Jean-Claude Benoît

  • Cet ouvrage consacré à l'ethnologue, sociologue, psychothérapeute, épistémologue anglo-américain Gregory Bateson (1902-1980) constitue une introduction à son oeuvre humaniste, scientifique et clinique et aux modèles relationnels qu'il a mis au point dans les années 1950, à Palo Alto (Etats-Unis). Ceux-ci ont eu une grande influence sur des modes de soins psychiques dans le traitement des troubles relationnels, affectifs et mentaux, utilisant l'appui des proches familiaux. Un vaste mouvement conceptuel et soignant a trouvé là ses bases théoriques. Jean-Claude Benoit est psychiatre, ancien chef de service en psychiatrie publique, ancien directeur d'enseignement clinique, président d'honneur de l'Institut d'étude des systèmes familiaux, à Versailles. Il anime depuis sa création la collection " Relations ".

  • Penser la schizophrénie se heurte à l'impensable, face à ce qui apparait d'abord comme des provocations mais aussi un déraillement d'un être en croissance, cet être proche devenant présent et absent, attachant et déroutant. Les paradoxes s'accumulent et le désarroi gagne la famille qui voit ses ressources affectives s'épuiser. Grâce à ses équipes soignantes spécialisées, la psychiatrie publique, dite de secteur , assure des soins hospitaliers et ambulatoires aux patients dans leur environnement proche. L'implication des familles dans les soins s'avère positive et préventive, en particulier grâce à l'appui des techniques groupales dites systémiques, quand le collectif soignant est formé à ces pratiques. Dans cet ouvrage ancré dans la clinique, l'auteur présente ce type de soins, les progrès ainsi obtenus et l'originalité de la démarche. Jean-Claude Benoit est psychiatre, ancien chef de service en psychiatrie publique, ancien directeur d'enseignement clinique, président d'honneur de l'Institut d'étude des systèmes familiaux, à Versailles.

  • Nouvelle édition entièrement revue et corrigée La famille de tout malade mental peut jouer un rôle crucial dans l'aide aux soins face à la souffrance et aux troubles comportementaux qui se manifestent particulièrement à chaque période d'angoisse accrue ou d'agitation, et à chaque moment d'hospitalisation imposée. Rechercher et utiliser cette aide familiale exigent, une formation appropriée des intervenants, médecins, psychologues, travailleurs sociaux, et du personnel infirmier qui partage directement la souffrance du malade. En effet, il s'agit pour ces professionnels de maintenir une nécessaire loyauté psychique à l'égard du malade tout en conduisant des rencontres évolutives avec ses proches et lui-même. Ce livre transmet l'expérience d'un psychiatre engagé dans l'évolution des thérapies familiales. Il donne les éléments théoriques de ce mode de travail et les récits cliniques positifs recueillis dans sa propre équipe comme dans les nombreuses séances de formation qu'il a conduites. Psychiatre, Jean-Claude Benoit a eu une carrière de praticien hospitalier.

  • Notre société diffuse à un niveau mondial le modèle d'un bonheur matériel qui créé quelques difficultés mentales chez certains d'entre nous. Des produits nouveaux viennent nous obséder tous chaque jour. Dans le même temps des scissions s'installent dans nos esprits, nos coeurs; Les relations avec nos proches s'exaspèrent, deviennent cahotiques. Notre société semble conduire l'être humain vers une situation pathologique, schizophrénique.

  • L'anthropologue anglo-américain Gregory Bateson (1904-1980) a créé de façon décisive une vision différente des sciences humaines, adaptée à notre époque de grande mutations. Ce livre rend compte de l'apport de sa pensée dans le domaine de la clinique et de la psychothérapie. L'auteur décrit la découverte batesonienne dans l'approche familiale directe des psychoses. Il intercale des chapitres personnels illustrant ces faits positifs par des observations cliniques récentes auprès de patients vus avec leurs proches et leurs soignants référents.

  • Le génogramme est un outil qui permet de représenter graphiquement une famille dans son histoire. Il crée une forme contenante qui rassemble les souvenirs épars, les histoires partielles, les liens de toute nature. Son maniement technique est simple et il peut enrichir considérablement le travail clinique. Il se travaille en famille et individuellement. Cet ouvrage présente la multiplicité de son utilisation, incitant le lecteur à construire son approche personnelle.
    Anne-Marie Garnier est pédopsychiatre (Vincennes), Francesca Mosca est psychologue clinicienne.

  • Les préoccupations patrimoniales ne visent pas à cristalliser les legs du passé ou à figer l'identité, mais permettent plutôt de souligner le dynamisme de notre héritage collectif, nourri entre autres par l'apport des diverses communautés culturelles. Leur contribution demeure toutefois méconnue et c'est pourquoi la revue Continuité y consacre son numéro hivernal. Si nous avons intérêt à découvrir l'apport des immigrants à notre patrimoine, eux-mêmes ont à gagner à s'intéresser à celui de leur société d'accueil. Robinson Ngametche (en couverture), concepteur du parcours « Découvrir ma cité », est du nombre de ceux qui travaillent à familiariser les nouveaux arrivants au patrimoine québécois. Aussi au sommaire, l'évolution du style des maisons curiales québécoises, la restauration de l'oeuvre d'art public L'homme d'Alexander Calder, les églises protestantes ou « mitaines » recyclées de Québec, et un aperçu des travaux de la Table de concertation en patrimoine de la danse initiée par le Regroupement québécois de la danse.

empty