la quatrième dimension, Igor et Grichka Bogdanoff fascinent ou agacent, mais ne laissent pas indifférent.Leur carrière ponctuée de scandales est une étrange odyssée qui commence dans un château médiéval et se poursuit sur les pas de... Roland Barthes. État civil, diplômes, réseaux : le duo se crée une nébuleuse impénétrable. Leur QI fabuleux, leurs dons exceptionnels, leur métamorphose physique sont autant de mystères qu'ils savent entretenir. Phénomènes de librairie, ces vulgarisateurs sont toutefois mal vus de la communauté scientifique, qui dénonce leurs thèses aussi surprenantes que leur look.Sous des dehors romanesques, ces jumeaux ont l'art de s'inviter dans les sphères du pouvoir et de la jet-set. Car la galaxie des " Bogda " s'étend de Luc Ferry à Carla Bruni, en passant par Cyril Hanouna et Jacques Attali... jusqu'au couple Macron.L'enquête de Maud Guillaumin, qui a recueilli de nombreux témoignages inédits, lève le voile sur l'histoire personnelle et l'enfance des Bogdanoff dont cette biographie, la première qui leur soit consacrée, décrypte les ressorts cachés et les univers parallèles.

  • Influencée par des disciplines diverses, la langue des arithméticiens et des géomètres latins est à la fois héritière des Grecs et capable de créations dont certaines sont passées dans le langage moderne (« corollaire », « circonférence », « proportion »...). Ce dictionnaire parcourt plusieurs siècles d'élaboration de ce vocabulaire particulier, depuis Varron jusqu'à Isidore de Séville, en explorant les apports des différents auteurs et l'évolution sémantique des mots. Il offre des données précises aussi bien au spécialiste qu'à l'esprit curieux d'histoire intellectuelle.

  • Qu'est-ce que former aujourd'hui en soins infirmiers ? Voici les contributions de professionnels, chercheurs qui placent le "prendre soin" du patient, du soignant, de l'étudiant, comme élément central et essentiel de leurs pratiques. Il sera question notamment de la transition entre le "prendre soin" et l'accompagnement en formation, de l'accompagnement des infirmiers novices au travail de nuit, de l'ingénierie pour l'Education Thérapeutique du Patient (ETP), de la culture infirmière en formation, de la réforme des études.

  • Aujourd'hui la formation est un enjeu de société. Cet ouvrage permet de repenser la dynamique et les processus de formation, en mettant au coeur du dispositif l'expérience des acteurs. Les "pratiques réflexives" dont il est question ici visent un objectif simple : organiser l'alternance entre terrains professionnels et espaces de formation, une alternance par laquelle étudiants et professionnels construisent leurs savoirs et leurs compétences, en s'appuyant sur leurs pratiques et en coopérant.

  • À sa mort en 1996, François Mitterrand a laissé une génération orpheline. Sympathisants de SOS-Racisme, étudiants contestataires de 1986, lecteurs de Globe, tous l'avaient porté lors de sa réélection en 1988 avant de s'en détacher au crépuscule du second septennat. À l'instar de Julien Dray, Harlem Désir ou Isabelle Thomas, ces jeunes gens à qui l'avenir semblait promis se sont retrouvés pris en tenaille entre une gauche cadenassée par ses apparatchiks et une droite honnie. Il aura fallu l'élection d'un Nicolas Sarkozy fasciné par les années Mitterrand pour leur ouvrir les portes du pouvoir. Si beaucoup ont été approchés, seuls quelques-uns ont franchi le pas, reniant les idéaux de leur jeunesse. Parmi eux Fadela Amara et, surtout, Georges-Marc Benamou, figure emblématique de ces «enfants de Mitterrand». Porte-voix de sa génération lorsqu'il dirigeait le magazine Globe entre 1985 et 1994, ultime confident du président socialiste, conseiller de Nicolas Sarkozy, son itinéraire illustre le destin de la génération Mitterrand. Sachant flairer l'air du temps mieux que quiconque, ce personnage balzacien passe pour un intrigant sans foi ni loi. Si l'on retient surtout de lui les polémiques auxquelles son nom a été associé, l'enquête incisive de Maud Guillaumin montre qu'il est le fils de son époque, celle des coups médiatiques où le culot finit toujours par payer. En filigrane, l'histoire de Georges-Marc Benamou raconte aussi les années 80 et 90. Entre le portrait en clair-obscur et la fresque collective, Les Enfants de Mitterrand revient sur un moment déterminant pour la gauche et jette un éclairage inédit sur la situation politique actuelle.

  • Dallas, vendredi 22 novembre 1963, 12 h 30 : le monde de Jacqueline Kennedy s'effondre. À côté d'elle, dans la voiture présidentielle, le président vient d'être mortellement touché. Vers 14 heures, un suspect, Lee Harvey Oswald, 24 ans, est arrêté dans une salle de cinéma. À 14 h 38, Lyndon B. Johnson, le viceprésident, prête serment à bord de l'avion Air Force One. Jackie aurait pu être anéantie. Au lieu de cela, elle tient bon. Jusqu'aux funérailles, elle a quatre jours pour tout orchestrer et donner au monde une leçon de dignité.S'inspirant des interviews et d'écrits qu'elle a laissés, Maud Guillaumin donne à voir la vraie Jackie - aujourd'hui incarnée à l'écran par Natalie Portman - au cours de ces journées qui ont bouleversé sa vie. Une épreuve dont Jackie la timide sortira à jamais transformée.

  • L'alternance en formation ne se décrète pas, ne supporte pas la copie de modèles déjà là. Alors, qu'en est-il de son ingénierie renouvelée, de sa qualité réinterrogée, du couple expérience-professionnalisation ? Des professionnels, chercheurs-auteurs, interrogent des évidences, les problématisent et ouvrent des perspectives pragmatiques. Cet ouvrage concerne le secteur de la santé et plus globalement un large lectorat en quête de compréhension et de renouvellement d'ingénieries et de pratiques.

  • Quelles sont les questions vives au coeur des préoccupations des soignants ? De quelles coopérations parle-t-on ? À quoi sert-il d'apprendre à problématiser par la recherche ? Les transformations organisationnelles de l'hôpital, de même que l'universitarisation des professions de santé, remanient les parcours de professionnalisation et interrogent le sens que chacun peut donner à son exercice professionnel. Cet ouvrage est destiné aux praticiens, aux chercheurs et professionnels exerçant dans le champ de la santé.

  • Emma Linarès voulait que sa vie soit intense. Voire héroïque. Grande lectrice, elle se rêvait en personnage de roman.
    Un jour, après y avoir longuement songé, elle a franchi le portail intimidant d'un camp militaire.
    L'armée. N'était-ce pas là que se vivaient les dernières aventures ?
    Sans doute. Mais seulement quand elle aurait appris à s'habiller en moins de cinq minutes, à ramper dans la boue, à se mettre au garde-à-vous, à nommer chaque pièce de son fusil d'assaut et à chanter sa nostalgie virile pour une belle blonde restée au pays...

  • Cher lecteur, tu connais les poètes à travers leurs écrits. Mais sais-tu, cher ami, ce qu'a été leur vie ? Pour moi, c'est un combat ; une lutte éternelle où personne ne gagne ; jamais ! Mes vers sont des images ; mes poèmes des rêves. Et, au-delà du rêve, se trouve une existence - terriblement réelle. Moi, je regarde en face cette réalité ; je transcris, sur ma toile, le moindre de ses traits. Et toi, tu les contemples, et tu les reconnais, et tu dis, cher ami : « Le poète est un rêveur de mondes imaginaires terribles de vérité ! »

  • Cher lecteur, tu connais les poètes à travers leurs écrits. Mais sais-tu, cher ami, ce qu'a été leur vie ? Pour moi, c'est un combat ; une lutte éternelle où personne ne gagne ; jamais ! Mes vers sont des images ; mes poèmes des rêves. Et, au-delà du rêve, se trouve une existence - terriblement réelle. Moi, je regarde en face cette réalité ; je transcris, sur ma toile, le moindre de ses traits. Et toi, tu les contemples, et tu les reconnais, et tu dis, cher ami : « Le poète est un rêveur de mondes imaginaires terribles de vérité ! »

  • Le temps, singulier, présente de multiples facettes. Comme un diamant taillé, il donne à voir des réalités qui diffèrent pour chacun selon les circonstances de sa vie ou les points de vue adoptés, psychologiques, psychanalytiques, picturaux et autres... Sa saisie dans l'avancée en âge interroge individuellement et donne à comprendre sur soi, sur son évolution propre, sur la relation aux autres, entourage et environnement. Le temps, principe structurant et unificateur pour chaque personne peut, comme un mécanisme d'horlogerie, se dérégler par le fait d'événements traumatisants ou d'altérations physiologiques d'ordre pathologique. Il échappe alors à l'entendement, car il n'est plus contenu, ni retenu par la mémoire défaillante. L'analyse de ces phénomènes introduit des perspectives thérapeutiques nécessaires et donne à penser plus profondément sur le sens de l'existence et du vieillissement. La plupart des contributions, ici rassemblées, ont constitué la structure d'un colloque récent sur le thème « Temporalité et vieillissement », organisé dans le cadre de l'Université Lyon II. C'était alors marquer et officialiser l'enseignement et la recherche de la psychologie comme science originale, complémentaire, voire parfois éclairante pour la gérontologie et la gériatrie médicales. La première partie traite de la diversité du temps au cours des âges de la vie et de ses effets tels qu'ils ont pu apparaître entre autres à des peintres au cours de l'histoire. Ensuite, le vécu du temps est abordé selon les milieux de vie notamment dans l'espace institutionnel. Puis, différents auteurs de Genève, Lyon et Grenoble, expliquent en l'analysant les aspects de crise et de pathologie, notamment la démence sénile, si complexe et difficile à approcher dans sa réalité. Enfin, comment jouer et compter avec le temps pour favoriser une meilleure intégration personnelle des atteintes du vieillissement ? Plusieurs auteurs font part de leur expérience et de leur recherche.

  • Émile Guillaumin, honneur et symbole de la vie terrienne française, né en 1873, est mort en 1951. Il avait été, comme l'a justement écrit Daniel Halévy, l'ami, le frère, le patriarche, le conseiller, le défenseur des justes causes sans jamais quitter son Bourbonnais natal. Il était devenu, il est toujours, le sage d'Ygrande. Émile Guillaumin n'est pas seulement l'auteur de La vie d'un simple, il laisse une oeuvre personnelle importante et toujours vivante, mais dans ce livre Paysans par eux-mêmes, c'est aux autres qu'il donne la parole, à ceux qui, comme lui, prennent la plume pour exprimer leurs souffrances, leurs luttes et leurs espérances, et il nous les présente avant de leur donner la parole. Ce volume de témoignages d'authentiques paysans, tels Antoine Dumont, Jules Rougeron, Henri Norre, Madame Marie Valette, Madame Jeanne Combabessouse, entre autres, est aujourd'hui comme un mémorial de la fraternité. Certes, il permet de mesurer le chemin parcouru depuis le début du siècle - et ce qui reste à accomplir mais, par-dessus tout, il met le lecteur en communication avec les réalités de la vie rurale à travers des hommes inoubliables.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • OEuvre monumentale, parue de 1932 à 1995, voici donc Le Dictionnaire de Spiritualité enfin publié intégralement de A jusqu'à Z, avec un index particulièrement utile. A beaucoup de points de vue, c'était un défi. Le pari a été tenu. On peut même dire que les fruits dépassent le projet primitif, car très vite les perspectives du début ont été amplifiées et précisées. Dans les années 30, lancer l'idée et assurer la réalisation d'un tel dictionnaire pouvait paraître, face au bloc solide du dogme catholique, une entreprise marginale concernant les techniques de prière, les états mystiques et les divers phénomènes qui parfois les accompagnent... A cette époque, la réflexion chrétienne, encadrée et limitée par une théologie dogmatique, en grande partie déductive et obligatoire, avait besoin d'un nouveau souffle. Voici que la spiritualité, fondée en même temps sur l'expérience et sur la liberté qui président à l'invention des divers chemins conduisant à Dieu, renouvelait toutes les questions... Cette révolution tranquille s'est faite lentement, sans bruit, sans excès. A sa place, avec d'autres éléments similaires, elle a préparé l'éclosion irrésistible de Vatican II ; et aujourd'hui, patiemment, elle aide à bien comprendre l'originalité et le dynamisme de ce concile... Des milliers de collaborateurs, provenant du monde entier et de tous les horizons, ont contribué à faire de ce Dictionnaire ce qu'il est : particulièrement utile à tous ceux qui veulent mieux connaître les auteurs spirituels de divers pays, suivre l'évolution des mentalités, des institutions, des grandes notions fondamentales... et plein d'intérêt pour tous les curieux. Ainsi s'est-il répandu à travers le monde entier et dans tous les milieux.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • OEuvre monumentale, parue de 1932 à 1995, voici donc Le Dictionnaire de Spiritualité enfin publié intégralement de A jusqu'à Z, avec un index particulièrement utile. A beaucoup de points de vue, c'était un défi. Le pari a été tenu. On peut même dire que les fruits dépassent le projet primitif, car très vite les perspectives du début ont été amplifiées et précisées. Dans les années 30, lancer l'idée et assurer la réalisation d'un tel dictionnaire pouvait paraître, face au bloc solide du dogme catholique, une entreprise marginale concernant les techniques de prière, les états mystiques et les divers phénomènes qui parfois les accompagnent... A cette époque, la réflexion chrétienne, encadrée et limitée par une théologie dogmatique, en grande partie déductive et obligatoire, avait besoin d'un nouveau souffle. Voici que la spiritualité, fondée en même temps sur l'expérience et sur la liberté qui président à l'invention des divers chemins conduisant à Dieu, renouvelait toutes les questions... Cette révolution tranquille s'est faite lentement, sans bruit, sans excès. A sa place, avec d'autres éléments similaires, elle a préparé l'éclosion irrésistible de Vatican II ; et aujourd'hui, patiemment, elle aide à bien comprendre l'originalité et le dynamisme de ce concile... Des milliers de collaborateurs, provenant du monde entier et de tous les horizons, ont contribué à faire de ce Dictionnaire ce qu'il est : particulièrement utile à tous ceux qui veulent mieux connaître les auteurs spirituels de divers pays, suivre l'évolution des mentalités, des institutions, des grandes notions fondamentales... et plein d'intérêt pour tous les curieux. Ainsi s'est-il répandu à travers le monde entier et dans tous les milieux.

empty