Marcel Pagnol

  • Marcel Pagnol
    La Gloire de mon père
    Un petit Marseillais d'il y a un siècle: l'école primaire; le cocon familial; les premières vacances dans les collines, à La Treille; la première chasse avec son père...La Gloire de mon père, dès sa parution, en 1957, est salué comme marquant l'avènement d'un grand prosateur. Joseph, le père instituteur, Augustine, la timide maman, l'oncle Jules, la tante Rose, le petit frère Paul, deviennent immédiatement aussi popu­laires que Marius, César ou Panisse. Et la scène de la chasse à la bartavelle se transforme immédiatement en dictée d'école primaire... Les souvenirs de Pagnol sont un peu ceux de tous les enfants du monde.

  • Marcel Pagnol
    Le Château de ma mère
    Le plus beau livre sur l'amitié enfantine: un matin de chasse dans les collines, Marcel rencontre le petit paysan, Lili des Bellons. Ses vacances et sa vie entière en seront illuminées.Un an après La Gloire de mon père, Marcel Pagnol pensait conclure ses Souvenirs d'enfance avec ce Château de ma mère (1958), deuxième volet de ce qu'il considérait comme un diptyque, s'achevant sur la scène célèbre du féroce gardien effrayant la timide Augustine. Le petit Marcel, après la tendresse familiale, a découvert l'amitié avec le merveilleux Lili, sans doute le plus attachant de ses personnages. Le livre se clôt sur un épilogue mélancolique, poignante élégie au temps qui a passé. Pagnol y fait vibrer les cordes d'une gravité à laquelle il a rarement habitué ses lecteurs.

  • Marcel Pagnol
    Le Temps des secrets
    Les vacances à La Treille se poursuivent, mais ne se ressemblent plus: Lili doit travailler aux champs avec son père, et Marcel rencontre Isabelle, la fille du poète Loïs de Montmajour. Puis ce sera l'arrivée en classe de sixième, et l'entrée en scène de l'inénarrable Lagneau...

  • Marcel Pagnol
    Manon des sources
    Après la mort du Bossu, et la vente des Romarins, Manon et sa mère s'installent dans la grotte de Baptistine. Quelques années plus tard, Manon trouve l'occasion de se venger...Pagnol s'est souvent adapté lui-même, passant aisément du théâtre au cinéma. Ici, il fait le chemin inverse, et adapte un film en roman: Manon des sources (1963), deuxième partie de L'Eau des collines, est la « mise en roman » du film éponyme, tourné dix ans plus tôt.

  • Marcel Pagnol
    Jean de Florette
    Au village des Bastides Blanches, on hait ceux de Crespin. C'est pourquoi lorsque Jean Cadoret, le Bossu, s'installe à la ferme des Romarins, on ne lui parle pas de la source cachée. Ce qui facilite les manoeuvres des Soubeyran, le Papet et son neveu Ugolin, qui veulent lui racheter son domaine à bas prix...Jean de Florette (1962), premier volume de L'Eau des collines, marque, trente ans après Pirouettes, le retour de Pagnol au roman. C'est l'épopée de l'eau nourricière sans laquelle rien n'est possible.

  • Marcel Pagnol
    Le Temps des amours
    L'année de cinquième; la découverte de la « voca­tion » poétique; Lagneau, le cancre héroïque, et encore et toujours Lili, qui, en compagnie de Marcel, soutient Joseph lors d'une partie de boules d'antho­logie...Annoncé comme « à paraître » dès la sortie du Temps des secrets, Le Temps des amours (1977) sera différé par un Pagnol pris par d'autres projets et qui, peut-être, retardait le moment de quitter les héros de son enfance. Personne n'y croyait plus lorsque, trois ans après la mort de l'écrivain, ses proches trouvèrent dans ses dossiers un certain nombre de chapitres achevés qui, mis bout à bout, constituaient ce Temps des amours si longtemps attendu.

  • Marius

    Marcel Pagnol

    Marcel Pagnol
    Marius
    Le port de Marseille, dans les années vingt. Marius, le fils de César, patron du bar de la Marine, est partagé entre son amour pour Fanny, la petite marchande de coquillages, et son désir de prendre la mer, de parcourir le monde...Lorsque Marcel Pagnol, en 1929, fait représenter Marius sur une scène parisienne, sans doute ne se doute-t-il pas que ses personnages deviendront aussi célèbres qu'Harpagon ou monsieur Jourdain. Deux ans plus tard, Pagnol et Alexander Korda en tirent un film. Raimu, Charpin, Orane Demazis, Pierre Fresnay reprennent leurs rôles, et la pellicule les immortalise. Ils feront le tour de la terre...

  • Fanny

    Marcel Pagnol

    Marcel Pagnol
    Fanny
    Depuis le départ de Marius, César est de plus en plus coléreux, et ses amis en font les frais. Lorsque Fanny apprend qu'elle attend un enfant de Marius, le déshonneur la guette...Deux ans après Marius, Pagnol reprend dans Fanny (1931) ses personnages où il les a laissés. Les spectateurs du Théâtre de Paris retrouvent avec enthousiasme Fanny, César, Panisse, Escartefigue, monsieur Brun, Honorine.

  • César

    Marcel Pagnol

    Marcel Pagnol
    César
    En 1936, Pagnol décide de conclure l'histoire de ses héros marseillais. Il est maintenant cinéaste, et c'est directement pour l'écran qu'il écrit César, dont il publie cependant le texte. Il démontre avec maestria que, pour lui, théâtre et cinéma ne sont pas fondamentalement différents: l'important, ce sont l'auteur, ses personnages, et les mots qu'ils prononcent.

  • Topaze

    Marcel Pagnol

    Marcel Pagnol
    Topaze
    Un modeste professeur, honnête, naïf et méprisé, se trouve embauché par un conseiller municipal véreux qui veut l'utiliser comme prête-nom...Topaze, créé en 1928, est le premier succès théâtral de Pagnol. C'est sa grande comédie de caractères, la plus classique, la plus moliéresque de ses pièces. Le personnage de Topaze devient aussitôt une figure archétypale du théâtre français.

  • Marcel Pagnol
    La Fille du puisatier
    Pascal, le puisatier, est veuf. Cependant, entre son ami Félipe et sa fille aînée, la sage Patricia, qui élève ses jeunes soeurs, il est un homme heureux. Mais Patricia faute avec un bel aviateur qui part pour la guerre, et qui est porté disparu...

  • Marcel Pagnol
    La Femme du boulanger
    La femme du boulanger s'est enfuie avec un berger. Le boulanger se saoule et ne fait plus de pain. Tous les habitants du village - y compris les ennemis légendaires, l'instituteur et le curé - s'unissent pour retrouver la femme du boulanger. Le marquis prend la direction des opérations...
    D'après le conte de Jean Giono, Jean le Bleu.

  • Le schpountz

    Marcel Pagnol

    Marcel Pagnol
    Le Schpountz
    Un jeune méridional aimable et naïf, tout droit sorti de l'épicerie de son oncle, se laisse tenter par les sirènes de la gloire et « monte » à Paris pour devenir une vedette de cinéma.Le Schpountz (1938) est la grande comédie satirique de Pagnol, qui prend pour cible un monde qu'il connaît bien: celui du cinéma.

  • Marcel Pagnol
    La Petite Fille aux yeux sombres
    Ils sont trois, ils sont amis, ils ont vingt ans. Nous sommes au début du vingtième siècle, et Marseille était alors elle est encore une des plus belles cités du monde.Le premier s'appelle Louis-Irénée Peluque : il est gardien au jardin zoologique. Le deuxième s'appelle Félix-Antoine Grasset: il est poète et philosophe, c'est-à-dire qu'il tire longuement sur sa pipe et ne fait rien. Le troisième, qui a trouvé un tavail approximatif chez un éditeur, s'appelle Jacques Panier. Cette histoire est son histoire, celle des premières amours de Jacques Panier.La Petite Fille aux yeux sombresest suivie de la nouvelle Les Secrets de Dieu

  • Merlusse

    Marcel Pagnol

    Marcel Pagnol
    Merlusse
    Quelques malheureux élèves, qui n'ont personne chez qui passer les fêtes, restent, la veille de Noël, dans le grand lycée où ils sont pensionnaires. Et il leur arrive le pire qu'ils puissent imaginer: ils seront surveillés par Merlusse, le méchant répétiteur borgne à la grosse barbe noire. Mais la nuit de Noël n'est-elle pas celle de tous les miracles?Suivi de L'Infâme Truc.

  • Regain

    Marcel Pagnol

    Marcel Pagnol
    Regain
    Depuis le départ du forgeron, le vieux Gaubert, Panturle reste le seul habitant d'Aubignane, dans les collines: s'il ne trouve pas une femme, le village va mourir. Mais voilà qu'arrivent deux étranges voyageurs: le rémouleur Gédémus, et Arsule, qui tire son attelage...
    D'après le roman de Jean Giono, Regain.

  • Angèle

    Marcel Pagnol

    Marcel Pagnol
    Angèle
    Angèle, l'unique enfant de Clarius, le fermier de la Douloire, est une fille sage. Mais Louis, un mauvais garçon de la ville, la séduit et l'attire à Marseille. Albin, le journalier qui l'aime, part à sa recherche, secondé par le tendre Saturnin, l'employé de Clarius...
    D'après le roman de Jean Giono, Un de Baumugnes.

  • Marcel Pagnol
    Le Premier Amour
    Le Premier Amour, écrit Marcel Pagnol, est une sorte de conte poétique: il raconte l'invention de l'amour et la découverte du feu. Ces hommes n'étaient pas plus grands que nous... Ils ne connaissaient pas l'usage du feu. Ils n'avaient pas d'autres armes que des branches pointues, et des haches de silex, qu'ils taillaient avec une grande patience... Ils ont survécu grâce à ces pauvres armes; mais aussi à cause de leur sens social, à cause de l'union fraternelle de tous et de toutes, à cause de la discipline spontanée qui faisait la force de la tribu."

  • Marcel Pagnol
    Le Secret du Masque de Fer
    Le 19 novembre 1703, au terme d'une longue captivité, est mort à la Bastille un prisonnier dont nul ne connaissait le nom ni le motif de l'incarcération.Marcel Pagnol a tenté de percer le secret. Et voici comment il présente son récit: "L'histoire du prisonnier masqué met en scène des personnages qui sont tous d'une originalité puissante: Louis XIV, Louvois, Charles II, Saint-Mars, Fouquet, Lauzun, l'affreux Nallot, le pauvre La Rivière, le silencieux major Rosarges, Antoine Ru, le porte-clefs provençal, et le méthodique du Junca, dont l'orthographe est un régal, et qui écrivait, nous dit-on, des lettres à Mme de Sévigné! Le premier devoir de l'historien, c'est de rétablir la vérité en détruisant les légendes. Sans lui, l'histoire des peuples ne serait qu'un vaste poème, où les faits, agrandis et dramatisés par l'imagination des foules, grandement embellis ou inventés par les flatteurs des rois, brilleraient, couleur d'or ou de sang, dans une lumineuse brume."

  • Marcel Pagnol
    Les Marchands de gloire
    La Grande Guerre a coûté la vie à plusieurs millions de jeunes Français. Elle a été aussi l'occasion de quelques grandes fortunes et elle a marqué le début de quelques grandes carrières.Satire mordante de la vie politique, Les Marchands de gloire n'ont rien perdu de leur actualité. Un honnête homme y découvre que la réussite est au bout du cynisme. Le futur auteur de Topaze fourbit ses armes: le rire, l'émotion, et la réplique qui fait mouche.
    En collaboration avec Paul Nivoix.

  • Confidences

    Marcel Pagnol

    Marcel Pagnol
    Confidences
    Marcel Pagnol a composé de nombreuses préfaces pour ses pièces de théâtre (Les Marchands de gloire, Jazz, Topaze, Marius, Fanny, Judas, Fabien). Il les appelait ses "confidences". Ce sont plus que des confidences, et bien mieux que des préfaces: ce sont dix années de sa vie, ce sont des souvenirs, de nouveaux souvenirs, aussi brillants, aussi vifs, aussi gais, aussi émouvants que ses inoubliables Souvenirs d'enfance.

  • Naïs

    Marcel Pagnol

    Marcel Pagnol
    Naïs
    Naïs Micoulin est amoureuse de Frédéric Rostaing, fils des propriétaires de la ferme tenue par son père. Le père Micoulin voit d'un mauvais oeil cet amour hors de son milieu, Mais Naïs a un allié de prix: Toine, le bossu...

  • Jazz

    Marcel Pagnol

    Marcel Pagnol
    Jazz
    Blaise est un véritable érudit qui a consacré les meilleures années de sa vie à une oeuvre qu'il croyait importante, puis qui découvre trop tard la vanité de ses travaux, l'inutilité de son sacrifice, et qui essaie en vain de vivre sa jeunesse, quand il n'est plus temps."Cet ouvrage, écrit Marcel Pagnol, avait eu d'abord pour titre Phaéton. Darzens m'affirma que c'était un mauvais titre et qu'il fallait choisir un seul mot qui fut court et moderne; qu'au surplus, il n'était pas nécessaire que le titre d'une pièce eut le moindre rapport avec l'ouvrage: il ne sert qu'à attirer le public et doit suggérer une idée agréable... À la grande joie de Darzens, la pièce s'intitula Jazz.

  • Marcel Pagnol
    La Prière aux étoiles
    Florence rencontre Pierre à la Foire du Trône. Ils se jurent un amour éternel et partent pour Cassis sous le soleil du Midi. Mais la jeune fille a un lourd passé de femme entretenue. Son protecteur, Dominique, a la délicatesse de s'effacer. Pourtant, Pierre, par son intransigeance, est prêt à tout gâcher. La douceur et l'amour pur de Florence réussiront-ils à apaiser sa colère?En 1941, Marcel Pagnol tourna les séquences de La Prière aux étoiles qui se passaient dans le Midi, puis au moment de partir pour Paris, occupé par les Allemands, il préféra renoncer au film

empty