Michel Platini

  • 1975 : Vous en souvenez-vous ? c'était le début de l'âge d'or du football français et les débuts de celui qui allait faire vibrer une génération. Pas la génération Platini, non, la génération Coluche, comme il dit. Autour de sa planète foot, gravite un monde qui voit la fin de la guerre du Vietnam, l'avènement du terrorisme, l'assassinat d'un enfant, le débat sur la peine de mort. Vous en souvenez vous ? Platini avoue qu'il n'a rien vu, qu'il a vécu ses vingt ans jusqu'au jour où au Heysel ses rêves de gosse se sont écroulés. Confession d'un champion, portrait d'une époque... insouciante.

  • Au fil d'un large tour d'horizon de la planète football, Michel Platini nous invite à une visite guidée de son parcours exceptionnel, du "Café des Sportifs" de Joeuf à la présidence de l'UEFA en attendant, peut-être, celle de la FIFA, et dévoile pour la première fois son projet pour le football de demain.
    " Deux immenses personnages traversent ce livre d'entretiens de part en part. L'un est le football, l'autre est Michel Platini ; le premier des jeux, le premier des joueurs. Et son histoire raconte le voyage que le premier entreprend au pays du premier. "
    Depuis bientôt soixante ans, le football est la passion de Michel Platini, et le ciment de sa vie. Mais pourquoi est-il, aussi, la passion et le ciment de millions d'autres vies ?
    Des origines du football à nos jours, de Joeuf à la présidence de l'UEFA en passant par Séville et le Heysel, le Ratz (rase-bitume, en patois lorrain) devenu triple Ballon d'or entreprend un voyage au centre du football. Ses compagnons de voyage ? Cruijff et Di Stefano, Messi et Ronaldo, Pelé et Maradona, Zidane et Bosman, Camus et Duras, le hors-jeu et le fair-play financier, l'arbitrage et les Lois du Jeu, le football de clubs et le football de sélections, les stades du monde entier, mais aussi, et surtout, son inséparable " ballon ".
    Au fil d'entretiens avec Gérard Ernault (ancien directeur de la rédaction de L'Équipe et de France Football), Michel Platini prône un football " protecteur, social, exemplaire et responsable ", nous permet de mieux comprendre ses ressorts et son engouement universels et nous rappelle que même s'il n'est pas parfait, nous devons l'aimer et le protéger comme on aime et protège un pays. Son pays.

empty