Jean Jouzel

  • Le réchauffement climatique et le rôle des activités humaines sur notre climat deviennent de plus en plus perceptibles, et occupent une place grandissante dans notre vie quotidienne. Lutter contre le réchauffement climatique est un véritable défi : c'est celui que s'est fixé Jean Jouzel tout au long de sa carrière scientifi que. L'analyse des molécules emprisonnées depuis des dizaines de milliers d'années dans les carottes de glace des forages polaires lui a permis, avec d'autres glaciologues, de comparer températures et composition de l'atmosphère à différentes époques. Ils ont ainsi souligné, pour la première fois, l'importance de l'effet de serre dans le réchauffement climatique.

    Dans ce texte clair et enlevé, Jean Jouzel nous parle de son parcours, de ses travaux, de son engagement au sein du GIEC et nous introduit de manière claire à l'étude des climats passés pour mieux connaître et comprendre les climats futurs.

  • La collection Les Grandes Voix de la Recherche est une coédition entre CNRS Éditions et De Vive Voix. Pluridisciplinaire et accessible, elle donne la parole aux chercheurs lauréats de la très prestigieuse médaille d'or du CNRS qui présentent leur discipline et leurs recherches de manière vivante et concise.
    Le réchauffement climatique et le rôle des activités humaines sur notre climat deviennent de plus en plus perceptibles et occupent une place grandissante dans notre vie quotidienne. Lutter contre le réchauffement climatique est un véritable défi : c'est celui que s'est fixé Jean Jouzel tout au long de sa carrière scientifique. L'analyse des molécules emprisonnées depuis des dizaines de milliers d'années dans des carottes de glaces des forage polaires lui a permis, avec d'autres glaciologues, de comparer les températures et compositions de l'atmosphère à différentes époques. Ils ont ainsi souligné pour la première fois l'importance de l'effet de serre dans le réchauffement climatique.   Dans cet enregistrement Jean Jouzel nous parle de son parcours, de ses travaux, de son engagement au sein du GIEC et nous introduit de manière claire à l'étude des climats passés pour mieux connaître et comprendre les climats futurs.
    Jean Jouzel est climatologue, médaille d'or du CNRS en 2002. Il a été vice-président du groupe scientifique du GIEC entre 2002 et 2016.

  • Comment répondre sans détour aux questions de nos enfants quand on a nous-même du mal à comprendre la portée de la crise écologique qui nous menace ?

    C'est quoi le réchauffement climatique ? Pourquoi les énergies renouvelables ne suffisent-elles pas ? Existe-t-il des produits vraiment écologiques ? Quels sont les liens entre climat et biodiversité ? Ce livre donne toutes les clés pour comprendre les enjeux environnementaux d'aujourd'hui et de demain et s'y préparer.
    Vous y trouverez :
    - 40 questions et leurs réponses : une, formulée pour les adultes, et une, plus accessible, pour les enfants, sur les thèmes du climat, de la consommation, des pollutions et de la biodiversité.
    - Des encadrés et des interviews d'experts comme Raphaël Glucksmann, Julien Vidal, Céline Cousteau, Guillaume Pitron, Maxime de Rostolan...
    - Les changements à effectuer et les actions utiles à mettre en oeuvre au quotidien avec des tutos à suivre en famille.
    Biographie de l'autrice :
    Journaliste, auteure et maman, Anne Thoumieux étudie les tendances de société, l'écologie en particulier. Elle a ainsi publié Le Livre du Lagom, analyse du mode de vie green des Suédois, puis le guide J'arrête le plastique.
    Une préface signée Jean Jouzel, climatologue et glaciologue, membre de l'Académie des sciences, ancien vice-président du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental de l'ONU sur l'évolution du climat, qui a reçu le prix Nobel de la paix en 2007).

  • Au fil du temps, alors que lampleur de la pollution et de lépuisement des ressources liés à lactivité humaine sur terre étaient révélés, climatosceptisme et théories de leffondrement ont gagné du terrain. « Foutu pour foutu » Et les jeunes générations de se sentir perdues entre ces deux extrêmes, qui dominent nombre de débats publics actuels sur le climat. Quen est-il réellement ? Faut-il croire que tout est perdu ? Et si non, quels sont les leviers daction ? Le « lobby citoyen » a-t-il un rôle à jouer ? Autant de questions que Baptiste Denis, vingt-cinq ans, a posé à Jean Jouzel, lun des plus grands climatologues français. Il en résulte un dialogue passionnant, vivant, concret. Non, il nest pas trop tard pour changer les choses. Mais il est plus que temps de passer à laction.

    Directeur de Recherche émérite au CEA, Jean Jouzel y a fait lessentiel de sa carrière scientifique, consacrée à létude de lévolution du climat. En 2012, il a reçu le Prix Vetlesen, considéré comme le « Nobel des Sciences de la Terre et de lUnivers ». Il est membre de lAcadémie des Sciences et de lAcadémie dAgriculture, et membre étranger de celle des États-Unis.

    Baptiste Denis a étudié à lISCOM-Paris puis à lESJ-Paris.

  • Dérèglement climatique, chômage et précarité, crise financière, crise de l'Europe... Sommes-nous condamnés au chaos ?
    La bonne nouvelle, c'est qu'il n'y a aucune fatalité. Rien à voir avec l'extinction des dinosaures. Cette fois, la météorite, c'est nous. C'est nous, les responsables : nos bâtiments mal isolés, nos transports trop polluants, notre alimentation, notre agriculture... Il est temps de déclarer la guerre au dérèglement climatique, de saisir cette « chance » pour enfin mettre au monde un nouveau modèle de développement, au service de l'humanité. Et ce livre prouve qu'il est possible de financer ce chantier colossal grâce à un Pacte européen climat-emploi.
    Pour vaincre l'inertie des pouvoirs et le poids des lobbies, il est temps de nous rassembler et de pousser nos dirigeants à l'audace : réveillez-vous ! Et passons à l'action.

    Anne Hessel est docteur en médecine et docteur en chimie. Fille de Stéphane Hessel, elle est engagée dans plusieurs mouvements citoyens.
    Jean Jouzel est climatologue, membre de l'Académie des sciences. Il était vice-président du groupe scientifique du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) quand celui-ci a reçu le prix Nobel de la paix.
    Pierre Larrouturou est ingénieur agronome et diplômé de Sciences-po. En 2008, Marianne le présentait comme « l'un des cinq économistes qui avaient annoncé la crise financière ».

  • Et si préserver notre climat était l'un des meilleurs moyens d'endiguer la prochaine crise financière ? Pour sauver les banques, on a mis 1 000 milliards. Pourquoi ne pas mettre 1 000 milliards pour sauver le climat ? Avec ce livre, le climatologue Jean Jouzel et l'économiste Pierre Larrouturou proposent un vrai Pacte finance-climat européen, pour diviser par 4 les émissions de CO2, dégonfler la bulle financière et créer plus de 5 millions d'emplois. La machine climatique est en train de s'emballer dangereusement. Il ne nous reste que 3 ans pour inverser la courbe des émissions de gaz à effet de serre si nous voulons éviter aux jeunes d'aujourd'hui un climat auquel il leur serait difficile, voire impossible, de s'adapter. Or, dans le même temps, l'endettement mondial atteint un niveau inédit, les banques centrales nourrissent la spéculation et tout annonce une crise pire que celle de 2008. Favoriser la spéculation ou sauver le climat ? À nous de choisir. « Je partage leur point de vue. Il faut une volonté politique d'un nombre suffisant d'États membres », Philippe Maystadt, ministre d'État belge, président honoraire de la BEI, Banque européenne d'investissement. « Un livre passionnant », Anne Hessel.

  • Consommateurs ou travailleurs, nous sommes quotidiennement exposés à de nombreuses molécules de synthèse, aux effets parfois dangereux. Pourtant, l'émergence de pathologies afférentes à ces substances, fausses couches ou cancers par exemple, reste controversée. À partir du cas, aux États-Unis et en France, d'une famille de solvants toxiques, les éthers de glycol, Jean-Noël Jouzel décrit la mobilisation des avocats, syndicats, associations de consommateurs et autres collectifs engagés dans la reconnaissance de la nocivité de ces substances. En comparant les carrières contrastées de cette cause de part et d'autre de l'Atlantique, il met en évidence les contraintes politiques, économiques et légales qui pèsent sur les formes d'enquêtes étiologiques que déploient ces acteurs. Ainsi, ces mouvements sociaux contribuent à la fois à rendre visibles mais aussi à laisser dans l'ombre les effets pathogènes du monde qui nous entoure. Par une approche comparée des enjeux en matière de santé environnementale, ce travail ethnographique construit une sociologie des problèmes publics « à bas bruit » et met en lumière les dynamiques de construction sociale de l'ignorance.

  • Les scandales sanitaires qui ont secoué la France et les pays occidentaux au cours des dernières décennies ont mené à la création d'agences chargées d'évaluer les risques en matière de santé publique et d'environnement, tandis que les injonctions à une expertise toujours plus indépendante, transparente, objective et scientifique se sont multipliées.

    Pourtant, les pratiques restent souvent éloignées de ces impératifs. Compromis toujours « impur » entre science et politique, l'expertise résulte largement de luttes se jouant bien en amont, autour de la production de connaissances, qui mobilise une multitude d'intervenants : chercheurs, agents administratifs, collectifs de victimes, industriels, lobbyistes, journalistes, lanceurs d'alerte, etc.

    À destination des praticiens, étudiants et enseignants, ce premier dictionnaire consacré à l'expertise sanitaire en décrit les usages, notions et concepts en quelque 40 notices. S'appuyant sur les recherches les plus récentes, il rend compte à la fois des contextes institutionnels dans lesquels l'expertise s'inscrit et des acteurs qui y participent ou en subissent les conséquences.

  • Depuis les premières explorations du XXe siècle, la glaciologie est devenue une science à part entière, une science cruciale même, puisque c'est elle qui permet de suivre l'histoire du climat sur des milliers d'années. Les auteurs de ce livre sont même à l'origine d'une première : ce sont eux qui, en 1987, ont démontré que les variations de la température sont liées à la teneur de l'atmosphère en gaz à effet de serre. Alors que s'ouvre l'Année polaire internationale, ce livre est d'abord un passionnant voyage à travers ce qu'on peut appeler la « Planète blanche », du Groenland à l'Antarctique, en passant par les glaciers des pays tempérés. Il retrace les expéditions et les expériences qui ont permis de mieux comprendre le monde des glaces. C'est surtout une pièce essentielle dans le débat autour du changement climatique. Quel climat demain ? Voici ce que nous disent les glaces. Médaille d'or 2002 du CNRS, Jean Jouzel est directeur de l'Institut Pierre-Simon- Laplace, directeur de recherche au CEA et l'un des membres français du GIEC, qui a reçu le prix Nobel de la paix 2007. Médaille d'or 2002 du CNRS, membre de l'Académie des sciences, Claude Lorius est directeur de recherche émérite du CNRS au Laboratoire de glaciologie et de géophysique de l'environnement qu'il a créé à Grenoble. Il a notamment publié Les Glaces de l'Antarctique. Dominique Raynaud est directeur de recherche au Laboratoire de glaciologie et de géophysique de l'environnement de Grenoble et l'un des membres français du GIEC, qui a reçu le prix Nobel de la paix 2007.

  • Tous les pays y ont souscrit mais tiendront-ils l´objectif d´un réchauffement climatique qui, à long terme, ne dépasserait pas 2 ºC ?
    D´année en année, la question du climat est devenue omniprésente, s´imposant dans les débats de société.
    Ce livre, rédigé par un climatologue et une journaliste scientifique, à jour du 5e rapport du GIEC (Groupe intergouvernemental d´experts sur l´évolution du climat) publié en 2013-2014, fait la synthèse des connaissances actuelles sur les évolutions passée et à venir du climat.
    Sans oblitérer l´ampleur du défi, l´urgence de l´action ni les résistances, les auteurs mettent en valeur les efforts des nations pour limiter l´effet de serre. Les comportements évoluent, certes lentement, mais ces changements témoignent d´une véritable et durable prise de conscience.

  • "La météo se trompe tout le temps, et les climatologues?"
    "Des réchauffements, il y en a toujours eu, et alors?"
    "La Terre se réchauffe, que peut-on y faire?"
    Beaucoup d'idées reçues circulent encore sur le climat. Non, le climat ce n'est pas le temps qu'il fait, et si la Terre a déjà connu des périodes de réchauffement dans sa longue histoire, elle était moins peuplée et surtout la nature avait eu le temps de s'adapter. 
    Alors que Paris accueille la 21e conférence des pays impliqués dans la lutte contre le réchauffement climatique, cet ouvrage décomplexé fait le tour en 15 questions/réponses des enjeux, pour comprendre, avant d'agir. Car oui, nous pouvons tous y faire quelque chose!
     

empty