Michel De Montaigne

  • Essais t.1

    Michel de Montaigne

    Chapitre 1 : Sur ce qui est utile et ce qui est honnête
    1. La façon la plus courante d'amadouer ceux qu'on a offensés, lorsque, prêts à se venger, ils nous tiennent à leur merci, c'est de susciter en eux, par notre soumission, la pitié et la commisération. Et pourtant, la bravade, la constance et la détermination, qui en sont l'inverse, ont parfois produit le même effet.
    2. Édouard, le Prince de Galles, qui régna si longtemps sur notre Guyenne, personnage dont la condition et le destin ne manquent pas de grandeur, avait été gravement offensé par les Limousins. En s'emparant de leur ville, il ne se laissa pas attendrir par les cris du peuple, des femmes et des enfants abandonnés au massacre, implorant sa pitié et se jetant à ses pieds. Mais comme il avançait plus avant dans la ville, il aperçut trois gentilshommes français qui, faisant preuve d'une hardiesse incroyable, soutenaient à eux seuls l'assaut de son armée victorieuse. La considération et le respect que lui inspirèrent un courage aussi remarquable émoussèrent sa colère ; et après avoir accordé sa miséricorde à ces trois-là, il l'accorda à tous les autres habitants de la ville.

  • L'édition de référence des Cannibales suivi de Des Coches pour réussir l'ORAL du bac de français 2021 : explication des textes essentiels au fil de l'oeuvre, les points de grammaire entièrement traités, les mots importants du texte et les exercices d'appropriation pour préparer l'entretien avec l'examinateur.

    Ces deux chapitres tirés des Essais ont en commun de traverser l'Atlantique pour aller à la rencontre du «Nouveau Monde». Qui sont-ils, ces Indiens, ces Incas, ces Aztèques que les Européens découvrent si différents d'eux? Que nous apprennent-ils de nous et de l'humanité? Rien de tel que la pensée sautillante de Montaigne pour mettre en doute nos préjugés et sortir de cette lecture la main tendue vers l'autre.

    Au fil du recueil :
    o 2 analyses de textes
    o 1 commentaire de texte

    Le dossier est composé de 8 chapitres :
    1 - Histoire littéraire : L'humanisme
    2 - Michel de Montaigne et son temps
    3 - Présentation des Essais, des «Cannibales» et des «Coches»
    4 - Les mots importants des «Cannibales» et des «Coches» (trouver et l'invention ; cannibale et barbare)
    5 - Les exercices écrits (dissertation ; contraction de texte et essai)
    6 - La grammaire
    7 - Groupement de textes : «Notre monde vient d'en trouver un autre»
    André Thévet, Singularités de la France Antarctique
    Jean de Léry, Histoire d'un voyage fait en la terre du Brésil
    Claude Lévi-Strauss, Tristes tropiques
    Jean-Christophe Rufin, Rouge Brésil
    8 - Exercices d'appropriation.

  • Essais t.2

    Michel de Montaigne

    Chapitre 1 : Sur l'inconstance de nos actions
    1. Ceux qui s'emploient à examiner les actions humaines ne rencontrent jamais autant de difficultés que lorsqu'il s'agit de les rassembler et de les présenter sous le même jour. C'est qu'elles se contredisent de telle façon qu'il semble impossible qu'elles fassent partie du même fonds. Dans sa jeunesse, Marius se trouvait ainsi être tantôt le fils de Mars et tantôt le fils de Vénus.
    2. Le pape Boniface VIII prit, dit-on, sa charge comme un renard, s'y comporta comme un lion, et mourut comme un chien. Et qui pourrait croire que c'est Néron, le symbole même de la cruauté, qui s'est exclamé : « Plût à Dieu que je n'eusse jamais su écrire ! » alors qu'on lui faisait signer, selon l'usage, la sentence d'un condamné — tant il avait le cœur serré d'envoyer un homme à la mort.

  • Essais t.3

    Michel de Montaigne

    « Ce ne sont mes gestes que j'escris ; c'est moy, c'est mon essence. Je tien qu'il faut estre prudent à estimer de soy, et pareillement conscientieux à en tesmoigner : soit bas, soit haut, indifferemment. Si je me sembloy bon et sage tout à fait, je l'entonneroy à pleine teste. De dire moins de soy, qu'il n'y en a, c'est sottise, non modestie : se payer de moins, qu'on ne vaut, c'est lascheté et pusillanimité selon Aristote. Nulle vertu ne s'ayde de la fausseté : et la verité n'est jamais matiere d'erreur. De dire de soy plus qu'il n'en y a, ce n'est pas tousjours presomption, c'est encore souvent sottise. Se complaire outre mesure de ce qu'on est, en tomber en amour de soy indiscrete, est à mon advis la substance de ce vice. Le supreme remede à le guarir, c'est faire tout le rebours de ce que ceux icy ordonnent, qui en defendant le parler de soy, defendent par consequent encore plus de penser à soy. L'orgueil gist en la pensée : la langue n'y peut avoir qu'une bien legere part. » Livre II, chapitre VI.

  • Une nouvelle collection dédiée aux oeuvres intégrales 1 re du BAC 2020 et à leurs parcours associés !
    Parcours associé : Notre monde vient d'en trouver un autre
    Résumé de l'oeuvreFasciné par le Nouveau Monde et la diversité humaine, Montaigne dénonce la violence des conquistadores et les préjugés assimilant les " Cannibales " à des " barbares ". Finalement, qui est le vrai " sauvage " ?
    Lire Montaigne aujourd'hui, c'est revivre l'aventure d'une pensée libre. C'est aussi, à la lumière du parcours associé, réfléchir sur les rites anthropophages et sur le regard de l'étranger en littérature.
    Lire et comprendre l'oeuvreo Tous les repères sur Montaigne et le contexte de l'oeuvre
    o Des encarts culturels et des éclairages au fil du texte
    o Des explications de texte avec une question de langue pour préparer l'oral
    Préparer le Bac60 pages pour préparer vos élèves aux épreuves écrites et orales du Bac !

    L'oeuvre
    o Des tests de lecture de l'oeuvre
    o Les clés pour bien connaître l'oeuvre : une réflexion sur l'homme, une écriture du mouvement et de la liberté...

    Le parcours
    o Tout pour comprendre le parcours : les thèmes clés (une rencontre tournant au désastre, les sources du texte), des groupements de textes complémentaires, des citations, des prolongements artistiques...
    o Vers le Bac : des sujets de dissertation traités, des points de méthode et des outils pour préparer l'oral du Bac

  • Les Essais

    Michel De Montaigne

    À bien des égards, Les Essais constituent l'oeuvre fondatrice des lettres françaises et de la pensée occidentale moderne, dont Montaigne est l'un des pères. Or rares sont ceux qui, en France, peuvent vraiment lire Montaigne, hormis les spécialistes, à cause des difficultés du moyen français. Une nouvelle édition des Essais s'imposait, non pas " modernisée " et encore moins " traduite en français moderne ", mais rajeunie et rafraîchie, pour rendre enfin accessible l'oeuvre du plus contemporain de nos classiques, le seul qui sache allier savoureusement des réflexions sur l'amour, la politique, la religion, et des confidences plus intimes sur sa santé ou sa sexualité. L'objectif de cette monumentale entreprise conduite par Bernard Combeaud, avec le concours de Nina Mueggler, est d'offrir des Essais restaurés et revitalisés, à partir de l'édition de 1595, pour que chacun puisse s'entretenir commodément avec un écrivain aux idées foisonnantes, salué par Stefan Zweig comme " l'ancêtre, le protecteur et l'ami de chaque homme libre sur terre ". Les traductions du grec et du latin sont toutes originales, les notes ont été réduites au minimum. Seules la ponctuation, l'accentuation, l'orthographe ont été systématiquement modernisées dans le souci constant de préserver la saveur originelle d'une langue si singulière, de préserver les images, les jeux de mots, les idiotismes gascons ou latinisants propres au style de Montaigne. Dans une longue préface inédite et percutante, Michel Onfray désigne l'auteur des Essais comme l'un de ses maîtres à penser et à vivre. Il explique " pourquoi et comment il faut lire et relire Montaigne ", philosophe qui apprend à " savoir jouir loyalement de son être ".

  • Un chef d'oeuvre à découvrir dans la collection Petits Classiques Larousse en phase avec la refonte des programmes scolaires du bac !

  • OEuvre en extraits longs, avec une traduction en français moderne par Guy de Pernon, suivie d'une anthologie sur le thème de la question de l'homme. 
    En lien avec les deux objets d'étude « La question de l'homme dans les genres de l'argumentation, du XVIe siècle à nos jours » et « Vers un espace culturel européen : Renaissance et humanisme » du programme de français en première (1re).Le texte 
    o « Seul livre au monde de son espèce » selon son auteur, les Essais de Michel de Montaigne offrent un art de vivre et de penser « à sauts et gambades » qui nous rend proches des hommes de la Renaissance. 
    o Cette édition fait le choix des essais les plus centrés sur la question de l'homme.
     Ceux-ci sont suivis d'une anthologie illustrant la thématique humaniste à travers des textes du XVIe siècle à nos jours.L'édition Classiques & Cie lycée 
    Une édition annotée et commentée par Nancy Oddo, maître de conférences et spécialiste des littératures des XVIe et XVIIe siècles. Le texte est associé à un dossier critique, qui comprend : 
    o des repères historiques et biographiques ; 
    o des fiches permettant de dégager les principaux axes de lecture de l'oeuvre ; 
    1. L'invention des Essais, « seul livre au monde de son espèce ». 
    2. Que sais-je ? La sagesse de Montaigne. 
    3. L'homme, cet inconstant dans une « branloire perenne ».
     o deux groupements thématiques composés de textes complémentaires et de documents iconographiques en couleurs ;
     o des sujets de type bac, pour l'écrit et pour l'oral.

  • Qu'est-ce que l'homme ? Qu'est-ce que l'autre ? Comment être sage ? Comment vivre heureux ? Le XVIe siècle ne parvient plus à répondre à ces questions avec assurance. Le traumatisme des guerres de Religion et, avant lui, la découverte du Nouveau Monde ont ébranlé les certitudes. C'est dans ce contexte que Michel de Montaigne s'attelle à un projet singulier : dessiner son propre portrait pour mieux « peindre l'humaine condition ».
    Jour après jour, pendant vingt ans, il note ses réflexions dans ses Essais, une oeuvre aux frontières de l'autoportrait, du recueil de morceaux choisis et du traité de morale.
    Ce volume rassemble les passages des Essais les plus représentatifs de la pensée de l'auteur sur l'être humain, le monde et la société.

  • J'ouvre les choses plus que je ne les découvre : Montaigne s'interroge et renonce souvent à conclure, parce que le réel n'est jamais simple. Cette défiance envers un savoir trop sûr de lui, noter époque la fait sienne et en retrouve l'expression vivante dans les Essais sur des problèmes qui nous concernent toujours : l'amitié et l'amour, le choc des cultures, les bassesses de la vie publique, le plaisir...

  • Extrait des Essais (II, 12), l'Apologie de Raymond Sebond est pour ainsi dire un livre dans un livre. Sous couvert de la défense d'un théologien catalan du XVe siècle, dont en 1569 il avait traduit, à la demande de son père, la Théologie naturelle, Montaigne déploie ici une pensée singulière qui incorpore d'autant mieux les lectures qui l'ont nourrie qu'elle s'en éloigne.
    « Nous n'avons aucune communication à l'être, parce que toute humaine nature est toujours au milieu entre le naître et le mourir, ne baillant de soi qu'une obscure apparence et ombre, et une incertaine et débile opinion. Et si, de fortune, vous fichez votre pensée à vouloir prendre son être, ce sera ni plus ni moins que qui voudrait empoigner de l'eau : car tant plus il serrera et pressera ce qui de sa nature coule par tout, tant plus il perdra ce qu'il voulait tenir et empoigner. Ainsi, étant toutes choses sujettes à passer d'un changement en autre, la raison, y cherchant une réelle subsistance, se trouve déçue, ne pouvant rien appréhender de subsistant et permanent parce que tout ou vient en être et n'est pas encore du tout, ou commence à mourir avant qu'il soit né. »

  • "Il n'y peut avoir d'amitié là où est la cruauté, là où est la déloyauté, là où est l'injustice ; et entre les méchants, quand ils s'assemblent c'est un complot, non une compagnie, ils ne s'entr'aiment pas, mais ils s'entrecraignent, ils ne sont pas amis, ils sont complices." La Boétie

  • Ce journal n'a été publié pour la première fois qu'en 1774 par Meunier de Querlon, employé de la Bibliothèque du Roi, sous ce titre : Journal de Voyage de Michel de Montaigne en Italie, par la Suisse et l'Allemagne, en 1580 et 1581; avec des notes par M. de Querlon. Dédié à Buffon, il est précédé d'un Discours préliminaire dans lequel Meunier de Querlon raconte l'histoire de la découverte du manuscrit. Montaigne ayant parlé plusieurs fois de ce grand voyage dans les Essais, et aussi des « Lettres de bourgeoisie romaine » qui lui furent accordées à Rome, on n'ignorait pas qu'il l'avait fait, bien qu'on fût surpris qu'il n'eût rien publié à son sujet. Personne n'y pensait plus lorsque, en 1774, un manuscrit fut trouvé au château de Montaigne, en Périgord, qui avait pour titre Journal des voyages de Montaigne. Meunier de Querlon explique, en le publiant, comment il fut découvert par le chanoine Prunis et comment, après avoir été examiné par divers hommes de lettres, il fut unanimement reconnu, comme étant le récit, en partie autographe, de son voyage... (extrait de la Présentation).
    Michel Eyquem, seigneur de Montaigne, (1533-1592), moraliste, philosophe et homme politique de la Renaissance. Il fut Maire de Bordeaux. Universellement connu pour ses Essais, Montaigne livre, avec ce journal intime, un des tout premiers récits de voyage, au sens moderne du mot. L'édition annotée et commentée du Dr Armengaud, grand spécialiste de Montaigne, (originellement publiée en 1928), méritait amplement cette nouvelle version, entièrement recomposée.
    Proposée en 2 tomes en 2015, en voici une nouvelle édition réalisée en un seul tome, plus abordable tant en présentation qu'en prix public.

  • Throughout history, some books have changed the world. They have transformed the way we see ourselves - and each other. They have inspired debate, dissent, war and revolution. They have enlightened, outraged, provoked and comforted. They have enriched lives - and destroyed them. Now Penguin brings you the works of the great thinkers, pioneers, radicals and visionaries whose ideas shook civilization, and helped make us who we are.Michel de Montaigne was the originator of the modern essay form; in these diverse pieces he expresses his views on relationships, contemplates the idea that man is no different from any animal, argues that all cultures should be respected, and attempts, by an exploration of himself, to understand the nature of humanity.

  • 'No one characteristic clasps us purely and universally in its embrace.'Glittering essays by the Renaissance master of the form, exploring contradictions in human thoughts and actions.

  • Blending intellectual speculation with anecdote and personal reflection, the Renaissance thinker and writer Montaigne pioneered the modern essay. This selection contains his idiosyncratic and timeless writings on subjects as varied as the virtues of solitude, the power of the imagination, the pleasures of reading, the importance of sleep and why we sometimes laugh and cry at the same things. Throughout history, some books have changed the world. They have transformed the way we see ourselves - and each other. They have inspired debate, dissent, war and revolution. They have enlightened, outraged, provoked and comforted. They have enriched lives - and destroyed them. Now Penguin brings you the works of the great thinkers, pioneers, radicals and visionaries whose ideas shook civilization and helped make us who we are.

  • Les Essais sont l'oeuvre majeure de Michel de Montaigne (1533-1592), à laquelle il consacre un labeur d'écriture et de réécriture à partir de 1572 continué pratiquement jusqu'à sa mort. Il traite de tous les sujets possibles, sans ordre apparent : médecine, amour et sexualité, livres, affaires domestiques, histoire ancienne, chevaux, maladie entre autres, auxquels Montaigne mêle des réflexions sur sa propre vie et sur l'Homme, le tout formant "un pêle-mêle où se confondent comme à plaisir les choses importantes et futiles, les côtés vite surannés et l'éternel".

  • Les Essais sont l'oeuvre majeure de Michel de Montaigne (1533-1592), à laquelle il consacre un labeur d'écriture et de réécriture à partir de 1572 continué pratiquement jusqu'à sa mort. Il traite de tous les sujets possibles, sans ordre apparent : médecine, amour et sexualité, livres, affaires domestiques, histoire ancienne, chevaux, maladie entre autres, auxquels Montaigne mêle des réflexions sur sa propre vie et sur l'Homme, le tout formant "un pêle-mêle où se confondent comme à plaisir les choses importantes et futiles, les côtés vite surannés et l'éternel".

  • Les Essais sont l'oeuvre majeure de Michel de Montaigne (1533-1592), à laquelle il consacre un labeur d'écriture et de réécriture à partir de 1572 continué pratiquement jusqu'à sa mort. Il traite de tous les sujets possibles, sans ordre apparent : médecine, amour et sexualité, livres, affaires domestiques, histoire ancienne, chevaux, maladie entre autres, auxquels Montaigne mêle des réflexions sur sa propre vie et sur l'Homme, le tout formant "un pêle-mêle où se confondent comme à plaisir les choses importantes et futiles, les côtés vite surannés et l'éternel".

  • This carefully crafted ebook: "The Complete Essays of Montaigne (107 annotated essays in 1 eBook + The Life of Montaigne + The Letters of Montaigne)" is formatted for your eReader with a functional and detailed table of contents.
    Table of Contents:
    Preface.; The Life of Montaigne; The Letters of Montaigne.; The Author to the Reader.; Book the First; That Men by Various Ways Arrive at the Same End.; Of Sorrow; That Our Affections Carry Themselves Beyond Us; That the Soul Expends its Passions Upon False Objects, where the True are Wanting; Whether the Governor of a Place Besieged Ought Himself to Go Out to Parley; That the Hour of Parley Dangerous; That the Intention is Judge of Our Actions; Of Idleness; Of Liars; Of Quick or Slow Speech; Of Prognostications; Of Constancy; The Ceremony of the Interview of Princes; That Men are Justly Punished for Being Obstinate in the Defence of a Fort that is Not in Reason to Be Defended; Of the Punishment of Cowardice; A Proceeding of Some Ambassadors; Of Fear; That Men are Not to Judge of Our Happiness Till After Death.; That to Study Philosopy is to Learn to Die; Of the Force of Imagination; That the Profit of One Man is the Damage of Another; Of Custom, and that We Should Not Easily Change a Law Received; Various Events from the Same Counsel; Of Pedantry; Of the Education of Children; That it is Folly to Measure Truth and Error by Our Own Capacity; Of Friendship; Nine and Twenty Sonnets of Estienne De La Boitie; Of Moderation; Of Cannibals; That a Man is Soberly to Judge of the Divine Ordinances; That We are to Avoid Pleasures, Even at the Expense of Life; That Fortune is Oftentimes Observed to Act by the Rule of Reason; Of One Defect in Our Government; Of the Custom of Wearing Clothes; Of Cato the Younger; That We Laugh and Cry for the Same Thing; Of Solitude; A Consideration Upon Cicero; That the Relish for Good and Evil Depends in Great Measure Upon the Opinion We have of Them; Not to Communicate a Man's Honour; Of the Inequality Amoungst Us.; Of Sumptuary Laws; Of Sleep; Of the Battle of Dreux; Of Names; Of the Uncertainty of Our Judgment; Of War Horses, or Destriers; Of Ancient Customs; Of Democritus and Heraclitus; Of the Vanity of Words; Of the Parsimony of the Ancients; Of a Saying of Caesar; Of Vain Subtleties; Of Smells; Of Prayers; Of Age; Book the Second; Of the Inconstancy of Our Actions; Of Drunkenness; A Custom of the Isle of Cea; To-Morrow's a New Day; Of Conscience; Use Makes Perfect; Of Recompenses of Honour; Of the Affection of Fathers to Their Children; Of the Arms of the Parthians; Of Books; Of Cruelty; Of Judging of the Death of Another; That Our Mind Hinders Itself; That Our Desires are Augmented by Difficulty; Of Glory; Of Presumption; Of Giving the Lie; Of Liberty of Conscience; That We Taste Nothing Pure; Against Idleness; Of Posting; Of ILL Means Employed to a Good End; Of the Roman Grandeur; Not to Counterfeit Being Sick; Of Thumbs; Cowardice the Mother of Cruelty; All Things have Their Season; Of Virtue; Of a Monstrous Child; Of Anger; Defence of Seneca and Plutarch; The Story of Spurina; Observation on the Means to Carry on a War According to Julius Caesar; Of Three Good Women; Of the Most Excellent Men; Of the Resemblance of Children to Their Fathers; Book the Third; Of Profit and Honesty; Of Repentance; Of Three Commerces; Of Diversion; Upon Some Verses of Virgil; Of Coaches; Of the Inconvenience of Greatness; Of the Art of Conference; Of Vanity; Of Managing the Will; Of Cripples; Of Physiognomy; Of Experience.
    Michel de Montaigne (1533 - 1592) was one of the most influential writers of the French Renaissance, known for popularizing the essay as a literary genre, and commonly thought of as the father of modern skepticism.

  • Les Essais, Livre Deux est la suite des Essais, Livre Un. Les Essais, c'est évidemment l'oeuvre majeure de Michel de Montaigne à laquelle il travailla de 1571 jusqu'à sa mort en 1592, et c'est aussi l'une des oeuvres les plus importantes de la culture occidentale. Si les « Essais » semblent emprunter avant tout au fonds culturel gréco-romain, et surtout latin (la langue maternelle de Montaigne), symbolisant ainsi la Renaissance dont Montaigne est officiellement l'un des personnages les plus emblématiques, la réalité selon nous, c'est que les « Essais » est aussi une réaction au monde chaotique dans lequel vit Montaigne, nous évoquant un peu Confucius ou Lao Tseu développant leur conception de l'existence à une époque de guerres intestines. Mais l'époque de Montaigne, ce sont ces trente ans et plus de guerres civiles. Le point culminant du Livre deux, ce qui en fait toujours une lecture indispensable, surtout à notre époque, c'est naturellement L'apologie de Raymond Sebond : « Qu'on loge un philosophe dans une cage faite de fil de fer en larges mailles, qui soit suspendue en haut des tours de Notre-Dame de Paris... »
    Notre édition est unique : elle inclut l'édition de Bordeaux, celle de référence, écrite en français du Seizième siècle, et une édition en français moderne inédite, qui modernise l'orthographe, traduit les mots devenus incompréhensibles, mais, contrairement à d'autres versions modernes, respecte le rythme de la phrase de Montaigne. On passe aisément de la version de Bordeaux à la version moderne, adaptée et traduite par Les Editions de Londres grâce à notre navigation paragraphe par paragraphe. Découvrez cet inédit numérique unique, découvrez le livre deux des Essais, qui n'a jamais été aussi accessible, et autant d'actualité.

  • L'homme est incapable de comprendre les animaux tout comme il est incapable de comprendre sa vraie place dans l'univers. Or l'animal offre à l'homme une leçon car il est pourvu, notamment sur le plan physique, de qualités égales voire supérieures. Notre esprit hypertrophié voudrait imposer sa volonté au corps comme le prouve le rôle considérable de l'imagination dans les maladies qui contaminent l'esprit et réciproquement. Plutôt que de tyranniser le corps, l'homme devrait répondre à ses sollicitations et prendre la nature pour guide.


    La collection « Savoirs » présente des textes qui sont la rencontre d'une oeuvre de savoir - individuelle ou collective - et d'un auteur qui se propose d'en être le commentateur et l'interprète. Une préface et une analyse viennent apporter les éclairages indispensables et en assurer une meilleure compréhension.

    Docteur en sciences du langage de l'EHESS, Claude Le Manchec est formateur et a publié plusieurs essais sur l'enseignement de la langue et de la littérature.

    Mots clés : animal, corps, faculté, nature, présomption, sagesse.

  • « Les Essais, Livre Trois » est la suite des Essais, Livre Un et Essais, Livre Deux. Tout le monde connaît Les Essais, et ce dès la fin du Seizième siècle, en France comme à l'étranger (lu par Shakespeare, mentionné dans Volpone de Ben Jonson, dans la bibliothèque de Robert Burns...), mais de nos jours, les connaît-on vraiment ? Le livre trois est probablement le moins connu et donc le moins familier au lecteur du Vingt et unième siècle. Montaigne s'y livre pourtant avec encore plus de franchise et d'honnêteté. Loin de ses influences stoïciennes ou sceptiques, Montaigne cite constamment Socrate et la devise inscrite sur le frontispice du Parthénon. Le livre trois, c'est son testament. Plus de trois cent ans avant la psychanalyse et son influence sur la littérature du Vingtième siècle, le texte de Montaigne est toujours d'une surprenante modernité.
    Notre édition est unique : elle inclut l'édition de Bordeaux, celle de référence, écrite en français du Seizième siècle, et une édition en français moderne inédite, qui modernise l'orthographe, traduit les mots devenus incompréhensibles, mais, contrairement à d'autres versions modernes, respecte le rythme de la phrase de Montaigne. On passe aisément de la version de Bordeaux à la version moderne, adaptée et traduite par Les Editions de Londres grâce à notre navigation paragraphe par paragraphe. Découvrez cet inédit numérique unique, découvrez le livre trois des Essais, qui n'a jamais été aussi accessible, et autant d'actualité.

  • Venez découvrir notre analyse de la pensée de Montaigne grâce à une étude de référence.

    Écrite par un spécialiste universitaire, cet ouvrage est recommandé par de nombreux enseignants de philosophie.

    Cet ouvrage contient plusieurs parties : la biographie du philosophe, le résumé détaillé de sa pensée, une bibliographie pour aller plus loin.

    Retrouvez tous nos titres sur : www.fichedelecture.fr.

empty