Marcel G. Laugel

  • Les trois religions monothéistes ont connu, au cours des siècles, de sanglants conflits qui auraient pu être évités si elles avaient observé, comme attitude fondamentale, la tolérance. L'auteur s'est livré à un exercice original : il a imaginé et créé une famille virtuelle dont les membres appartiennent aux trois religions et qui parviennent à vivre ensemble dans la plus totale liberté de 1965 à 1991, période qui a permis à l'auteur d'évoquer les bouleversements qu'on connus à cette époque l'Afrique de l'Ouest et le Moyen-Orient.

  • Cet ouvrage est le récit du parcours d'un serviteur de l'État qui lui a fait confiance pendant 48 ans. Certes l'auteur ne procède pas toujours au hasard et suit un fil conducteur montrant une curiosité jamais assouvie pour les pays qu'il a traversés, les paysages qu'il a découverts, les hommes qu'il a rencontrés, les situations qu'il a dû affronter. Il a voulu raconter ses états d'âme et ses coups de coeur ressentis pour des personnalités hors du commun qui ont retenu son attention ou l'ont fasciné, un peu comme s'il partageait, à des années-lumière de leur existence, leur pouvoir de séduction.

  • La tentative de réunification d'un pays coupé en deux régimes opposés idéologiquement n'a pas réussi. Un homme, chef de l'un des deux Etats, relève les défis imposés par ses adversaires. Il parvient, non sans répondre par les armes à l'attaque dont il fait l'objet, à réunifier le Nord et le Sud pour la plus grande satisfaction de son peuple. Reste à savoir si l'unité retrouvée d'un pays unique par sa géographie, sa langue, ses traditions, sa religion ne sera pas en butte à d'autres attaques qui tenteraient de modifier sa marche vers la démocratie.

  • Les jeunes officiers des Affaires musulmanes comme les diplomates fraîchement nommés il y a 40 ans étaient encouragés par leurs chefs à rédiger certaines dépêches d'ordre ethnographique, sociologique ou culturel pour mieux faire connaître le pays de leur résidence. Ce sont ces "dépêches oubliées" qui sont livrées ici, qui se rapportent d'abord à la région de Tindouf et de la Seguiet Al Hamra puis à la Mauritanie nouvellement indépendante pour passer au Soudan, en Egypte et enfin au Yémen.

  • C'est en découvrant des notes laissées par son père instituteur et maitre d'école que Marcel G. Laugel a construit ce livre de mémoires authentiques, touchantes et révélatrices d'un certain aspect du colonialisme des années 30. L'histoire de l'héroïne s'inscrit dans un contexte particulier et dans un lieu symbolique, au charme indéniable, la localité de Tipasa, créée par des navigateurs phéniciens et qui n'a jamais changé de nom au cours de l'histoire.

empty