Grasset

  • Ce que je crois

    Jean Delumeau

    • Grasset
    • 2 Octobre 1985

    Il y a des chrétiens heureux pour lesquels l'histoire a un sens et l'homme un avenir : Jean Delumeau en témoigne. Il croit à la beauté de Dieu et du monde, non sans s'interroger sur la permanence du mal ; il croit en l'harmonie de la science et de la religion. Comme Montaigne et Pascal, il met en relief la nécessité d'une Révélation et explique pour les hommes d'aujourd'hui la richesse et l'actualité du credo chrétien. Hors de toute polémique, il affronte aussi les préoccupations concrètes qui sont celles de tout croyant. Sur l'oecuménisme, la théologie de la libération, la contraception, l'avortement ou la fécondation artificielle, il prend position avec la plus grande netteté, mais aussi avec les nuances qu'impose le respect des opinions en présence.

  • "Guetter l'aurore constitue, dans mon esprit, une suite à mon Ce que je crois, paru en 1985. J'y affirme les mêmes convictions et la même espérance, mais dans un contexte partiellement nouveau : celui de critiques sans cesse croissantes contre le christianisme en général, et le catholicisme en particulier.Comme vous tous, j'entends et je lis les objections formulées contre les croyances chrétiennes, et les reproches faits aux Eglises. Je voudrais donc les prendre en compte et les affronter ici, sans esprit polémique.Mon but avoué est double : tenter à la fois de montrer la permanente actualité du mystère chrétien et l'absolue nécessité de le rendre crédible dans la société sécularisée d'aujourd'hui."

empty