Marie-Jeanne Perrin-Glorian

  • L'enseignement de la géométrie est une difficulté de la profession. Nombre d'enseignants se trouvent démunis et peinent à en identifier les enjeux. Voici une synthèse de travaux de recherche en didactique de la géométrie à destination d'un public large (enseignants, étudiants, chercheurs...). Pourquoi enseigner la géométrie ? Quels contenus ? Comment faire en sorte que la rupture entre la géométrie du primaire et celle du secondaire ne se constitue pas en obstacle infranchissable pour les élèves ?

  • Cet ouvrage rassemble une sélection de contributions issues du premier séminaire international consacré aux méthodes de recherche dans le domaine des didactiques, organisé par les laboratoires DIDIREM et THEODILE et par l'IUFM du Nord/Pas-de-Calais. Leurs auteurs, appartenant à plusieurs pays différents, représentent diverses didactiques : disciplines scientifiques et techniques, français, histoire, mathématiques, STAPS... Ces contributions sont regroupées autour de trois axes de questionnement : celui des intérêts et des problèmes liés aux comparaisons et aux croisements des méthodes de recueil et de traitement des données ; celui de la détermination des indicateurs pertinents et des significations qu'on peut leur accorder ; celui des modalités possibles des techniques de retraitement des données, tels que scripts, chronologies ou synopsis. L'ensemble de ces textes est présenté par Marie-Jeanne Perrin-Glorian et Yves Reuter, ce dernier proposant dans la contribution inaugurale un programme de recherches possibles pour définir et questionner les méthodes de recherche en didactiques, pour justifier aussi les intérêts d'un tel chantier de travail. En effet, en raison des enjeux épistémologiques attachés aux problèmes abordés, qu'ils concernent la définition même des didactiques en tant que disciplines de recherche ou la validité des résultats produits, le séminaire mis en place est appelé à se reproduire régulièrement. Cet ouvrage constitue, en conséquence, le premier d'une série à venir.

  • New research in mathematics education deals with the complexity of the mathematics' classroom. The classroom teaching situation constitutes a pertinent unit of analysis for research into the ternary didactic relationship which binds teachers, students and mathematical knowledge. The classroom is considered as a complex didactic system, which offers the researcher an opportunity to gauge the boundaries of the freedom that is left with regard to choices about the knowledge to be taught and the ways of organizing the students' learning, while giveing rise to the study of interrelations between three main elements of the teaching process the: mathematical content to be taught and learned, management of the various time dimensions, and activity of the teacher who prepares and manages the class, to the benefit of the students' knowledge and the teachers' own experience.
    This volume, reprinted from Educational Studies in Mathematics, Volume 59, focuses on classroom situations as a unit of analysis, the work of the teacher, and is strongly anchored in original theoretical frameworks. The contributions are formulated from the perspective of one or more theoretical frameworks but they are tackled by means of empirical investigations.

empty