Linda Caille

  • Le catholicisme est la première religion des Français : 44 millions sont baptisés et 56 % se déclarent catholiques. Les connaît-on vraiment ? Si les catholiques dits « identitaires », actifs sur les réseaux sociaux, ont fait une percée médiatique lors du débat sur le mariage homosexuel en 2013, une écrasante majorité, plus discrète et pas forcément réactionnaire, qui va de moins en moins à la messe, pratique sa foi autrement et s'engage. La journaliste Linda Caille est partie à leur rencontre.
    On croyait les catholiques en voie de disparition. Rien n'est plus faux. Après deux ans d'une vaste enquête, Linda Caille nous offre un tableau contrasté du monde catholique : des pèlerinages aux concerts rock dans les églises, des inconditionnels de l'action sociale aux adeptes de la messe en latin, des nouveaux convertis aux jeunes prêtres branchés, autant de manière d'être catholique aujourd'hui.
    Entre volonté de reconquête et soif de spiritualité, un pied dans la société, un autre dans leur Église, ils sont en plein renouveau. Bousculés par l'islam, attentifs à la montée en puissance des évangéliques, rendus inquiets par un État français qui fait à leur égard un usage maladroit de la laïcité, les catholiques continuent de s'adapter et de surprendre.

  • Tous les dix jours, une nouvelle Église évangélique est créée en France. Depuis 1950, le nombre de leurs fidèles, dont 65 % ont moins de 35 ans, est ainsi passé de 50 000 à près de 500 000. Pourquoi un tel succès ? Ces chrétiens militants sont-ils tous des intégristes de la Bible ? Pourront-ils un jour faire élire un président ? Sont-ils le bras spirituel de la CIA ? Pour répondre à ces questions, Linda Caille est partie à la rencontre de ces citoyens qui, depuis le XVIe siècle, se disent évangéliques avant d´être français. Pendant cinq ans, dans les petites communautés comme dans les « megachurch », elle a partagé la vie de ces étranges missionnaires : Nicole, la chef d´entreprise qui prie dans les rues de Cergy-Pontoise pour faire reculer les « forces des ténèbres » ; Shora Kuetu, le pasteur d´origine congolaise qui se bat avec des méthodes « Full metal jacket » contre le « Malin » dans les banlieues ultraviolentes... On rencontre aussi Nadja, l´Algérienne, qui a quitté l´islam et raconte l´enfer qu´elle vit dans sa communauté d´origine. Car l´islam et la foi évangélique sont en France les deux seules religions en croissance depuis 1945. Dans les banlieues, elles sont en concurrence ouverte. Ce livre, où des jeunes évangéliques ont accepté de parler de leur sexualité, où des déçus de l´évangélisme témoignent et où l´on tente de percer à jour la stratégie de conquête des dirigeants évangéliques, nous propose une plongée surprenante dans un monde inconnu.

empty