Jean Mathiot

  • Après une douzaine de témoignages qui ouvrent cet ouvrage, l'auteur nous livrent son propre témoignage lorsqu'il fut saisi par l'Esprit du Christ ressucité à la Pentecôte 1967. Il nous montre ainsi que l'on est tous concernés par Dieu et va à l'essentiel afin de nous faire prendre conscience du pourquoi de l'existence.

  • La plupart des débats contemporains concernant l'individualisme ou le libéralisme économiques nous ramènent, inévitablement, de l'aveu de chacun, à Adam Smith, le fondateur. Pourtant, cette quête des racines est souvent stérile : piégée par une reconnaissance sociale qui l'érige en discipline séparée, l'économie politique ressent comme une contradiction l'épreuve de sa mise en rapport avec d'autres savoirs. Le présent travail, qui se veut proche des textes smithiens, conduit à la conclusion qu'un autre regard est, non seulement souhaitable, mais encore nécessaire. Smith, invoqué comme l'auteur de la séparation entre philosophie et économie politique est plutôt, à y regarder de près, celui qui nous enseigne qu'elles partagent une rationalité commune. Tel est l'enjeu de la compréhension du fameux paradoxe : comment Smith, théoricien d'une philosophie morale de la sympathie (principe d'intérêt pour autrui), peut-il être aussi celui d'une économie de l'intérêt propre de chacun ? N'est-ce pas aussi en rupture avec leur acception philosophique que les concepts de travail, d'échange, de division du travail deviennent des concepts efficaces ? La constatation qui se dégage de ce travail (qui devrait se prolonger pour les autres fondateurs, Cournot, Walras, Marx, Marshall, Keynes...) est surprenante : cette rupture apparente doit se penser dans une communauté de rationalité plus profonde. L'économie politique ne jouit pas d'un douteux privilège d'extra-territorialité, ni par rapport à la philosophie ni, plus généralement, par rapport aux formes que revêt la représentation de la pratique humaine.

  • Le livre référence de la cuisine françaiseUn ouvrage indispensable

    De l'oeuf à la coque aux grenadins de veau, de la sauce blanche à la poêlée de saint-jacques, de la gelée de coing au poulet basquaise, des bases de la cuisine quotidienne aux plats plus élaborés, Ginette Mathiot répond, depuis 1932, à toutes vos questions en matière culinaire !
    o Plus de 2000 recettes : les principes, la gastronomie française, les recettes régionales jusqu'aux cuisines du monde, les conserves, etc.
    o Clair, pratique : proportions, étapes, timing... vérifiées et simplement expliquées.
    o Complet : recettes mais aussi conseils en diététique, trucs et astuces, saisonnalité des produits, conservation des aliments, menus...
    o Actualisé : ingrédients et cuissons adaptés à la cuisine d'aujourd'hui.

  • La nouvelle édition d'un grand classiqueUne promenade gourmande à travers les traditions culinaires des cinq continents Ginette Mathiot nous invite au voyage et nous propose 500 recettes traditionnelles du monde entièrement remises au goût du jour. Elle nous transmet une véritable mémoire culinaire universelle. De l'entrée au dessert, du plus simple au plus élaboré, tous les types de cuisine sont répertoriés : depuis les soupes asiatiques jusqu'aux grillades sud-américaines, en passant par les buffets scandinaves et les pâtisseries américaines, sans oublier les ragoûts africains et les douceurs de l'Orient... Ce livre nous offre tous les contrastes et les richesses de la cuisine du monde entier.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • L'action publique en matière d'emploi a pris une importance sans cesse croissante sur l'agenda gouvernemental depuis le début des années quatre-vingt. C'est en partie autour de la lutte contre le chômage que se sont joués le changement de référentiel de politiques publiques et le basculement vers une logique libérale. Ce livre entend contribuer à la connaissance des politiques de l'emploi en les abordant sous l'angle particulier des acteurs qui ont travaillé à leur mise en formes et à leur transformation. Il cherche aussi à analyser les effets de l'échec du projet de réduction de la durée du travail au début de l'ère mitterrandienne.


  • Aujourd'hui, notre pays a plus que jamais besoin de ses entreprises et paradoxalement, on a l'impression qu'il ne les aime pas. L'entreprise doit être un instrument pour sortir de la crise. C'est une occasion unique pour la gauche française de se guérir enfin. Peut-elle le reconnaître ? La gauche et l'entreprise peuvent-elles enfin s'entendre ?

    C'est pour vous, messieurs et mesdames de cette gauche d'avant, que j'ai voulu écrire ce livre, pour vous inviter à réviser le manuel de la petite entreprise.

    Oui, on peut être un employé aux revenus modestes et voter à droite ; oui, on peut être un entrepreneur à succès ou en échec et voter à gauche.
    Reste à comprendre pour les citoyens de quelle gauche on parle, et pour la gauche de quel projet de société on rêve. Dans le fond, c'est plus la question essentielle de la confiance que chacun place dans le politique et dans sa capacité à affronter les problèmes.
    Mais en France aujourd'hui le politique ne sait pas traiter l'économique, il agite les bras, puis les baisse, à droite comme à gauche. Comme un volatile.

  • Ce récit relate la vie d'un flic ordinaire de voie publique. Assurant ses fonctions au sein d'une brigade dans un commissariat de banlieue parisienne, l'auteur fait partager son quotidien professionnel, avec ses doutes et ses craintes, ses interrogations mais aussi ses satisfactions. Grâce à ce témoignage, l'auteur pénètre dans un commissariat, embarque au bord d'un véhicule de patrouille, assiste aux interventions jalonnant l'ordinaire d'un policier, des plus petites turpitudes aux crimes les plus crapuleux.

  • La campagne présidentielle s'annonce et déjà la polémique autour des chiffres domine le débat. Comment le citoyen lambda peut-il s'y retrouver dans ce maquis où les bobards se cachent sous l'apparence du plus grand sérieux ? Eh bien, grâce à ce petit précis, mis au point par " Intox-Désintox ", seule rubrique de " fact-checking " de toute la presse française.
    Le " fact-checking ", pour reprendre le terme de la presse anglo-saxonne, consiste à confronter les propos chiffrés avancés par nos hommes publics à la réalité brute des faits. Créée il y a trois ans par Cédric Mathiot, " Intox-Désintox " est la seule rubrique de ce type de la presse française, dont le succès et la notoriété vont grandissant, comme en témoigne la polémique qui l'a opposée à Claude Guéant à propos des calculs (fallacieux) avancés par ce dernier sur la part des enfants d'immigrés dans l'échec scolaire. A l'approche de la campagne présidentielle de 2012, il nous a paru judicieux de tenir la chronique des affirmations des différents candidats et " pré-candidats " pour mettre à nu les libertés que les uns et les autres prennent avec la réalité. Le livre sera donc composé en partie d'une reprise des chroniques les plus pertinentes parues au cours des derniers mois de l'année 2011, ainsi que d'une analyse inédite présentée par Cédric Mathiot sur la manière abusive dont les hommes politiques exploitent des assertions chiffrées douteuses en tant qu'arguments d'autorité dans le débat public, ouvrant la voie à toutes les manipulations.

empty