Louis-Marie Arino-Durand

  • Il n'y a pas que Lourdes ! Il y a aussi Pontmain, en Mayenne, haut lieu de pèlerinage marial. Une redécouverte de la France des dévotions qui accomplit un formidable retour.
    Pontmain, 17 janvier 1871. Dans le ciel d'hiver, la Vierge Marie apparaît à quelques enfants. La belle Dame leur dévoile un bref message sur la nécessité de la prière et de la rencontre avec son fils.
    Cent cinquante ans plus tard, le frère Louis-Marie Ariño-Durand nous livre une interprétation nouvelle de cette apparition et nous invite à aborder cet anniversaire sous des angles inattendus. Car l'actualité du message de Pontmain, dans sa grande simplicité, ne fait plus aucun doute, et sa portée à faire découvrir ou à redécouvrir nous touche au coeur.
    Voici, par l'un des plus grands spécialistes, le livre de référence sur ce sanctuaire marial du bocage mayennais.

  • Laisse-moi deviner : ce livre, tu ne l'as pas acheté. On te l'a offert pour ta profession de foi ou ta confirmation, ou à une autre occasion. Et tu te demandes peut-être ce que tu vas en faire. La réponse est simple : tu vas le lire ! Parce qu'il a été éc

  • Les apparitions de Fatima, leur message et leurs trois secrets ! Que n'a-t-on pas écrit à leur sujet ? Tous s'en donnent à coeur joie et les thèses les plus folles circulent, aussi rapides et incontrôlables que le soleil qui danse dans le ciel du Portugal un 13 octobre 1917. Et si tout était plus simple ? Et s'il suffisait de suivre la pédagogie divine, celle du Christ et celle de sa Mère, celle de l'Église, celle des apparitions de Fatima même ? Le Jubilé des 100 ans de ces apparitions est une excellente occasion de nous plonger dans les secrets... pour y dénicher le Mystère ! Mais ne révélons pas tout, enfin pas tout de suite : c'est un secret !

  • La prière du rosaire, si ancienne et si nouvelle à la fois, a ses féroces détracteurs ainsi que ses ardents défenseurs. Tous ont un avis sur le rosaire, qu'il s'agisse de le jeter aux oubliettes ou d'en chanter les louanges. Cet ouvrage est l'occasion de réconcilier les uns et les autres en démontant les lieux communs sur le rosaire pour les reconstruire et les enrichir d'anecdotes et d'exemples qui nous rappellent combien cette prière est incarnée ! Parle-t-on toujours du rosaire ? Peut-être un peu trop, souvent mal, alors que l'essentiel est de vraiment le goûter un jour, pour contempler le Christ avec, par et comme Marie. Goûter le rosaire un jour, pour ne plus s'en passer ! Rosaire un jour, rosaire toujours !

empty