Jeanne Demers

  • acques Poulin a une place à part - non loin de GabrielleRoy ou de Réjean Ducharme - dans le roman québécois contem-porain. Pas bavard, peu prolifique (six livres depuis 1967), Poulinn'encombre pas l'institution littéraire de son personnage, de sesinterventions publiques. Il y est présent par quelques prix, parl'attention de certains critiques1, par la fidélité de ses lecteursdepuisyzmm;; (1969) et surtout les Grandes Marées (1978). «Parjni lesécrivains qui comptent, dans le Québec d'aujourd'hui, JacquesPoulin est probablement celui sur lequel on a écrit le moinsd'articles, d'études, de thèses», notait Gilles Marcotte2 il y aquelques années.

  • « (...) Jeanne Demers signe ici un ouvrage théorique vivant qui montre les constantes et les métamorphoses du conte d'hier à aujourd'hui. »
    Louis Cornellier, Le Devoir

    « Quel livre intéressant et amusant... à laisser sur la table du salon et vous aurez une conversation assurée avec vos invités. »
    Michel Doucet, SRC - Le Réveil édition N.-B.

    « Le Conte est un livre qu'il fat lire si vous désirez apprendre des tas de choses sur ce genre bien particulier. »
    Claire Lévesque, Revue J'écris

    « Contes d'hier et d'aujourd'hui, d'ici et d'ailleurs: Le Conte, de Jeanne Demers, propose un panorama complet des diverses formes que ce type de récit a adoptées selon les époques et les cultures. L'ouvrage est didactique, mais extrêmement éclairant et très attrayant, grâce à ses illustrations et ses extraits de contes. En soulignant les liens unissant le conte traditionnel et ses manifestations plus contemporaines, le livre met à jour l'étonnante actualité du genre. Un fort agréable ouvrage de référence. »
    Pierre Monette, Entre les lignes - Hiver 2006

empty