Joris Lacoste

  • Qui est-il celui-là, qui parle fort et chante mal et crie au secours, celui-là qui va, donne et prend tout pour s'en faire des phrases, des mots de vie et de mort, des paroles de chair, celui qui ne ment jamais, ce vaurien qui cherche après son corps dans les visions de vie et d'éternité, qui en appelle à la jeunesse, au meurtre, aux automobiles, celui-là, ébloui, épuisé, abandonné, dans un état de perdition telle, que tout est possible, encore, puisqu'il n'y a rien à perdre. De cette parole, violente mais ciselée, qui bouscule parfois les codes du langage, se dégage une douleur d'être mais aussi une humanité joyeuse, porteuse d'une indéniable théâtralité.

empty