Langue française

  • Présentant méthodiquement les différents niveaux de structuration et d'analyse des textes, cet ouvrage souhaite mettre en place, sous le nom d'analyse textuelle des discours, une autre distribution entre sciences du langage et stylistique littéraire (étude de texte de La Bruyère à Borges) et entre sciences du langage et sciences de l'information et de la communication (textes publicitaires, journalistiques et politiques).

  • Unité spécifique de l'écrit, palier intermédiaire entre l'espace linguistique de la phrase et celui du texte, le paragraphe joue un rôle important dans la lisibilité de la construction du sens.
    Le paragraphe et l'alinéa ont été souvent rejetés hors du champ de la linguistique et ce livre est un des rares à leur être entièrement consacré. Après une vaste mise au point, l'auteur développe une théorie générale du paragraphe et met en oeuvre une méthodologie d'analyse de ses usages à des époques et dans des genres très différents : pratiques discursives journalistique, publicitaire, encyclopédique-didactique et littéraire (poème, conte, roman : de Perrault et Baudelaire à Butor et Simon).

  • Ouvrage de référence d'un linguiste renommé, ce manuel a été actualisé pour suivre les recherches les plus récentes dans son domaine.
    Afin de dépasser la complexité d'une typologie des textes, l'auteur isole des segments de petite taille, généralement composés de plusieurs phrases : les séquences. S'appuyant sur des exemples précisément analysés, il étudie les caractéristiques de cinq prototypes de séquences : narratif, descriptif, argumentatif, explicatif et dialogal. Son travail prend en compte l'évolution des recherches en didactique du français et des langues étrangères ainsi qu'en linguistique du discours et analyse littéraire.
    Jean-Michel Adam, professeur de linguistique à l'université de Lausanne, est l'auteur de plusieurs ouvrages de linguistique textuelle sur la description, le récit, le discours littéraire et l'argumentation publicitaire.


  • Des petits aux grands écrans, des histoires destinées à accompagner le sommeil des enfants à celles qui occupent les adultes, des journaux quotidiens aux livres d'Histoire, des fictions littéraires aux paraboles religieuses, des fables politiques aux histoires drôles ou à la publicité, les figures les plus diverses du récit ponctuent nos existences. Le récit accompagne la vie et la mort des plus humbles comme des plus grands hommes, il trace les limites de ce que chacun doit et peut faire à travers ragots, potins ou éloges. Sur les ondes et au cinéma, le retour, ces dernières années, des plus traditionnelles formes de narration doit nous inciter à examiner les modes de fonctionnement et les fonctions de ce type de mise en texte.

  • Rajeev, 8 ans, vit dans le Gujarat, une région d'Inde très pauvre qui subit une terrible sécheresse. Porteur de briques, le garçon gagne à peine de quoi se nourrir. Un jour il découvre dans la glaise un scarabée vert, dont on dit qu'il trouve l'eau sous terre. Après avoir résisté à des grands qui voulaient s'en emparer, Rajeev sauve son trésor et parvient à le nourrir. Une fois éclos, les petits du scarabée permettront-ils à Rajeev de rendre la prospérité à son village, et la joie de vivre à ses amis?
     

  • Une introduction systématique à l'analyse du discours argumentatif qui est au coeur de l'élaboration de toute publicité rédactionnelle. Cet ouvrage envisage la complexité de la communication publicitaire à travers ses différents modes de mise en texte et prend également en compte le fonctionnement argumentatif de l'image.Jean-Michel Adam, professeur de linguistique française à l'université de Lausanne, est l'auteur de nombreux ouvrages, dont dans cette même collection, Les textes : types et prototypes (1992), Le texte descriptif (en collaboration avec A. Petitjean, 1992), Le texte narratif (1994), Linguistique textuelle (1999).Marc Bonhomme, est professeur de linguistique française à l'université de Berne, agrégé de grammaire et docteur d'état, est l'auteur de Linguistique de la métonymie (Lang, 1987). Il a également publié de nombreux articles sur les figures du discours, la stylistique textuelle, l'histoire de la langue française et le discours publicitaire.

  • Créer son entreprise, fonder une coopérative, lancer une entreprise d'insertion... quelles ressemblances, mais aussi quelles différences ? Comment distinguer, repérer, modéliser, relier les trois logiques de ces engagements, leurs évolutions possibles voire leurs dérives évitables, mais aussi leurs coopérations réelles et leurs hybridations innovantes ? Et si ces trois dimensions tant éthiques que juridiques structuraient les relations à l'intérieur même de toute entreprise ?

  • This edited book explores the impact of globalisation on the relationship between religion and politics, religion and nation, religion and nationalism, and the impact that transnationalism has on religious groups. In a post-Westphalian and transnational world, with increased international communication and transportation, a plethora of new religious recompositions religions now take part in a network society that cuts across borders. This collection, through its analysis of historical and contemporary case studies, explores the growth of both national and transnational religious movements and their dealings with the various versions of modernity that they encounter. It considers trends of religious revitalisation and secularisation, and processes of nationalism and transnationalism through the prism of the theory of multiple modernities, acknowledging both its pluralist world view but also the argument that its definition of modernity is often so inclusive as to lose coherence. Providing a cutting edge take on 21st century religion and globalization, this volume is a key read for all scholars of religion, secularisation and transnationalism.

  • La langue française - écrite ou parlée - est malade : les enfants ne savent plus lire ni écrire, l'orthographe se perd, la France compterait même deux millions d'analphabètes... Qui n'a entendu ces lamentations, devenues aujourd'hui lieux communs ? Elles expriment un profond désarroi devant l'évolution de notre langue. C'est pour tenter de mieux la comprendre que les auteurs - cinq linguistes, membres de l'Association pour la recherche et l'expérimentation sur le fonctionnement du français (APREF) - ont écrit ce livre. Ils présentent ici les résultats d'enquêtes approfondies sur quelques points particulièrement sensibles : la lecture à l'école et les formes d'expression que l'institution scolaire néglige, les véritables difficultés de la lecture (30 % des Français seulement savent vraiment lire !), la diversité et les formes du français des travailleurs migrants, le rapport des non cultivés au beau langage et au discours abstrait. Dans tous ces domaines, les auteurs apportent des informations originales qui passionneront tous ceux que préoccupe le sort de la langue française. Ils montrent que le handicap - quand il existe - n'est pas là où on l'attendait. Et que le poids des normes linguistiques et sociales imposées par ceux qui savent parler joue un rôle trop souvent sous-estimé. Ce livre est aussi un plaidoyer pour une révolution dans les esprits : les priviligiés du langage devraient d'abord apprendre à écouter et à lire les autres, dans toute leur diversité, à ne plus corriger ce qui n'a pas besoin de l'être.

  • Anglais Indian Africa

    Adam Michel

    • Africae
    • 15 Décembre 2020

    Kenya, Uganda and Tanzania have minorities from the Indian sub-continent amongst their population. The East African Indians mostly reside in the main cities, particularly Nairobi, Dar es Salaam, Zanzibar, Mombasa, Kampala; they can also be found in smaller urban centres and in the remotest of rural townships. They play a leading social and economic role as the)' work in business, manufacturing and the service industry, and make up a large proportion of the liberal professions. They are divided into multiple socio-religious communities, but united in a mutual feeling of meta-cultural identity. This book aims at painting a broad picture of the communities of Indian origin in East Africa, striving to include changes that have occurred since the end of the 1980s. The different contributions explore questions of race and citizenship, national loyalties and cosmopolitan identities, local attachment and transnational networks. Drawing upon anthropology, history, sociology and demography, Indian Africa depicts a multifaceted population and analyses how the past and the present shape their sense of belonging, their relations with others, their professional and political engagement. This book is a must-read for contemporary researchers, students, policy practioners as well as the general reader.

empty