Patrick de Wever

  • Depuis des millions d'années, les continents se déplacent les uns par rapport aux autres dans une danse endiablée et inexorable, liée à la dérive des continents, connue aussi sous le nom de tectonique des plaques. Si cette notion est aujourd'hui largement utilisée dans notre société, les éléments qui soutiennent cette théorie sont généralement peu, voire pas du tout, connus.
    Les auteurs ont voulu ici en donner les principaux traits en termes qu'ils ont souhaités accessibles à tout public.

  • Le sable évoque le bord de la mer ou les grandes étendues désertiques. Dans un cas comme dans l'autre surgissent des représentations de vacances, de voyage. C'est une histoire que nous avons voulu conter : le sable de sa formation, son transport à son dépôt. Pourtant, le sable ne fait pas que se déplacer, il est utilisé par l'Homme comme matériau pour ses diverses propriétés. Il est aussi très prisé par d'autres organismes vivants. Savoir si l'abondance du sable suffira à l'avenir est donc une question, entre autres, qui mérite d'être posée. Dans ce petit livre, les auteurs présentent les diverses facettes de cet élément si particulier, à la fois mystérieux et omniprésent dans notre quotidien.

  • Le fer est partout présent sur Terre et nous le remarquons en surface car il colore les paysages en rouille quand il est oxydé. Lorsqu'il est très concentré, la couleur orange tend à devenir dominante. Les couleurs de l'ocre enchantent les peintres et depuis toujours elles ont attiré l'attention et ont été largement utilisées : pour la peinture dans les cavernes depuis le Paléolithique, mais également dans notre quotidien pour protéger des agressions naturelles, que ce soit la peau des êtres vivants ou les cuirs, pour conserver les aliments, nombre de nos fromages en attestent, ainsi que dans la composition de beaucoup de produits manufacturés tels les caoutchoucs.
    Cet ouvrage présente aussi simplement que possible ce que sont les ocres, de leur formation géologique à leurs usages.

    Patrick De Wever, géologue, est Professeur au Muséum National d'Histoire Naturelle. Passionné par les relations biosphère-géosphère, il est responsable de l'inventaire national du patrimoine géologique ainsi que du groupe « Geoheritage » pour l'International Union of Geological Sciences, et expert auprès de l'UNESCO.
    Jean-Marie Rouchy, géologue, directeur de recherche CNRS retraité, a consacré l'essentiel de son activité de recherche à l'étude des évaporites et des sédiments associés, ainsi qu'à la reconstitution de leur environnement de dépôt et des crises environnementales associées, et à leur intérêt appliqué et industriel.

  • Le charbon est une source d'énergie qui a permis la Révolution industrielle qu'a connue l'Europe au xixe siècle. Il reste encore la plus grande ressource pour l'avenir. Il a fallu des millions d'années pour le former. On le trouve sous différentes formes et il a différentes origines, mais toutes sont liées à l'accumulation de végétaux sur de très longues périodes. Dans ce petit livre, les auteurs présentent les diverses facettes du charbon, à la fois décrié et omniprésent dans notre quotidien.

  • L'eau paraît si banale... Et pourtant, elle est si précieuse ! Il suffit que l'on en manque, même un peu, pour découvrir son importance. C'est qu'elle n'est réellement pas un produit ordinaire puisqu'elle permet la vie. En effet, certains organismes vivants se passent d'oxygène mais aucun ne peut subsister sans eau.
    L'eau façonne nos paysages, elle découpe les montagnes et influe sur les climats. Parfois abondante, plus rare à d'autres endroits, elle est partout dans les profondeurs de la Terre, cachée par exemple, au sein des minéraux.
    À la base de toute civilisation, l'eau est présente depuis la nuit des temps dans nos croyances et notre Histoire.
    Un petit livre sur les origines de cet élément indispensable à notre planète.

  • Un petit guide tout en couleurs pour apprendre à observer les roches et minéraux des bords de chemin !Lors de nos balades, il n'est pas rare de s'interroger sur le type de pierre ou de caillou auquel nous faisons face. Ce Petit Guide vous invite à les comprendre et les observer pour en comprendre tous les mystères.
    Partez à la découverte des quartz, granits et autres ! Comprenez comment se forment les pierres et ce qu'ils peuvent nous indiquer sur la géologie du lieu, son histoire.
    Apprenez à identifier les différents types de pierres, toutes leurs caractéristiques ainsi qu'à les dater.
    D'un tout petit format, ce livre tient dans une poche pour être le compagnon idéal de toutes vos excursions.

  • Quand l'Homme parle de nature, il pense surtout aux organismes vivants
    (végétaux, animaux) et omet qu'ils vivent tous aux dépens des roches.
    L'Homme semble oublier ce qu'il doit à la Terre : il boit dans un verre, mange
    dans une assiette et coupe avec un couteau le steak qu'il a fait cuire sur
    sa plancha. Pour cela, une dizaine de carrières ont dû être ouvertes pour
    recueillir calcaire, sable, argile, fer, nickel-chrome, charbon, sel, lave... Il y a
    également des cailloux poisons ou médicaments, certains donnent l'heure,
    d'autres nous éclairent : on ne sait rien faire sans le recours à la Terre.
    Cet ouvrage nous révèle quelques aspects de l'utilisation des ressources
    minérales, certaines évidentes, d'autres inattendues. Ainsi le lecteur pourra
    dire, en plagiant Molière : « Par ma foi ! il y a plus de quarante ans que
    j'utilise les roches sans que je n'en susse rien ; et je vous suis le plus obligé
    du monde de m'avoir appris cela » (Molière, Le Bourgeois gentilhomme,
    acte II, scène 4).

  • La Terre est une planète active dont la puissance du dynamisme impressionne toujours les humains. L'érection des chaînes de montagnes, le volcanisme, les tremblements de terre, l'érosion, les courants marins, le climat... sont autant de mécanismes résultant de transferts d'énergies, que celles-ci soient interne ou externe (le Soleil). Les interactions entre ces dernières ont déterminé les caractéristiques de notre planète, en ont régi l'évolution et permis l'émergence de la Vie.

  • Le monde vivant est souvent opposé au monde minéral. Cette distinction est beaucoup plus délicate, dès que l'on s'éloigne de ce qui apparaît de prime abord à notre échelle temporelle et spatiale. En effet, le monde minéral in*flue sur le monde vivant, il s'agit presque d'une évidence. Ce qui est moins immédiat est de considérer que beaucoup de roches sont fabriquées par la vie. Ce dernier aspect est l'objet de ce petit livre que nous avons voulu accessible à un large public.

  • Le sel est associé à l'alimentation et au traitement du verglas sur les routes. On le suppose issu des marais salants. Ces deux aspects ne sont pourtant qu'une petite partie de ce que représente le sel. En effet, la plupart du sel utilisé provient de couches géologiques profondes et un de ses principaux utilisateurs est l'industrie chimique, notamment pour fabriquer tous les plastiques en PVC. Tel est l'objet de ce petit livre que nous avons voulu accessible à un large public.

  • Chaque jour, des espèces, animaux et plantes, disparaissent de la surface de la terre. La biodiversité actuelle est en péril. Faut-il s’en inquiéter ? En réalité, l’extinction en cours n’est pas une nouveauté ! C’est la sixième qui frappe notre planète. La plus célèbre, à la fin du secondaire, a provoqué la disparition des dinosaures, dont il ne subsiste aujourd’hui que les oiseaux. Pourtant, celle qui marqua la fin de l’ère primaire, bien plus méconnue, fut largement plus catastrophique puisque par exemple 95% de la faune marine y a disparu.Changements climatiques, volcanisme, catastrophes naturelles, lutte entre espèces… En quatre milliards d’années, la biodiversité terrestre a ainsi alterné crises destructrices et apparition explosive de nouvelles espèces. Mais l’extinction que nous connaissons n’a-t-elle pas l’espèce humaine pour principal élément déclencheur ?Comprendre l’histoire de la biodiversité, c’est comprendre la nécessité qu’il y a, de nos jours, à la protéger ; c’est aussi se prémunir contre les dangers de l’émotion et revenir à une approche scientifique fondamentale. Comme l’écrit dans sa préface Allain Bougrain-Dubourg, « c’est dans ce climat, plus empreint d’inquiétude que de curiosité que les scientifiques doivent sortir de leur laboratoire… Patrick De Wever et Bruno David en font la preuve dans cet ouvrage qui nous invite à explorer la fantastique épopée du vivant... soit quelque 3 500 millions d’années ! »

empty