Luc Brisson

  • Platon

    Luc Brisson

    Platon ? Deux mille quatre cents ans après sa mort, il est le " philosophe " par excellence. Mais qui sait vraiment qui il est ? Le fils d'Apollon, comme on l'a affirmé à sa mort ? A-t-il été vendu comme esclave ? Et ses amours ? A-t-on retrouvé son testa

  • La première partie de ce livre analyse le témoignage de Platon sur ce qu'est le mythe. Dans une seconde partie sont passées en revue les critiques faites par Platon à ce type de discours qu'est le mythe. Cet ouvrage, où interviennent ethnologie et philosophie, se fonde sur une enquête lexicologique qui débusque toutes les apparitions de mûthos, c'est à dire tous les dérivés et tous les composés dont mûthos constitue le premier terme.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les institutions sociales et politiques s'écroulent aux États-Unis comme ailleurs, et les élites, tant de gauche que de droite, ne suscitent plus au sein des peuples qu'un ressentiment dont l'intensité va grandissant. Cette colère se déchaîne et, de partout, surgissent des charlatans prêts à la canaliser pour protéger les élites au pouvoir. Les signes ne trompent pas : l'âge des démagogues est arrivé. Dans cette série d'entretiens, Chris Hedges explique l'ascension politique d'un personnage aussi trouble que Donald Trump, dénonçant au passage les démocrates, qu'il juge responsables de la déréliction politique qui a fait perdre la tête à l'Amérique. Une analyse lucide du néolibéralisme totalitaire et de la montée des extrémismes partout dans le monde, et qui incite, en fin de compte, à la rébellion.

  • Qui sont les présocratiques ?
    Comment leur pensée nous est-elle parvenue, alors même que leurs oeuvres sont en grande partie perdues ?
    De Thalès et de Pythagore aux sophistes, d'Anaximandre à Empédocle, d'Héraclite à Parménide, d'Anaxagore à Démocrite, est-il possible de réunir sous une catégorie unique des penseurs aussi divers ? Introduction à la lecture de ces monuments engloutis des origines de la philosophie occidentale, le présent volume interroge le concept de « présocratique » forgé par Hermann Diels au début du XXe siècle pour s'en distancer et adopter de nouvelles perspectives. Il situe ainsi chaque oeuvre dans le contexte social et culturel de son apparition : celui d'une Grèce archaïque où domine le discours poétique, vecteur d'un savoir commun sur les dieux, le monde et les hommes, où la curiosité savante est portée par une culture technique omniprésente et où s'épanouit le genre littéraire de l'?st???a ou « enquête ». Tel est le premier visage que présente en Grèce ancienne la spéculation « philosophique » : celui d'une enquête savante sur la nature de toutes choses, soumettant à un examen rationnel l'ensemble des éléments évoqués par les mythes, de la genèse de l'univers à l'origine des hommes et à la formation de leurs cités.

  • La Rome antique ne cesse de nous interpeller sur notre présent. Comment l'histoire de la fin de la République romaine, marquée par la violence politique et la montée du populisme à l'époque des Gracques et de César, peut-elle nous aider à réfléchir aux problèmes des démocraties libérales? Comment l'extension de la citoyenneté romaine à des dizaines de millions de personnes peut-elle nous aider à réfléchir aux défis contemporains de la mondialisation? Quel rôle ont joué les changements climatiques et les épidémies dans la chute de l'Empire?
    Le rapport complexe qu'entretient l'Occident avec son passé gréco-romain ne doit cependant pas faire illusion : Rome ne cesse de nous fasciner et d'alimenter notre imaginaire collectif, au moyen de la littérature, de la télévision ou du cinéma, parce qu'elle est à la fois familière et loin de nous. Étudier l'histoire de la Rome antique, c'est étudier une civilisation qui est autre. Loin d'être figée dans le marbre des monuments antiques, cette histoire est constamment réinterprétée et enrichie par les avancées scientifiques récentes (de l'archéologie, de la climatologie, de l'épidémiologie, etc.) et par les contextes nouveaux dans lesquels évoluent les historiens et les historiennes.
    Ce petit ouvrage offre aux lecteurs curieux et aux étudiants une courte introduction à l'histoire de la civilisation romaine, qui fait la part belle aux sources anciennes, mais également aux découvertes et aux études récentes menées dans le monde francophone et anglo-saxon.

  • Au début du IIe siècle avant notre ère, Rome allait s'engager dans un second conflit contre le royaume de Macédoine, marquant de ce fait son intervention de plain-pied dans les affaires du monde hellénistique. C'est durant cette guerre qu'allait s'illustrer un jeune consul d'à peine 30 ans, Titus Q. Flamininus, qui par ses nombreux gestes d'éclat allait devenir aux yeux des Anciens, mais également auprès des historiens modernes, le « libérateur de la Grèce ». Loin de la figure du général philhellène romantique que certains ont voulu dépeindre, Flamininus apparaît au contraire comme un homme politique ambitieux, doté d'une rare subtilité, qui a su, le premier, comprendre toute la puissance des traditions des grandes monarchies hellénistiques qui ont succédé à l'empire d'Alexandre, lorsqu'elles furent mises au service de son ambition personnelle et des intérêts politiques de Rome. La carrière de Flamininus illustre ainsi les transformations politiques et culturelles profondes survenues à cette époque, au moment où Rome allait peu à peu étendre son hégémonie sur le bassin méditerranéen.

empty