Marcelle Routier

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Élevé aux USA dans une famille unie, rien ne différencie Tim des autres adolescents si ce n'est cette main qui lui manque : un accident de voiture dans son tout jeune âge, lui a-t-on dit. En réalité Tim est né ailleurs, en enfer dans un camp de concentration nazi. Au moment de la débâcle, en 1945, il a été recueilli par un jeune Allemand, Hans, soldat « malgré lui », qui l'a confié à un Américain, le capitaine Murray Sand. Celui-ci décide de l'adopter et le ramène aux États-Unis où sa femme Careen, stérile, reçoit cet enfant comme un don du ciel. Vingt ans plus tard, des conversations soudainement interrompues, des questions sans réponse, des silences embarrassés incitent Tim à s'interroger sur cette « version » de l'accident. Le jour où la vérité éclate, c'est l'effondrement. Qui sont ses vrais parents ? Quelle est sa vraie nationalité ? Est-il juif ? Tim veut tout savoir. Il entreprend alors une longue enquête à travers le monde : de Fairfield à Berlin, de Paris à Jérusalem à la recherche de sa véritable identité.

  • Avec Gilbert Siboun, aveugle de naissance, nous pénétrons dans l'univers, pour nous inimaginable, des non-voyants. Comment rêve-t-on lorsqu'on est privé de la vue ? La nuit se différencie-t-elle du jour ? Que signifie un paysage ? Les couleurs sont-elles autre chose que des mots ? Comment appréhende-t-on l'existence et les autres, lorsqu'on est doué d'une profonde vitalité, mais que le simple fait de choisir ses vêtements, d'apprendre à manger constitue un effort important ? Les dix-neuf ans de Gilbert sont en proie aux mêmes problèmes que ceux de ses camarades : lycée, examens, drague et drogue, sexualité, amour et amitié, il les affronte sans détours. Parfaitement intégré, refusant de se considérer comme un être à part, il a parcouru plus de pays (Italie, Angleterre, Canada, Amérique), il a fait plus de rencontres et vécu plus d'expériences que la majorité des garçons de son âge. La profonde originalité de cet ouvrage est d'être le résultat de l'étroite collaboration d'un non-voyant et d'une voyante ; ensemble, pendant trois ans, ils ont mené une expérience passionnante et encore jamais tentée : pénétrer dans « les couleurs de la nuit ». Cet ouvrage est la traduction du monde des aveugles et, paradoxalement à nous qui voyons, il propose une vision du monde que nous avions oubliée, il nous réapprend la vérité des choses ; cependant il ne fait jamais appel à la pitié, il est plein de chaleur humaine, réconfortant, tonique.

empty