Lina Savignac

  • Voici l'histoire de Cédulie Gallant, descendante de ces pionniers qui ont bâti la Matapédia. Dans un récit peu banal, une jeune fille nous raconte sa jeunesse passée sous le signe de l'austérité et de l'amour de la famille. Par le biais de ses propres mots, vous voyagerez dans le temps, passant des durs moments de la crise économique de 1929-1930 à ceux de la Deuxième Guerre.
    Puis vous découvrirez avec elle les joies du mariage et vivrez la vie de ces femmes, fondatrices des colonies dans l'arrière-pays. Ses écrits laissent découvrir Mathias, l'homme qui vivait à ses côtés et dont l'opiniâtreté, l'acharnement et la persévérance en font un des bâtisseurs du Québec.
    De manière acharnée, vous verrez Cédulie défendre le bonheur de son unique fils ainsi que ses petits-enfants qu'elle a chéris jusqu'à son dernier souffle. Son regard critique sur la société saura interpeller chaque lecteur.

  • Dans l'archipel du lac Saint-Pierre, plus de cent îlots se disputent la douceur de vivre. Sur l'un d'eux, l'île Dupas, Bertrand Valois et sa douce Anna Poudrette tentent de se tailler une place au soleil et de vivre leur amour. Mais entre les querelles familiales et l'annonce de la Deuxième Guerre mondiale, leur existence est chamboulée.

    Avec les chantiers de la marine, le rationnement et la conscription, la vie sur les îles de Berthierville n'est plus la même. Le havre de paix devient un refuge de choix pour les déserteurs, mais aussi pour un curieux étranger aux sombres desseins.

    Grâce à sa plume habile et à son âme d'historienne, Lina Savignac réussit dans leur premier tome de cette trilogie à nous faire découvrir la Deuxième Guerre mondiale sous un autre jour. De son imagination, elle fait naître des personnages qui, sans même s'en douter, sont aussi courageux que les grands héros de guerre, nous prouvant ainsi qu'il est possible de défendre sa nation à partir de la maison.

  • La guerre est maintenant chose du passé. Les années 1960 marquent le renouveau pour le Québec. Alors que la province tout entière s'éveille à la modernité, de nouvelles possibilités s'ouvrent pour la jeune génération. Devant cette ère d'espoir et de changements, Thomas, le fils de Bertrand et d'Anna, est cependant indécis. Depuis sa tendre enfance, il est prévu qu'il reprenne en main la ferme familiale. Mais lorsque son père commence à éprouver des problèmes de santé, il se prend à rêver d'un autre avenir qui l'amènerait sur le vieux continent, loin de son destin d'agronome. Est-il prêt à défier ainsi l'ordre établi ? L'arrivée d'un nouvel étranger pourrait lui être salutaire...

  • Le temps a passé et une troisième génération de Valois gère la
    ferme familiale de l'île Dupas. Bien qu'elle en assume maintenant
    pleinement la charge avec son frère, Alice n'arrive pas à retrouver
    sa joie de vivre après le décès tragique de son mari. C'est en Italie
    qu'elle espère panser les plaies de son veuvage. Chez des cousins
    de Giorgio, dont l'un est son portrait tout craché, elle s'initie à des
    techniques agricoles inédites. L'île Dupas sera-t-elle prête pour
    cette révolution ?
    De leur côté, Thomas et Lili-Rose filent le parfait bonheur jusqu'à
    ce que le sort frappe durement leur première enfant : Laurence
    est presque aveugle et peine à marcher. Elle est cependant douée
    d'un talent remarquable pour le chant, que sa grand-mère, Anna,
    s'emploie à faire fructifier. Laurence capte d'ailleurs l'attention d'un
    vieux musicien berlinois de passage à Montréal. Afin peut-être de se
    racheter d'une trahison ancienne, ce violoniste prend la jeune fille
    sous son aile pour la guider vers une nouvelle vie...
    Avec sa plume bien affûtée et sensible à la transmission des
    valeurs, Lina Savignac clôt cette saga familiale des Valois de l'île
    Dupas. Dans ce troisième tome, qui couvre les deux décennies
    menant à l'aube des années 90, elle trace habilement le destin de
    deux générations de femmes exceptionnelles.

  • Tome 1

    Entre 1910 et 1955, trois femmes issues de milieux différents habitent le village de Sainte-Élisabeth. Menant leur vie en parallèle, elles subissent l'influence de la toute puissante religion qui régissait tout jusqu'à la première moitié de ce siècle.

    Éva, née en 1910 à l'île de Miscou au Nouveau-Brunswick, est donnée à une riche famille de la côte. Exploitée comme domestique, elle entrera chez les Trappistines. En compagnie de sa soeur, Éva fuira le monastère et s'établira à Sainte-Élisabeth où elle mariera un veuf afin d'assurer sa sécurité.

    Eugénie, née en 1916 à Sorel, appartient à une famille à l'aise. Vivant avec une mère hautaine et froide, Eugénie trouve refuge dans la religion, la pratiquant à outrance. Mariée à un cultivateur de Sainte-Élisabeth, elle poursuivra sa quête religieuse, allant jusqu'à sacrifier l'avenir de son fils.

    Marguerite, née en 1930 à Montréal, tel un papillon, est attirée par les boîtes de nuit et le plaisir facile. Elle payera un lourd tribut pour ses folles aventures. Naîtra Lili, une boiteuse que la société refuse d'accepter. Marguerite déménagera à Sainte-Élisabeth où elle formera une famille décriée par la société puriste.

    Un homme, quêteux de son métier, bouleversera l'existence de ces femmes. Le curé du village, gardant les paroissiens sous sa coupe, s'octroie un rôle important dans le quotidien du magnifique village de Sainte-Élisabeth.

  • Charles

    Lina Savignac

    Tome 3







    Voici Charles, le troisième volet d'une saga familiale. Après avoir fait la connaissance d'Éva, d'Eugénie et de Marguerite, vous avez rencontré Lili, la fille de Marguerite. Maintenant, je suis fière de vous proposer Charles, l'histoire du fils de Lili et de David Belhumeur, petit-fils d'Eugénie et de Marguerite. Charles Plante, artiste-peintre, n'a qu'un seul but: quitter la France où sa mère a trouvé refuge après le décès de son père et retourner sur le bord de la Bayonne,rivière qui a vu naître ses ancêtres Belhumeur. Charles achète la maison de Damase Sansoucy, mais la vie n'y est pas aussi tranquille que celle qu'il avait espérée. En fait, le peintre doit cohabiter avec des esprits qui ont encore affaire avec le présent. Un vieux chalet, construit sur la pointe de terre s'avançant vers le cours d'eau, deviendra l'atelier d'art d'où sortiront de magnifiques toiles. Bien malgré lui, Charles s'inscrit au centre d'une véritable intrigue policière dont seul le passé détient la vérité. Charles entreprend également la restauration d'oeuvres religieuses et c'est au presbytère de Berthierville qu'il découvrira la clé de l'énigme ainsi que le vrai visage du vicaire Belhumeur. En plus d'assister à la solution d'un meurtre vieux de plus de cinquante ans, vous serez également séduits par une belle histoire d'amour.

  • Qui ne rêve pas de tout vendre et de partir en voyage ? Combien réinventent leur vie afin de rendre possible cette douce folie ? Ce livre offre le récit d'un couple de jeunes retraités qui a osé vendre sa maison et ses biens en ne gardant pour seul port d'attache que celui du coeur.



    Vous les suivrez durant une année, de la prise de décision jusqu'au tourbillon de sa mise en exécution, et découvrirez une vie empreinte de liberté forte en rebondissements et en événements cocasses.



    En suivant le rythme des Gens du voyage, vous les accompagnerez à bord de leur caravane, parcourant le Québec et les provinces maritimes. Puis vous sillonnerez la côte est américaines, visiterez la Louisiane, le Texas et finalement ferez des incursions dans les villes frontalières du Mexique.

  • Sur la grève de Paspébiac, une petite maison jaune défie la mer et les saisons. Dans la péninsule gaspésienne, riche en poissons, les hommes deviennent pêcheurs de père en fils et Nérée Leblanc n'échappe pas à cette tradition. Comme tous les autres, il se soumet aux règles imposées par le tout puissant Jersiais, Charles Robin, qui monopolise le commerce du poisson.

    Dès leur mariage, Nérée et Loretta Leblanc adoptent une petite fille, gardienne d'un terrible secret. De leur union naissent trois fils que la mer malmène sans merci. Pour les Leblanc, le quotidien se fait cruel et destructeur.

    Afin de s'instruire, Victoire Leblanc fuit sa famille d'adoption et s'installe à Carleton, mais la chape de silence entourant le secret se brisera. Écoutant sa voix intérieure, Victoire s'exile à Gaspé où elle devient infirmière. Les malheurs de la Deuxième Grande Guerre lui permettent cependant de rencontrer l'amour sous les traits d'un beau soldat.

    Loretta lègue à sa petite-fille une série de lettres et une maison jaune qui agonise sur la grève. Pourtant, il suffit d'une heureuse rencontre pour que le précieux legs de Loretta reprenne vie.

  • Lili

    Lina Savignac

    Tome 2



    Après avoir fait la connaissance des personnages du roman Éva, Eugénie et Marguerite, voici Lili, la suite de cette saga familiale.Le petit village de Sainte-Élisabeth vient d'enterrer son curé mystérieusement disparu. Il faudra une poigne de fer au nouveau titulaire pour maintenir sa paroisse dans le droit chemin. Au nord de la rivière Bayonne, Léo Plante accueille sa cousine Marguerite ainsi que Lili formant une famille pour le moins avant-gardiste. Comme si la communauté n'était pas suffisamment bouleversée par cet évènement, elle voit un Italien s'installer dans le rang de la Petite Chaloupe. Rosario Capoletti tente l'élevage des cailles, pire, il gage sur sa réussite. Lili force la barrière des préjugés et débute alors un grand amour. Rue du Ruisseau, à l'ombre du clocher, la dévote Eugénie fond la volonté et l'avenir de son seul fils, David, dans le creuset du sacerdoce. Suite à des pressions auprès de l'évêché de Joliette, la mère voit son fils nommé vicaire à la cure de Berthierville. Mission accomplie ! Malheureusement, David vit mal dans cette soutane qui n'est pas conçue pour lui. La souffrance lui donne rendez-vous.Dans ce deuxième roman, le bonheur et la douleur s'entremêlent pour ne devenir qu'un. Lili est une battante, née pour le bonheur, mais à quel prix le vivra-t-elle ?

  • L'irlandais

    Lina Savignac

    Tome 1



    Hiver 1864, la famille O'Reilly fuit l'Irlande à bord d'un bateau en direction du Nouveau Monde. Après un bref arrêt à l'Île de la Quarantaine, Elwin, unique survivant du clan, arrive à Québec. Les autorités confient le jeune homme au curé de Beloeil qui, à son tour, le place chez un couple respectable. Elwin rencontra un ermite qui changera complètement sa vie.

    29 juin 1864, en pleine nuit, la plus grande catastrophe ferroviaire jamais enregistrée au Canada marquera le cours de l'histoire. Un convoi du Grand Tronc, transportant des immigrants, plonge dans la rivière Richelieu. Un bruit infernal provenant du pont noir, accompagné de cris déchirants, réveille la population endormie. L'Irlandais se porte au secours de ses compagnons immigrants. Il aurait suffi de peu pour qu'il soit du nombre.

    Désireux de s'établir dans la région, Elwin O' Reilly achète une terre, puis incite sa fiancée, Mary Lonergan, à venir le rejoindre. Mais le couple suscite des sentiments contradictoires au sein de la population. Malheureusement, l'esprit de Mary plonge dans les plus sombres retranchements de la maladie mentale, entraînant ainsi l'Irlandais dans une chute brutale.

  • Tome 2

    Depuis plus de cinq ans, l'Irlandais vit sur ses terres et tente, avec son fils Martin, de reconstituer une cellule familiale pour le moins boiteuse. Un jour, un grand voilier venu d'Irlande, transportant dans ses flancs Joe Lonergan le frère aîné de Mary, arrive au port de Montréal. Une simple visite de courtoisie chez l'Irlandais se transformera en une véritable pomme de discorde au cours de laquelle le sort du petit Lewis sera fixé. Ramené en Irlande aux côtés de ses parents adoptifs, l'enfant découvrira une autre famille.



    Durant ce temps, afin de retrouver son équilibre et redonner à Martin une certaine stabilité, Elwin O'Reilly reprend femme. Mais la religion perturbera profondément Martin, lui volant les plus belles années de sa jeunesse. Une révolte sourde gronde dans son coeur. Dans le but d'abreuver sa soif de justice, le fils de l'Irlandais deviendra un avocat renommé et un redoutable plaideur.



    Le hasard réunira les trois demi-frères et leur permettra de jeter les bases d'une nouvelle famille.

  • Le clan O'Reilly tente de rassembler ses fils autour du patriarche, mais bien vite des dissensions s'élèvent entre les trois demi-frères. Les divergences de fortune et d'intérêts rompent l'harmonie précaire qui régnait au sein de la famille. Thomas devient le gardien du bien familial, alors que Lewis s'achète une petite échoppe de cordonnier sur le bord du Richelieu. Nommé juge, Martin profite des effets de la crise monétaire mondiale pour augmenter son niveau de vie et raffermir ses assises sociales, tandis que Marie-Claire consolide son caractère en oeuvrant au sein des causes humanitaires. Des trois enfants du couple O'Reilly, William se distingue par sa vivacité d'esprit et son attachement au soldat Lonergan.

    Le dernier volume de l'Irlandais visite l'époque du krach boursier de 1929, ainsi que la 2e Guerre mondiale, deux évènements qui ont bouleversé la quiétude des Canadiens français.

  • Fridolin, l'homme de paille

    Dans un grand potager, Fridolin vient d'élire domicile. Il n'a pas choisi de vivre ici, c'est monsieur Pigeon, le jardinier, qui lui a imposé ce lieu de résidence. Fridolin a reçu la mission de faire peur aux oiseaux. Monsieur Pigeon l'a fabriqué avec le manche à balai de sa femme, du foin, du fil de fer et de vieux vêtements. Mais malheureusement, l'homme ne lui a fait qu'une jambe. Comment pourra-t-il courir après les corneilles ? Planté au bout de son champ, Fridolin s'ennuie et subit les chauds rayons du soleil, puis la tempête le malmène et lui arrache la moitié de ses habits. Monsieur Pigeon doit absolument le réparer, mais cette fois, il écoute et lui façonne deux pattes solides. Et pour que l'épouvantail ne trouve le temps trop long, il lui donne une gentille compagne.



    Rutina, l'ânesse

    Tous les jours, le jeune Diego aide son père à travailler dans les montagnes du Mexique. C'est lui qui est responsable de charger Rutina de feuilles de maïs séchées et de la suivre sur le sentier rempli de cactus. Mais Diego traîne en chemin et laisse la petite ânesse continuer sa route jusque chez le señor Domingez qui fait le commerce du maïs. La journée terminée, Diego attache Rutina au milieu d'un champ. Rien à manger, rien à boire, la pauvre bête subit les chauds rayons du soleil et pleure pour qu'on lui apporte un peu d'eau. Son nouvel ami, Anatolo, imagine pour elle un pré où le vent frais fait danser les fleurs entremêlées à l'herbe verte et tendre. Au lieu de se plaindre de ce qui ne va pas, Anatolo enseigne à Rutina comment rêver et réinventer sa vie.

  • LES PETITS SOULIERS ROSES

    Tous les matins, une petite indigène, prénommée Tomassa, quitte ses montagnes pour vendre des poupées au marché de la ville. Du matin jusqu'au soir, la fillette insiste auprès des touristes qui l'ignorent tant ils ont peur d'être volés. Tomassa refuse également qu'on la prenne en photo, ce qui équivaudrait à prendre son âme. La fillette ne récolte que l'insuccès, lorsqu'une grand-mère québécoise lui achète ses poupées. Par le biais de ses petits personnages, Tomassa aura une amie au pays du grand froid.

    Quelques mots simples en espagnol sont utilisés dans ce conte mexicain.





    LA CHATTE DE JEANNE

    Grand-mère Jeanne possède une magnifique chatte siamoise qui ne sort jamais. Assise sur le bord de la fenêtre, elle se contente de regarder jouer les autres chats durant qu'elle fait sa toilette. Puis un jour, après que ses compagnons lui eurent chanté la sérénade, elle décide de se joindre à eux. Les quatre chats marchent jusqu'à la glissade du voisin. Mais la petite chatte a froid, grelotte et gèle sur place. Un de ses camarades l'aide à glisser en la poussant. Malheur, la chatte aussi raide qu'une barre s'assomme et git inerte sur la glace. Vite, les amis vont avertir grand-mère qui ramène sa chatte au bercail et la dorlote. Les autres chats auront-ils droit à une récompense ?

empty