Julie Jézéquel

  • Clara Tallane, scénariste de télévision reconnue et appréciée, est bannie du milieu audiovisuel après avoir retourné un bureau sur les genoux d'une conseillère de programmes. Ce crime de lèse-majesté lui vaut une longue traversée du désert. Pour continuer à assumer confortablement l'éducation de son fils de quinze ans qu'elle élève seule, elle décide de proposer, par le biais d'Internet, ses services de nègre. Son premier client, directeur d'une fabrique d'outillage industriel, lui demande de lui inventer une vie. Pourquoi? Pour qui? Et de quelle vie peut bien rêver cet homme froid et taciturne, à mille lieues des fantasmes de Clara?

  • L'eau coulait, les oiseaux cuicuitaient, au loin les vaches mugissaient et les enfants se regardaient. Benjamin regardait Suzanne. Suzanne regardait Benjamin. Un moucheron voletait autour du visage du garçon. Il s'empressa de fermer la bouche qu'il avait une fois encore laissée ouverte. Suzanne eut une brusque envie de faire pipi...

  • « Dès la première récréation, j'ai compris que ma vie ne tenait qu'à un fil. Éric s'est affirmé tout de suite comme le roi de la cour. Il a organisé deux équipes de foot, les plus grands d'un côté, les plus petits de l'autre. Inutile de préciser de quel groupe je faisais partie. Les filles, elles, sont allées jouer plus loin, à côté de la barrière. Les règles du foot, normalement, tout le monde les connaît. Pas celles décidées par Éric. Il confond foot et bowling. Lui et son équipe étaient des lanceurs, et nous, les plus maigres, on était les quilles. »
    Un roman à quatre mains sur un sujet encore tabou de nos jours : le harcèlement scolaire et l'impuissance des adultes et des institutions face à ce fléau.
    À PROPOS DES AUTEURS
    Comédienne depuis son plus jeune âge et scénariste pour la télévision, Julie Jézéquel a écrit plusieurs livres pour la jeunesse ainsi qu'un roman pour adultes. Elle s'attache à aborder avec humour des sujets de société souvent graves. Elle habite en Dordogne, près de Bergerac.
    Après l'école où il avait des grandes oreilles, Baptiste Miremont a obtenu un master d'histoire. Il a ensuite écrit des articles pour des magazines de société, déménagé trois ans en Californie pour vivre sur un ranch. De retour en France, il travaille dans le paysagisme et l'écologie - et ses oreilles, rattrapées par la croissance du reste de son corps, ont désormais l'air tout à fait normal.

empty