Jean-Louis Vivès

  • Rédigé à l'aube de la Renaissance, L'éducation de la femme chrétienne (1523), propose un modèle d'initiation féminine qui va de la plus petite enfance à la mort. En trois parties successives, il envisage les diverses épreuves de l'existence. Au delà des conseils ponctuels, cet ouvrage indique aux femmes, mais aussi de manière indirecte aux proches, comment mener une vie paisible conformément à un idéal chrétien revisité à la lumière de l'Antiquité. Ce texte a bénéficié d'un succès considérable dans toute l'Europe.

  • Publié quelques années après L'éducation de la femme chrétienne (1523), ce traité, Le devoir du mari (1929) en est le complément immédiat. Il explique les principes d'une existence paisible, comment il faut se comporter si on veut vivre sagement, en bon chrétien certes, mais aussi en époux honnête. Emu par la dureté misogyne des temps, il invite les maris au respect, à la confiance et surtout à la tendresse. Si Vivès ne rompt pas avec l'image traditionnelle de la famille patriarcale, fortement hiérarchisée, il en propose cependant une conception équilibrée.

empty